une plus longue attente…

Posté par ahmedaddoukkali le 10 décembre 2016

il va falloir attendre trois jours, pour avoir des nouvelles de notre otage de la prison d’Al Hoceima…

trois longs jours, c’est-à-dire, le samedi, le dimanche, auxquels, sera ajouté, le lundi, jour de la commémoration du Mawlid annabaoui…

et coïncidence malheureuse, le lundi, c’est le jour où nous avions le droit de lui rendre visite…

autrement dit, nous sommes doublement pénalisés, lui et nous…

non, seulement il ne va passer pas avec nous, pour la première de sa vie, la fête du Mawlid,  et je dis bien une « fête », car je considère que tout ce qui a trait d’heureux à notre Prophète, est une fête, pour nous…inutile de continuer d’ergoter si c’est une fête ou pas…

donc non seulement il n’est pas avec nous, comme d’habitude, sauf quand il est en mission, mais en plus, nous ne pouvons même pas lui rendre visite, pour le voir et lui apporter le peu de choses qu’on lui permet de recevoir…

et bien entendu, pas question de recevoir de sa part, un coup de fil, car ça aussi, c’est Niet …

un « niet » qui sonne comme une gifle …

on nous dit que peut-être, on pourrait lui rendre visite, le mardi, mais j’apprends que le mardi est férié comme deuxième jour au Mawlid…

à l’attente, s’ajoute l’expectative, comme si nous étions en train de regarder par-dessus les murs de la prison, pour savoir à quelle sauce, on va nous manger…

bref, le flou absolu pendant ces trois ou quatre jours…

ajoutez à ce flou, l’obscurité totale qui entoure l’affaire dans laquelle, il est poursuivi, lui et ses collègues  et amis, et vous avez le tableau sombre que nous, ainsi que tous ses amis et amies fonctionnaires qui les soutiennent à travers tout le Maroc, sommes en train de « contempler »…

un vrai thriller, sinon un authentique film d’horreur morale…

et pendant ce temps que fait, le désormais célèbre, parmi les célébrités d’Al Hoceima, à savoir le fumeux nasser zafzafi ???…

eh bien, il se prépare, ou plutôt il s’était préparé depuis plusieurs jours, en compagnie de ses acolytes, à venir exposer leurs muscles sur la place des « martyrs » (sic), ce samedi, devant une flopée de médias, s’ils répondent à l’appel qu’il leur a adressé « solennellement », comme s’il les invite à une partie de charognards avides de planter leurs crocs dans la chair du défunt, prétexte de leurs gesticulations…

il faudra, donc continuer à supporter  encore et encore, les fanfaronnades de cet énergumène, qui défie ostensiblement les Autorités, et qui clame à cors et à cris, son envie de séparer le Rif de sa mère Patrie…

il va falloir, le supporter, alors qu’il maintient la pression, afin de faire perdurer cette situation de tension pendant que les otages croupissent dans leur geôle…

il y prend goût, il jubile, il triomphe…

les gens lucides commencent à se poser des questions sur les raisons d’un tel laxisme de la part des Autorités qui donnent l’impression d’avoir une peur, dès que zafzafi bouge le plus petit de se doigts…

tout le monde a vu sur une vidéo, comment il s’adressait à un agent d’Autorités, en l’occurrence un caïd, auquel il a rétorqué, que c’est lui, la Loi, et qu’il n’à pas besoin d’autorisation, pour circuler où il veut, et s’adresser à qui, il veut…

et le caïd qui fait presque des courbettes devant lui, en les suppliant presque…

ô rage ! ô désespoir !  ô vieillesse ennemie ! comme dirait Victor Hugo…

ce qui fait que nous attendons avec grande inquiétude, cet après-midi, pour voir ce que le grand sieur zafzafi nous réserve…

et le plus énervant et le plus frustrant, c’est de sentir que toutes les Autorités confondues, ont plus peur de lui que nous…

lautiste

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

le grand oral…

Posté par ahmedaddoukkali le 9 décembre 2016

aujourd’hui, Vendredi 09 décembre, jour de la grande prière, et la veille de la commémoration du Mawlid annabawi, notre cher otage de la prison, passe son grand oral devant le Juge d’instruction…

