tout le monde dit…

Posté par ahmedaddoukkali le 16 janvier 2017

tout le monde dit que les otages de la prison d’Al Hoceima sont innocents de toute intention de nuire…

tout le monde dit qu’ils n’ont fait qu’appliquer la Loi…

tout le monde dit qu’ils n’ont fait que suivre la procédure habituelle…

tout le monde dit qu’ils sont des boucs émissaires…

tout le monde dit qu’ils sont victimes du devoir…

et quand je dis tout le monde, c’est vraiment tout le monde :

—la foule qui manifestait auparavant…

—le commun des mortels à Al Hoceima…

—le citoyen et la citoyenne lambda à travers tout le Maroc…

—les Avocats à travers tout le pays…

—leurs collègues les plus avertis et les plus expérimentés…

—l’Administration la plus concernée, et la plus motivée…

—les hommes et les femmes de Loi, les plus proches de l’affaire, défense comme accusation…

—les hommes en très haut lieu…car, eux aussi ont été saisis d’un rapport pour les éclairer sur l’affaire…

—enfin, tenez-vous bien, même les « activites du  7irak », les plus virulents qui placent l’affaire à la tête de leurs multiples revendications, non seulement le disent, mais ils l’écrivent…

tout ce monde est unanime,  tout ce monde est convaincu, que ce sont des boucs émissaires, dans le sens le plus flagrant du terme, et qu’ils sont innocents…et pourtant, on continue à les garder en prison !!!…

c’est le monde à l’envers !!!…

c’est le monde de travers !!!…

on marche sur la tête !!!…

et c’est eux et nous qui payons les dégâts et les pots cassés de cette lugubre  fête…

alors, expliquez-moi, je vous le demande, encore une fois, vous, honorables hommes et femmes de Loi, qui êtes les plus proches de la Justice, et qui êtes imprégnés des conséquences éminemment  graves de l’injustice, expliquez-moi, s’il vous plaît  sur quelles bases légales et de bon sens, on retient notre fils et ses collègues, enfermés dans une prison ???!!!…

faites-moi comprendre s’il vous plaît si vous y comprenez quelque chose, à part l’explication trop ambiguë et non convaincante, qui nous dit que l’affaire est « politique »…

drôle d’excuse et drôle de politique qui fait payer chèrement, à des cadres, leur fidélité à leur mission, et à leur Patrie…

nous en appelons donc, à la conscience de ceux qui ont la clé de cette énigme afin de faire cesser cette dure épreuve issue d’une affaire dont les tenants et les aboutissants n’ont rien à voir avec le comportement exemplaire des fonctionnaires en détention préventive depuis plus deux mois et demi, sans que quoi ce soit de sérieux ne leur soit reproché…

« dossier absolument vide »  nous  répète-t-on, chaque fois, que nous posons la question sur les griefs qu’on a retenus contre eux…

à force de passer de l’espoir au désespoir, ce sont nos coeurs qui sont devenus totalement vides…

lautiste

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

la onzième manche du dimanche…

Posté par ahmedaddoukkali le 15 janvier 2017

il est 01h52, on vient d’entamer le dimanche qui constitue la onzième manche, dans l’attente de ce que va nous amener, la semaine qui vient…

le samedi est passé furtivement, comme à son accoutumée, silencieux et sans aucune possibilité de communiquer avec notre cher otage…

comme je l’ai déjà dit auparavant, ce qu’il craint le plus, c’est le week-end,  et on le sent à sa voix angoissée, et à son manque d’entrain dans la discussion…

et bien entendu, l’angoisse est contagieuse, et son abattement nous transmet le pire des messages, et nous fait passer les moments les plus durs en attendant le lundi, jour de visite…

mais même le lundi, nous le craignons, et nous craignons surtout les questions de Rachid et son questionnement avide de nouvelles, sur la suite de cette affaire qui n’a que  trop duré pour lui, comme pour ses ami(e)s et collègues ainsi que son Administration, et qui suivent de très près, et avec la plus grande attention et de compassion, son évolution, espérant qu’on y mette un terme dans les délais les plus  brefs…

la journée du dimanche, nous allons la consacrer aux achats habituels, ou plutôt c’est la mère de Rachid qui s’y attelle…