ses collègues est amis, l’ont passé, avant lui, les jours précédents…

nos prières l’accompagnent dans cette épreuve involontaire, comme elles ont accompagné ses amis et collègues, devenus autant membres de la famille que lui…

en effet, ils se seraient bien volontiers, passés d’une épreuve, qu’ils auraient souhaitée affronter, libres et dans d’autres circonstances moins contraignantes et plus utiles pour la suite de leur carrière …

mais voilà, comme l’on dit, les vents ne soufflent pas toujours dans la bonne direction, surtout lorsqu’on a choisi un métier en relation avec la mer…

de multiples questions, susceptibles de lui être posées, se bousculent déjà dans nos têtes à nous, que serait-ce donc pour lui…

mais il n’y a qu’une seule et unique Vérité, il n’y en pas trente six, quel que soit le nombre de questions plus ou moins directes, plus ou moins torpillées, qu’on puisse lui poser…

et la Vérité, il la connaît bien…et il la dira…

et la Vérité, ils la connaissent, ceux qui l’interrogent, et ils l’entendront ou plutôt la réentendront, puisque ses collègues et amis l’ont déjà étalée, sans détour et en profonde connaissance de cause…

oui, on a affaire à des gens du métier, formés dans les règles de l’art, coachés dans le cadre d’un perfectionnement continu qui ne relâche jamais, comme tous leurs collègues relevant du Ministère de l’Agriculture et des Pêches Maritimes…

malheureusement, on les a parfaitement formés, dans leurs fonctions et missions, mais on ne les a pas préparés à être jetés en prison,  s’ils appliquent consciencieusement leur devoir…

on les a préparés à veiller sur les richesses halieutiques de leur pays qu’ils aiment tant, mais on ne les a pas préparés à fermer un oeil ou les deux yeux, pour ne pas appliquer ses lois…

ils ont embarqué, dans les plus gros bateaux de pêche étrangers et au risque de leur vie dans un milieu souvent hostile à leur présence, capitaine de bateau, comme équipage les regardant d’un mauvais oeil,, mais ils tenaient  bon et signalait tout excès ou infraction dans la manière de pêcher ou de surexploiter de telles richesses…

et les voilà, maintenant, en train de répondre à un interrogatoire sur un évènement qu’ils n’ont provoqué, ni d’Ève ni d’Adam…

et plus le temps a passé, (malheureusement derrière les barreaux pour nos chers otages), plus les choses sont devenues claires et limpides, même pour le citoyen le plus lambda  qui s’intéresse de près ou de loin à cette affaire…

alors, pour un Juge d’instruction, c’est de l’eau de roche ou du cristal…

prions pour que ce soit le cas et parions qu’il en sera ainsi…

lautiste

Publié dans blogs marocains et tweets, blogs twitters, Non classé | Pas de Commentaire »

le quarantième jour…

Posté par ahmedaddoukkali le 8 décembre 2016

on semble se préparer activement, du moins selon certains sites de la place et ailleurs, à commémorer le « quarantième » jour (lar3ba3ine) après la mort tragique de feu Mouhsine Fikri…

vous allez me dire que c’est normal de célébrer un tel jour, et que c’est courant au Maroc, et que cela fait partie de la pratique religieuse… je vous répondrais que je ne dis pas le contraire, bien que sur le plan religieux, ça reste à discuter…

mais ce qui n’est nullement normal, c’est le fait, que certains et certaines, et ils et elles, sont les plus bruyants et les plus bruyantes, et les plus en vue, veulent simplement seulement surfer sur ce malheur et saisir cet évènement pour régler leurs comptes multiples avec ce qu’ils et elles appellent le « makhzen »…

vous n’allez pas me dire, que tous ces gens sont mus, par un élan religieux soudain alors que pour eux et pour elles, la religion, c’est leur dernier souci et que souvent, ils et elles sont carrément contre…

les voilà donc qui mobilisent les grands taxis d’Al Hoceima et ailleurs, pour les mêler à leur « mouvement » suspect afin de transporter la foule gratuitement, alors que les propriétaires de tels taxis, n’avaient même pas, tous, en sainte odeur, le défunt qui, de son vivant n’était pas toujours d’accord avec certains d’entre eux…

en outre, ils profitent, des différends qui opposent ces taximen aux Autorités locales,  pour en faire un mouvement au service de leurs objectifs malsains et avides de troubles et de scission à l’intérieur du pays comme à l’extérieur…

ils et elles croquent à belles dents, cette occasion qui leur est tombée du ciel, si l’on ose dire, et la saisissent pour essayer, à tout prix, de redorer le blason de leur mouvement du « 20 février » qui était agonisant, jusqu’à ce que ce drame fasse reluire et éveiller leur espoir perdu…

on va voir donc, quel genre de prières, ils et elles vont formuler, à part leur désir ardent de mettre notre pays à feu et à sang, afin d’assouvir leur vengeance, et ne semblent pas se rendre compte que les vagues risquent de les emporter eux et elles-aussi…

mais, c’est vrai, la plupart d’entre eux ou d’entre elles, ont la possibilité, de fuir vers l’Étranger, si ça se gâte, là où ils et elles ont déjà leurs attaches,  chez leurs comparses et chez leurs pairs ou paires…

c’est pour cette raison, que penser que tout ce tralala est téléguidé de l’Extérieur, il n’y a qu’un pas que je n’hésite pas à franchir, personnellement…

ce quarantième jour, devrait être plutôt l’occasion de l’invitation à une profonde méditation afin de prôner et de prêcher la réconciliation entre tous les marocains et marocaines …

elle devrait inciter à la réflexion assagie et responsable et non à l’après moi  le déluge, comme souhaité par certains agitateurs aigris, à la limite de la psychopathie…

ce quarantième jour devrait aussi et surtout, faire appel à la conscience de tout un chacun, que des personnes absolument innocentes, croupissent en prison, par le seul fait d’être au mauvais moment et au mauvais endroit…jamais, une telle citation n’a revêtu autant de signification que dans ce cas précis…

ils veulent et elles veulent célébrer ce quarantième jour dans le bruit et le vacarme, pour couvrir les injustices faites à ces détenus,  boucs émissaires, soit…

eh, bien les familles de ces détenus/otages, victimes du brouhaha inconséquent de la foule, célébreront ce quarantième jour, qui marque et entame les deux mois d’une telle détention injuste, dans le silence des larmes, le recueillement et les authentiques prières…

lautiste

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

« marginalisée », dites-vous…!!!

Posté par ahmedaddoukkali le 7 décembre 2016

s’il y a une chose qui m’étonne énormément, alors que je me trouve ces jours-ci à Al Hoceima, pour les raisons que tout le monde connait,  c’est le fait que certains parlent de la marginalisation et de l’enclavement de cette cité qui compte parmi les villes les plus importantes du Royaume…

comment parler de marginalisation ou d’enclavement, alors qu’on peut y accéder par terre, par mer et par air…?

par terre, on y parvient, par l’une des plus belles routes côtières, que ce soitf du côté Tanger-Tétouan, ou du côté de Nador, et dans les deux cas, l’on peut emprunter, les deux principaux axes autoroutiers, à partir de Rabat, soit vers Tanger, soit vers Oujda,  en bifurquant dans ce dernier cas, à la sortie de l’autoroute, au niveau de Taourirt vers Nador…

pour ce qui concerne les transports routiers, tous les différents moyens de transports sont disponibles , notamment taxis et autocars, haut standing…

pour la desserte, de toutes les directions, Al Hoceima dispose de l’une des plus belles gares routières du pays…un véritable bijou, bien qu’elle puisse être considérée comme assez petite ou exiguë…

pour la desserte, par mer, son beau port qui dispose de toutes facilités d’accès, est là pour accueillir, ceux et celles qui s’y rendent par mer, surtout nos RME…