elle essaie d’y mettre tout son coeur, pour faire les meilleurs choix, bien qu’elle sache intimement que le meilleur choix, c’est libération immédiate de son fils, pour réhabiliter un tant soit peu, les torts qu’on lui a causés, et pour éteindre le brasier qui nous brûle le coeur et le consume à petit feu…

sa mère apporte, lors des achats, un soin encore plus particulier et plus minutieux, aux denrées qui vont lui servir à préparer les repas destinés à son fils…notre fils…

et dans ce domaine, et sans fausse modestie, l7ajja dépasse de loin une certaine Choumicha…

il n’y a que ma mère à moi, qui la dépasse, dans la cuisson des plats les plus succulents, et ce n’est guère étonnant,  l7ajja a été sa disciple durant des années jusqu’à ce que la mort nous l’enlève…

d’ailleurs, la mort de sa grand’mère, a plongé Rachid dans un profond désarroi qu’il n’a pu surpasser qu’en s’attachant corps et âme à son travail et en nous quittant pour la première fois en allant travailler dans une ville, autre que Rabat,,,

pour ce lundi, il a demandé à sa mère de lui préparer un mets composé de pommes de terre et d’olives, autrement dit, en notre bonne darija « btata bzitoune »…

et il précise que tous ses co-détenus adorent la cuisine de sa mère, autrement dit « fehmi rassek », prépare le plus grand plat possible, car j’ai des invités même en prison »…

mais il n’a pas besoin d’insister sur ce fait, sa mère ne s’est  jamais contentée, depuis le début de sa mise en prison, de lui apporter des plats à lui, seul, elle a toujours pris en compte ses compagnons de cellule et même plus, la preuve, ses camarades de prison n’ont pas manqué de faire part de leur penchant et leur goût pour la cuisine dl7ajja…

autant dire qu’l7ajja est de devenue très célèbre parmi les prisonniers, j’espère qu’elle ne va pas me dire, que même après la sortie de Rachid, elle va continuer à ravitailler la prison…elle en est capable…je voudrais bien d’ailleurs, mais ce serait vraiment très difficile à réaliser…

et à ce propos, même sur le plan vestimentaire, une fois, elle a remarqué un prisonnier qui chausse  des sandales trop usées, et elle m’a dit tout de go « la prochaine fois, je vais lui apporter des sandales neuves »…

je lui réponds « a weddi, aaaa l7ajja, LLAH yehdik, doukhli so9 rassek, wach bghiti tjebdi 3lina chi  machakil »…

comprenant à quoi je fais allusion, elle n’ajoute plus un mot…

02h41, toujours aucune goutte de sommeil…

et pourtant, je dois accompagner l7ajja, tout à l’heure, au complexe commercial, « almorrakab attijari », bien que je sois conscient que je ne lui suis d’aucune utilité…

en fait, c’est juste pour tuer le temps…

mais peut-on vraiment tuer le temps, alors que c’est le temps qui nous tue….!…

pourvu, au moins,  que ce temps  impitoyable, nous apporte inchâa LLAH, de bonnes nouvelles cette semaine…amiiiine…

lautiste

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

يوميات مسجون

Posté par ahmedaddoukkali le 14 janvier 2017

يوميات مسجون…

توضأت ماء حتى انسلخ جلدي

وهل في السجن يجوز الوضوء

توضأت دما حتى انفجر قلبي

وهل في السجن تحقن الدماء

لبست مكسورا بدلة من تيابي

وهل في السجن إلا الذل والعراء

خلعت مذلولا محبطا نعلي ونعلي

وهل في السجن غير أرجل حفياء

وضعت منهكا قبعة فوق رأسي

وهل في السجن شمس ووقاء

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

chat échaudé craint l’eau froide…

Posté par ahmedaddoukkali le 14 janvier 2017

il est 03h24 du matin et ces question se bousculent et trottent dans mon esprit, de façon lancinante dans une insomnie qui est devenue ma meilleure et ma plus fidèle  compagnie…

quand on met quelqu’un en prison, c’est en principe, pour le punir d’avoir commis une faute, et afin qu’il ne recommence pas, n’est-ce pas… ???…

alors dites-moi s’il vous plaît, oh gens de la Loi,  quelle faute ont bien pu commettre, les otages qui croupissent encore dans la prison d’Al Hoceima ???…