pour la desserte par air, un aéroport tout aussi beau, un petit joyau aussi, y donne accès que ce soit pour les nationaux de l’intérieur ou nos RME…

une fois en ville, il n’y a pas un seul secteur essentiel ou vital qui y fait défaut, eau, électricité, poste, télécommunications, routes urbaines, et tout moyen de confort ou de facilitation de mouvements…

les maisons, de la ville d’Al Hoceima, sont parmi les plus belles maisons du Maroc, les mieux construites, et les plus solides, surtout pour parer les risques de séisme…

en outre, on trouve des cafés et des restaurants, hôtels,  de toutes catégories, et à la portée de toutes les bourses…

idem pour ce qui concerne les produits alimentaires de toutes sortes et l’habillement de tous les goûts…

les artères et les avenues sillonnent la ville et y donnent accès aux coins les plus reculés, de toutes parts…

même à sa « belle » prison, si l’on ose dire, si ce n’est la privation de sa chère Liberté…

les habitants, paraissent pour la majorité en très bonne santé, et en cas de maladie ou d’accidents, on dispose, de tout ce qu’il faut, tant dans le secteur du public que celui du privé…

pour le sport, on peut y pratiquer les sports populaires, tel le football ou l’on dispose d’un terrain, certes, un peu défaillant pour son équipe professionnelle, mais il peut faire l’affaire, en attendant…

on peut y pratiquer des sports plus haut standing, tel le jet-ski, et en été, l’on peut constater de visu, sa grande popularité…

tout cela pour dire, qu’Al Hoceima, n’à rien à envier aux autres villes du Maroc, et qu’au contraire, les autres villes du Maroc, ont beaucoup à lui envier…

et à ce propos, je pose la question au triste sieur zafzafi, lui qui dénigre à tout bout de champ, la période récente de l’indépendance du Maroc, et jette des fleurs à la période de domination espagnole, est-ce que toute cette prospérité et ces moyens existaient du temps des espagnols,  et l’on pourrait ajouter sans hésiter, qu’ils n’auraient jamais existé, si la colonisation espagnole avait perduré…

il n’a qu’à se souvenir de ses routes tortueuses, si déjà, on pouvait les qualifier de routes…

que ceux ou celles qui disposent de photos ou d’images d’Al Hoceima aux deux époques, les regardent avec attention et osent les comparer et les publier, surtout s’ils épousent les allégations de zafzafi…

assez de surenchères, de la part de zafzafi et ses acolytes, assez de surenchères de la part de l’AMDH et ses partisans hétéroclites…

soyez un peu plus honnêtes, avant que votre monde ne périclite…

lautiste

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

insolence extrême…

Posté par ahmedaddoukkali le 6 décembre 2016

le dénommé, zafzafi, celui qui se prend plus riffain que tous les riffains, est passé, dans sa dernière  vidéo,  vraiment à la vitesse supérieure, vraiment supérieure, très, très supérieure…

c’est simple, il y a crevé  le mur du son, et sauté la vitesse de la lumière…

 c’est direct, il s’en est pris carrément à tout le monde, n’épargnant personne, y compris no la personne du Roi, notamment la personne du Roi…

bref il a zafzafé tout le monde et mis les pieds en plein dans le plat…

zafzaff ô zaff 3la koulchi…

insultes, vociférations, gesticulations, affronts, dénigrements, tout y passe et avec une rare violence…

et on l’applaudit allègrement, au milieu des cercles et les 7al9a qu’il sait former autour de lui’à la perfection…

je n’ose  reproduire toutes ces invectives, toutes plus infamantes, les unes que les autres, d’ailleurs, il ne s’en cache nullement, puisque la vidéo est affichée, comme un chef-oeuvre, qu’il placarde sur sa page facebook, …

franchement, je ne sais pas ce qu’il cherche, par de telles agressions verbales, mais ce n’est pas si difficile à deviner…

il cherche sans doute, à provoquer  la réaction les Autorités sous une forme quelconque, afin de jouer  soit au héros,  soit à la victime, soit aux deux, et là, il faut reconnaître, qu’il a le beau rôle…