pour avoir juste confirmé des infractions qu’une Police Judiciaire a dûment établies et qu’un Procureur du Roi a dûment validées ???…

alors, c’est ça, la faute qu’ils ont commise ??? !!!…

ou bien, parce qu’ils ont eu le malheur d’avoir confirmé , comme le constate la lettre même de la Police judiciaire sous supervision du Procureur du Roi, que la marchandise saisie est susceptible de péremption et de contamination et constitue un danger pour la santé des citoyens et des citoyennes, à Al Hoceima ou ailleurs…???…

ou bien parce que, conformément aux injonctions même de Mr le Procureur qui a donné des ordres pour que le cas soit confié au délégué pour faire le nécessaire, et que ce même délégué  en consultation avec ses autres collègues concernés aient décidé de faire appliquer la Loi ad’hoc pour empêcher une telle marchandise suspecte de ne rentrer dans aucun circuit qui puisse la faire parvenir à d’éventuelles consommateurs ou consommatrices afin de les préserver de tout risque d’intoxication…???…

ou bien parce que ces membres de la commission ont veillé à mettre en place, les moyens adéquats et disponibles , pour faire exécuter cette décision conjointe Procureur/Police judiciaire/Commission, moyens  auxquels on a recouru dans d’autres cas sans le moindre incident et selon la même procédure, brouillon de « pv » provisoire inclus…?…

ou bien, parce que finalement, c’est eux qui ont été empêchés de terminer leur mission, et qu’ils auraient dû affronter, à mains nues, une foule enragée, incontrôlée et incontrôlable scandant des « Allaho Akbar » à tort et à travers…???…

on ne scande pas ou plutôt on ne devrait pas scander « ALLAHO Akbar »  pour enfreindre une loi dûment établie par la Société civile, à travers le Parlement, d’autant que nul n’est censé ignorer la Loi…

mais non, voilà qu’on jette en prison ceux qui tentent de l’appliquer, pour les punir…

eh bien puiqu’on ne punit quelqu’un que  pour qu’il ne recommence pas, nos amis n’auront plus à appliquer la Loi, pour éviter d’être punis au risque’d'être punis pour ne pas  appliquer la Loi !!!…un cercle bien vicieux et vicié, n’est-ce pas …???…

comme l’on dit « chat échaudé craint l’eau froide « …

mais n’ayez crainte, gens d’Al Hoceima, il semble que vos exigences s’arrêtent à ce que ceux que vous avez contribués à jeter en prison, ne reviennent jamais chez vous…vous avez gagné, ils ne reviendront pas et ils ne demandent pas à revenir, même en touristes, on ne revient pas à un endroit qui vous a banni et que vous avez banni…

le sort de ceux que vous avez si injustement traités est entre les Mains d’ALLAH et c’est là qu’on devrait scander ALLAHO AKBAR…

lautiste

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

points d’interrogation…

Posté par ahmedaddoukkali le 13 janvier 2017

certains mystères s’éclaircissent et d’autres s’épaississent…

maintenant que la Vérité a éclaté au grand jour, que va-t-on faire de nos chers otages de la prison d’Al Hoceima…

après les interrogatoires, place aux interrogations…

d’après ce que nous avons appris à travers la presse qui suit de près l’affaire d’Al Hoceima, le principal accusé du drame, a été enfin incarcéré,  après avoir été depuis longtemps identifié…

pourquoi tout ce retard, pour le mettre au trou…ALLAHO a3lam…

la Justice et à travers elle, l’État, a sans doute, tous les droits d’emprunter les chemins les plus idoines, pourvu qu’elle remette les pendules à l’heure pour ce qui concerne les otages, nos chers êtres,   gardés en prison, depuis plus de soixante quinze jours, jusqu’à présent…

tout le monde sait et est intimement convaincu que le prétexte qui a amené à les mettre en détention est des plus légers, et joue plutôt en leur faveur et en leur sens du devoir qu’en leur défaveur, ou d’un quelconque reproche qu’on pour pourrait leur en faire…

en effet, l’arrestation de cet accusé, suffit à les blanchir sans conteste, du moment qu’elle démontre que tout aurait pu se dérouler normalement,  sans ses agissements intempestifs et irresponsables qui ont, non seulement empêché la destruction dans les règles les plus légales, d’une marchandise éminemment  dangereuse pour la santé des citoyens, agissements inconsidérés et inconscients  qui   ont par la même occasion et surtout, causé, chez nous, un des drames les plus horribles qu’on puisse imaginer…

quant au papier versé au dossier de nos otages, il est à rappeler que c’est juste un brouillon, sans aucun cachet officiel, ni sur les signatures ni ailleurs, sans mention d’un quelconque propriétaire de la marchandise saisie, sans mention du poids effectif d’une telle  marchandise à détruire, et qui ne sera régularisé, qu’une fois l’opération effectivement achevée…

bref un papier tout ce qu’il y a de provisoire, en attendant l’établissement du « pv » officiel dans les limites de 48 heures…

en outre, rien que les ratures que ce papier sans aucun numéro d’enregistrement ou de référence, comporte rend caduque toute officialisation, et confirme son caractère de simple brouillon…

et cerise sur la gâteau, ce papier a été rédigé en plein commissariat, avec une feuille gracieusement fournie par les soins du commissariat et un stylo à encre prêté par un des agents du commissariat !!!…

bi LLAHI 3alaykoum, quel est le fou, ou quels sont les fous, qui vont rédiger dans de telles conditions papier en plein Commissariat avec l’intention d’une quelconque falsification, et alors que tout le commissariat sait pertinemment bien à quoi va servir un tel papier et qui plus est sous la supervision de Mr le Procureur et de Police judiciaire…

auquel cas, il n’y avait qu’à les arrêter séance tenante et sur place, si l’on était convaincu d’une telle intention…

qu’on libère donc nos otages, les choses sont devenues absolument claires même pour ceux qui étaient les plus aveuglés aux premiers moments du drame…

quant à notre intention, à nous, c’est juste attirer l’attention sur certains points cruciaux dans cette affaire qui a causé tant de dégâts pour nous en tant que familles vivement touchées  et humiliés au plus profond de nous-mêmes,  par les répercussions de cette douloureuse affaire, tout en soulignant fortement que nous sommes fiers du sentiment du devoir accompli par les êtres qui nous sont les plus chers qui endurent encore, jusqu’à cet instant un calvaire qu’il n’ont absolument rien fait pour le mériter…

lautiste

 

 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

la prison du 11 janvier…

Posté par ahmedaddoukkali le 12 janvier 2017

comme nous nous y attendions, pas de coups de fil de Rachid, l’otage Rachid,  du fond de sa cellule de prison…

silence radio…black-out total…

c’est le 11 janvier, date de la présentation du manifeste de l’Indépendance,  il est férié, mais pas pour tout le monde…et surtout pas pour les otages  qui, eux, sont enfermés,…

en fait, tous les jours fériés et les week-end sont interdits de communications téléphoniques  et de visites, aux prisonniers…

cela paraît étonnant, c’est quand il y a des jours fériés ou de repos, que les familles aimeraient les partager avec les leurs, même en prison, mais la seule explication que j’ai trouvée, c’est le fait que la prison, en ces jours, tourne en effectif réduit, étant donné qu’une partie du personnel ne travaille certainement pas, d’où, il y a risque sur la sécurité…

bref, un jour de « fête », pour ce qui me concerne, passé à me tourner les pouces et à penser sur le pourquoi de la vie qui est si mal faite…

j’en ai profité quand-même, aussi, pour établir certains contacts et passer quelques coups de téléphone, à gauche et à droite pour essayer de savoir où en sont certains projets d’actions etu démarches  pour tenter de secouer l’arbre de la Justice, dans l’espoir de faire bouger les choses qui semblent désespérément figés…

malheureusement, la plupart de ces actions et démarches restent à l’état de projets, alors que le dossier reste parallèlement, en l’état sans apport positif apparent et concluant, et tel que l’a transmis Mr le Procureur à Mr le Juge d’instruction comme nous l’ont souligné tous nos Avocats…,

et le temps passe inexorablement, et tel bulldozer ou une grande roue en acier, il nous écrase ce  qui pourrait  nous réserver des surprises désagréables,   »la 9addara LLAH » …