il a su comment manoeuvrer, pour que ces Autorités soient placées devant un véritable dilemme…

c’est simple, il a réussi, à pratiquement les paralyser…

elles interviennent,  et il fera le mort, elles s’abstiennent et il est héros…

et pour ce faire, il n’a même plus besoin de faire référence au cas de Mouhcine Fikri, surtout que d’après ce qu’on dit, il est en froid avec la famille du défunt…

non, non, il démasque ses vraies rancoeurs et règle ses vieux et nouveaux comptes, et là tout le monde y passe…

en premier lieu là personne du Roi, et viennent ensuite les partis, les organisations, les « oulémas », et bien d’autres…

un véritable réquisitoire à l’encontre de tous ceux qui lui passent par l’esprit et enfourche sa langue . ..

de véritable pamphlets distillés’dans la langue « houceimiène » mélangée de temps à autre, à quelques mots d’arabe classique ou’dialectale…

tout le monde est voué aux pires gémonies…

mais ce qui fait mal au coeur, c’est que lui parade et se pavane, comme bon lui semble et où bon lui et sans l’aval d’une quelconque Autorité, et insulte qui, il veut, la plus Haute Autorité comprise, il se promène là où il le souhaite, libre comme le vent…

à Al Hoceima, il joue dorénavant, le rôle du Gouverneur,  du Procureur et du Juge,  sans que personne n’ose mettre à terme à ses pérégrinations…

et pendant ce temps là, les fonctionnaires qui respectent le Roi, et les autres Institutions tout en faisant respecter les Lois émanant de ces mêmes Institutions, eh bien ceux-là, on les laisse croupir dans les geôles d’Al Hoceima, devenue, la propriété exclusive de MONSIEUR ZAFZAFI…

d’ailleurs, il ne se contente pas seulement d’Al Hoceima et environs,  il vise tout simplement ent tout le RIF…

lautiste 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

الظلم

Posté par ahmedaddoukkali le 6 décembre 2016

سألوني كيف أصبحت وهل لليلي صباح …

سألوني كيف أمسيت ومالنهار مساء…

وقد عصفت بوجداني عواصف ورياح…

وقدغشيت نفسي ظلمات وظلم وظلماء…

لقد غاب عني من كان فيه الحب مباح…

لقد سجنوا من كان لي فيه النور وضياء…

لقد حرموني منه واقفلوا الباب وراحوا…

لقد ابعدوه وابتعدت رائحته الزكية الفيحاء…

لقد ذهبوا به فلم ينفع عويل ولا صياح…

لقد اتهموه بالزيف وهو القدوة والصفاء…

لقد استعملوه بجبنهم حتى يخمد النباح…

لقد خاطروا به حتى تصفى لهم السماء…

لقد تدرقوا به وحسبوا انهم ارتاحوا …

لكن الله فوقهم حسابه ذل لهم ووباء…

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

lundi, jour de visite…à la prison…

Posté par ahmedaddoukkali le 5 décembre 2016

je viens de quitter à l’instant…la prison…

oui, on commence à s’y habituer, tant que notre otage s’y trouve…

l’essentiel, il a le moral, un moral communicatif, un moral authentique, un moral au beau fixe qu’il est arrivé à nous transmettre, un moral contagieux à tel point que nous avons dorénavant honte de lui montrer que nous sommes abattus, atterrés,  comme aux premiers jours de cette calamité qui nous’est tombée sur la tête sans crier gare…

un moral qui s’explique surtout par le fait de lui apprendre que tous ses collègues, femmes et hommes se sont mobilisé(e)s comme un seul homme ou comme une seule femme pour le soutenir, lui ses co-otages, sans faillir, et sans conditions, bravant les longues distances et en dépit de tous les sacrifices..