le temps, vraiment, presse, une réelle course contre la montre, et il faut, en très grande urgence, verser absolument, des documents en faveur de nos détenus, au dossier tant qu’il  reste au niveau de Mr le Juge d’instruction afin de l’éclairer sur certains aspects qui auraient échappé aux étapes Police judiciaire/Ministère public…

il ne faut  pas croire que tout le monde connaît bien les subtilités et le pouvoir discrétionnaire des procédures appliquées dans le cas qui nous concerne, loin de là, et c’est à qui de droit que revient la mission de souligner les points saillants inhérentes à de telles procédures, auprès des Autorités judiciaires compétentes …

néanmoins, et malgré toutes ces appréhensions, l’espoir reste entier, dans les préparatifs et la mobilisation de tous et de toutes, aussi bien auprès du Département des Pêches maritimes, qui ne ménage aucun effort ou sollicitude pour une issue heureuse, qu’auprès des collègues qui n’ont jamais baissé les bras, et ce, afin de renforcer la position de nos Avocats dans cette cause que toutes celles et tous ceux imbu(e)s  et imprégné(e)s d’un sens aigu de justice considèrent comme éminemment juste…

en conclusion, il ne s’agit pas de se lâcher ou se relâcher, car la bataille est menée sur plusieurs fronts, tant devant la Justice que devant l’opinion publique, notamment houceimie, et aussi devant les gens de la politique et les organisations sociales…

et ce, quelle que soit la décision qui sera prise au niveau de l’instruction…

bon courage et grand merci, à tous et à toutes, vous qui luttez à nos côtés et qui endurez tout ce que nous endurons…

avec toute notre reconnaissance sans limites…

lautiste 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

toujours le vide…

Posté par ahmedaddoukkali le 11 janvier 2017

je ne sais pas, si en ce jour férié du 11 Janvier, notre cher otage aurait le droit de nous appeler par téléphone…et pourtant, c’est un jour qui annonçait les prémisses de l’indépendance, et qui, pour lui, il va devenir synonyme de dépendance…

quoi qu’il en soit, le temps s’allonge, s’alllllooooooonge et se prolooooooooonge indéfiniment, comme une traversée de désert sans eau…

comme une journée sans fin…

comme une nuit sans lendemain…

comme une montagne sans écho…

comme un miroir sans  image…

comme une mare sans reflet,,,

comme une mer sans horizon…

comme un puits sans fond…

comme une salle sans plafond…

comme une nuit sans étoiles…

comme un ciel sans firmament…

oui, le temps passe, et on a l’impression de faire du surplace…et ça agace…et ça énerve et ça laisse des traces…

et ses geôliers restent imperturbables quoi qu’on fasse…

ça laisse plutôt des sillons profonds avant même que ce cauchemar sans nuit ne se termine et ne lève son immense genou de dessus de nos poitrines, et de sur nos faces…

excusez-moi, mais on en a tout simplement maaaaaaaaaarrre, BASTA, assez de grimaces de grâce…

qu’est-ce qu’on attend pour libérer notre fils…???…

que du ciel, tombent des pierres…???…

que se produise un tremblement de terre…???…

que les montagnes s’écroulent sur la mer. ..???…

que nous ayions la pire des crises de nerfs…???…

rendez-nous notre fils, vous êtes intimement convaincus qu’il a honoré sa fonction…

rendez-nous notre fils, vous savez très bien qu’il a rempli sa mission…

rendez-nous, notre fils, vous êtes conscients qu’il n’a rien à se reprocher sur la conscience, mais ceux qui le détiennent, risquent d’avoir beaucoup  sur la conscience…

lundi dernier, quand nous l’avons vu, il souffrait d’un rhumatisme aigu, à la jambe droite…

c’est sans doute à cause du froid, et du fait qu’il a trop circulé en voiture depuis son affectation à Jebha, puis à Al Hoceima…

il boîte…il dit qu’il sent sa jambe trop lourde…

des milliers et des milliers de kilomètres, pour finir jeté en prison comme un malpropre…

oui,  servir honnêtement son pays, est devenu, chez nous, un crime, et le desservir est devenu  un épouvantail qui  paralyse de peur les décideurs et les glace…

Rachid souffre sans doute de ce qu’on appelle « le rhumatisme du chauffeur de taxi », à force d’être toujours sur la route…

et le plus étonnant, c’est que depuis quelque temps, il préférait toujours dormir par terre, et éviter le lit ou même un matelas, comme s’il se préparait à cette rude épreuve…

tout ce que nous pouvons faire, c’est de lui apporter une pommade pour alléger ses souffrances…

sa mère, en lui tenant la main, comme elle le fait depuis qu’il est en ces lieux de privation de liberté, a,  en outre. remarqué sur son pouce de la main droite, comme un début d’abscès à l’ongle qui était bleu, sans doute par mauvaise coupure des ongles…

elle lui a demandé d’y faire attention, et qu’il réclame, le cas échéant, des soins à l’infirmerie, si ça s’aggrave…

et lui a caché que sa soeur, aussi ne dort plus qu’en recourant à des anti-dépresseurs…

quel malheur !!! quel horreur que ce sentiment lancinant d’injustice…

rendez-nous, notre fils, bien que nous soyons tout à fait conscients, du fait que lorsque vous voudrez bien nous le rendre, il ne sera plus dans l’état où vous nous  l’avez pris comme otage, vous l’aurez déjà détruit corps et âme…et abîmé, physiquement et moralement…

rendez-nous, notre fils…

laissez-le sortir de prison…

rendez-nous, notre fils…

laissez-le rentrer à la maison…

rendez-nous, notre fils…

revenez à la Raison…

rendez-nous notre fils…

rendez-nous notre fils…

rendez-nous, notre fils…

RENDEZ-NOUS NOTRE FILS…

RENDEZ-NOUS NOTRE FILS…

RENDEZ-NOUS NOTRE FILS…

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

lautiste

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

maître ziane baghi ghir ibane…

Posté par ahmedaddoukkali le 10 janvier 2017

j’étais en train d’écrire un autre petit billet, pour essayer de passer le temps comme toujours, mais voici qu’on m’envoie un lien où maître ziane, tel maître corbeau ou maître renard ou maître perroquet, divague encore une fois sur l’affaire d’Al Hoceima…

vous savez, plus j’avance dans l’âge, plus ma crainte est de radoter, et à gigoter bla sawalat…

eh, bien notre « maître » ziane, est tout le temps en train de radoter à plein tube…

il croit que son immunité de chef de parti lui donne le droit de parloter à tort et à travers…

il confond parti libéral et parti libertaire…

il confond le mot « libéral » et un comportement anarchiste…

un certain moment, j’avais un peu de respect pour lui, mais dorénavant, ce serait à peine si je le considère comme un n’importe quoi, parce qu’il  dit n’importe quoi, parce qu’il est effectivement n’importe quoi…

et je le lui crie en pleine figure, BEZZZAAAAAAF  3lik MONSIEUR AKHENNOUCH…Sidek Ssi AKHENNOUCH . ..

lui, Monsieur AKHENNOUCH est Ministre d’un des Ministères les plus stratégiques et les plus vitaux du Maroc…

vous, mr ziane, vous avez été ministre des droits de l’homme, je ne dirais pas que c’est un petit ministère, mais vous ne l’avez rendu pas  plus grand ni agrandi, et vous êtes sorti par la petite porte…

un conseil, maître ziane, allez vous former, malgré votre vieil âge, sur les tenants et les aboutissants de législation des Pêches maritimes, c’est plus important et c’est plus vital que vous ne semblez le croire…

et ce que vous dites dans la vidéo, ci-dessous, dénote de vos très graves lacunes dans la connaissance du secteur des Pêches, en général, et maritimes en particulier…

vous faites montre de la plus grand ignardise…

allez, vous soigner, maître ziane, vous êtes gravement malade…

il n’y a qu’à vous écouter, ou rien qu’à vous entendre dans cette vidéo, pour établir votre diagnostic…

http://video.hibapress.com/vrk8id10gl5v

lautiste

 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

droits de l’homme…ou de la femme…

Posté par ahmedaddoukkali le 9 janvier 2017

lundi matin, jour de visite à notre cher détenu…

08h50, nous sommes devant la prison d’Al Hoceima qui tient à le garder prisonnier, alors qu’il est venu dans cette cité plein d’espoir et de projets bénéfiques. ..

après tant d’années au service de l’État, et en tant qu’Ingénieur il a bien le droit de rêver le meilleur pour son pays et y contribuer autant que faire se peut…

il s’est rendu compte dès son installation, que beaucoup de travail l’attendait, mais ça ne lui faisait pas tellement peur, bien qu’il ait quand même  de l’appréhension prémonitoire, devant tant de problèmes qui paraissent souvent quasiment insolubles…

il me disait toujours, qu’Al Hoceima, sur le plan pêches maritimes, c’est une véritable poudrière, et voilà que ça n’a pas manqué de lui exploser à la figure…

09h03 ah, voilà le  camion d’ordures qui s’arrête devant la bâtisse du pénitencier…

à ce propos, j’ai oublié de souligner que la semaine dernière. c’était celui concerné par le drame qui était de service pour ramasser les ordures de la prison…

ironie du sort, lui, il circule librement, et ceux qui ne savent même pas le conduire ni comment actionner sa benne à ordures, sont enfermés, comme s’ils étaient devenus un danger public…

09h10, on est toujours en train de sortir les ordures…dernière poubelle…tout est renversé dans la benne, actionnement de la manette, et le camion repart…

un ami de Rachid, assis à côté de moi, dans la voiture, me signale en regardant l’arrière du camion, que  les manettes sont protégées, ce qui n’était pas le cas auparavant…comme quoi à quelque chose, malheur est bon, mais à quel prix,  la Société aurait dû prévoir de telles précautions, bien avant pour éviter de tels drames…

mais revenons à la visite…

je n’ai pas l’intention de parler avec lui,  du développement de cette affaire pour ce qui le concerne, parce que franchement, je ne sais plus sur quel pied danser, comme l’on dit, d’autant que je ne suis nullement un fana de la danse…

09h30, on nous permet de rentrer le voir…

nous nous asseyons, sa mère et moi, sur les bancs placés dans la petite pièce réservée aux visiteurs, nous attendons quelques instants,  et le voilà qui arrive, amaigri quelque peu, très pâle certainement…

il a soif de nouvelles, j’essaie de le rassurer autant que je peux devant le flot de questions qu’il nous pose, mais des fois, il paraît douter, et à chaque fois, il nous dit, « ça, je l’ai déjà entendu…ça, je l’ai déjà entendu… »

mais que puis-je ?  je ne vais me mettre à inventer de bonnes nouvelles, au risque de lui faire perdre confiance en moi, son père…

je lui dis, « si tu le sais déjà, c’est que c’est vrai « …

il se tait et baisse la tête…je n’ose lui demander pourquoi…

et l’heure de la séparation arrive sur l’ordre des gardiens, donné de manière soft et gentille, presqu’à regret, et comme s’ils s’excusaient…

ce qui fait que l’intervention d’une organisation ou association des droits de l’homme, ne serait pas tellement nécessaire…

mais quand même, elle aurait été la bienvenue…

ça fait mal au coeur qu’aucune association ou organisation de ce genre, représentant l’État, ou représentant la Société civile, n’aient pas cru bon de s’intéresser, à leur cas, jusqu’à présent, et après plus de soixante-dix jours d’emprisonnement incertain…

le Comité National des droits de l’homme, s’est contenté d’entendre seulement une partie de l’histoire…

l’Association Marocaine des droits de l’homme, la plus en vue, ne se réveille que lorsque les Services de l’ordre se mettent enfin à mettre de l’ordre…et elle ne manque pas d’amplifier nt tout incident qui peut arriver à un manifestant récalcitrant…

pourquoi, ni le Comité, ni l’Association, n’ont jamais pris la peine de visiter les otages, pour recueillir leurs doléances …

ou bien, ces otages, victimes d’un drame provoqué à leur insu, et à cause de leur sens de devoir, et détenus seulement parce qu’ils ont appliqué une procédure normale et même routinière que leurs collègues assermentés,  revendiquent haut et fort, témoignages écrits et signés à l’appui, ou bien donc, ces otages ne sont pas assez hommes,  pour avoir l’honneur et le privilège de bénéficier de la visite d’une quelconque organisation s’intéressant aux droits de l’homme…

d’ailleurs, heureusement qu’il n’y a pas de femmes parmi les otages, et ça pourrait arriver, n’y-a-t-il pas des femmes déléguées, n’y-a-t-il pas des femmes chefs de service, n’y-a-t-il pas des femmes vétérinaires ??? !!!…

lautiste

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

dimanche…dix manches…

Posté par ahmedaddoukkali le 8 janvier 2017

c’est dimanche…c’est le dixième dimanche d’après mes calculs, si je ne me trompe, que notre cher otage est dans la cage,ainsi que ses amis et collègues, co-détenus…

on en arrive donc à la dixième manche, en luttant pendant dix manches, avec les seuls espoirs dans les on-dit et les on-écrit…

mais essayons de garder notre sang froid, pour ne pas trop croire  dans les on-dit, et les on-écrit, notre plus grand ennemi, actuellement, ce sont les déceptions issues et ressenties après  de faux espoirs…

toute cette maudite affaire a été accompagnée,  d’espoirs et de faux espoirs, depuis le début…

et malheureusement, jusqu’à présent, ce sont les faux espoirs et leurs déceptions qui ont prédominé….

la désillusion est de loin pire que toute illusion…

et on nous a conseillé de conserver une attitude de réserve et d’éviter toute saillie ou déclaration intempestives, et garder notre esprit et notre sang froids…

oh, qu’on se tranquillise, moi, les déclarations je les évite comme la peste, car on ne peut savoir, ce qu’on va en faire, et je ne veux engager le sort de mon fils par aucune sortie hasardeuse, surtout, tant moi que les collègues des fonctionnaires détenus, avons une totale confiance   dans notre Justice et dans son sens de discernement pour distinguer le bon grain de l’ivraie…

d’ailleurs, pas besoin de garder notre sang froid, il est déjà glacé par l’angoisse doublée du froid glacial de l’hiver, notamment  la nuit, surtout lorsqu’on reste éveillé avec comme seuls compagnons de la nuit…les soucis et le wasswass…

bref, revenons à nos moutons, car les réflexions ci-dessus, ne constituent pas tellement, l’objet du présent billet, malgré leur importance qui coule de source…

aujourd’hui, dimanche, c’est surtout consacré aux achats nécessaires à notre Rachid…

pour ce faire, nous avons le choix, soit d’aller, le samedi, au souk d’Imzouran, bien que cette localité nous rappelle de tristes moments, car la victime du drame est originaire de cette même localité, soit d’aller à ce que l’on appelle le « complexe commercial », « almorrakeb « attijari »…

et c’est là où nous nous trouvons en ce moment, ce dimanche, car nous n’avons pas pu aller au souk précité, pour des raisons indépendantes de notre volonté…

pour un complexe commercial, c’est vraiment un complexe dans le véritable sens du mot…

très bien structuré,  composé de plusieurs blocs comportant de nombreuses boutiques séparées par des couloirs, ou surmontées par des escaliers…

celui qui dit que la belle cité d’Al Hoceima, n’est pas dotée des structures et des infrastructures essentielles, est un menteur et même un fieffé menteur…

mais, bien entendu, celui qui désorganise ces structures et ces infrastructures, c’est l’homme dans son sens général…

et ledit complexe est l’un des mauvais exemples de désorganisation et de chaos qui gangrènent  notre société…

des marchandises, et des denrées jetées à même la terre des couloirs bloqués, une foule se balançant avec nonchalance et dans toutes les directions…

et le plus drôle, c’est qu’à la fin tout le monde y trouve son compte et tout est mal qui finit bien…

sans la désorganisation, les marocains se sentiraient perdus, mais malheureusement la désorganisation me perd et me désespère…je n’arrive pas à m’y faire…

je suis assis dans un café qui fait partie du complexe, et j’écris ce billet, c’est tout ce que je sais faire, et encore…

al 7ajja et une de nos cousines qui a eu la gentillesse de nous tenir compagnie, en ces moments difficiles, sont parties faire les commissions…

je les attends…et je ne demande jamais ce qu’elle a acheté…pas besoin, on ne dit jamais à une mère, ce qu’elle a apporté, à son fils…

ah, la voilà qui me téléphone, pour m’informer qu’elle a terminé ses emplettes…

je vais les rejoindre, là où est garée, la voiture…

lautiste 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

12345...81
 

poésie d'utilité publique |
ce que j ai a dire |
Collectif des collèges ambi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ORGANISATION MARIAGE, ...
| informations
| e-r0d | le blog