il sait aussi, que son Administration est de leur côté, car elle connaît leur sérieux, leur honnêteté, et leur abnégation dans l’accomplissement de leur mission de défendre et de protéger les richesses et les ressources de leur pays , dans le cadre loi, des plans et des programmes préablement établis qui leur ont été tracés…

impossible dans ce cas que leur Administration et particulièrement, leurs supérieurs immédiats les laissent tomber…et ils ne les laissent pas tomber, c’est palpable, c’est effectif…

bref, il a le moral,  et au moment, où l’on se quittait, il nous lance sous le ton de la blague comme à son accoutumée « tant que je reste ici, faites comme si j’étais sur un bateau, comme au bon vieux temps de l’URSS… »

je ris, mais je lui réplique : « comme si nous n’étions pas angoissés, quand tu étais sur un bateau, surtout à l’époque de l’URSS et des troubles sous Gorbachev… »

sur cette bonne blague, nous nous quittons, et nous retournons,  lui, vers sa cellule, et nousde notre côté,  à un autre genre d’angoisse : l’attente de ce que vont donner les prochains jours, deuxième phase de l’enquête menée par le Juge d’instruction…

bien qu’en principe, lui et ses collègues n’aient plus grand chose à ajouter à ce qu’ils ont  déjà déclaré, à savoir qu’ils ont agi dans la stricte application de la Loi, et que la procédure suivie, est courante partout au Maroc, même dans les secteurs autres que les pêches maritimes…

et certains ajoutent malicieusement, que même les agents de la Justice ou de la police agissent de même …

il reste à espérer que tous ces arguments plaident en leur faveur et que toute cette histoire devienne juste un mauvais souvenir ou un mauvais rêve pour ne pas dire un cauchemar…

il reste néanmoins que cette solidarité émanant tant de la part de l’Administration que des collègues  à travers ce duo syndical (CDT/UMT) en symbiose et qui travaille comme dans une symphonie,  fait chaud au coeur, et ne peut porter, malgré tout, que de bons souvenirs…

lautiste

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

un seul être vous manque…

Posté par ahmedaddoukkali le 4 décembre 2016

oui, un seul être vous manque et vous êtes condamné à l’isolement…

oui, un seul être vous manque et vous êtes condamné à l’internement…

oui, un seul être vous manque, et vous ne savez plus dormir ni comment…

oui, un seul être vous manque, et vous ne réfléchissez plus sans médicament…

oui, un seul être vous manque, et votre coeur saignant,  brûle ardemment…

oui, un seul être vous manque, et tout s’avale ou se boit amèrement…

oui, un seul être vous manque, et les cris des mouettes vous semblent des larmoiements…

oui, un seul être vous manque, et les cris de la foule, vous semblent des aboiements…

oui, un seul être vous manque, et vous êtes prêt à tout détour et à tout dévoiement…

oui, un seul être vous manque, et vous n’agissez plus ni avec lucidité, ni consciemment…

oui, un seul être vous manque, et vous ne distinguez plus le prudent de l’imprudemment…

oui, un seul être vous manque, et vous ne savez plus ce vous avez fait précédemment…

oui, un seul être vous manque, et vous avez raté toute votre chienne de vie totalement…

oui, un seul être vous manque, et l’âme s’en va et se dilue lentement…

oui, un seul être vous manque et le corps se consume irrémédiablement… 

oui, un seul être vous manque, et vous vous croyez venu dans ce bas-monde incidemment…

oui, un seul être vous manque, et vous avez envie de rejoindre l’autre monde impatiemment…

lautiste

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

un autre long week-end…

Posté par ahmedaddoukkali le 3 décembre 2016

hier, après la prière du Vendredi, on a passé l’après-midi à attendre le dernier coup de fil de la semaine, de la part de l’être cher,toujours gardé en otage parmi d’autres otages, à la prison d’Al Hoceima…

il nous l’avait promis, lors de sa dernière communication, il y a deux jours, et il avait tenu sa promesse comme il avait l’habitude de le faire dans sa vie normale, sauf en cas de force majeure…

de plus, nous avons énormément besoin de ce dernier contact de la semaine pour nous doper afin d’affronter la longue attente et le silence pesant du samedi/dimanche, passés à scruter le ciel, à se tourner les pouces, et à prier…dans l’angoisse des lendemains encore incertains…

surtout qu’il est difficile et presqu’impossible, d’entendre ce qu’il nous dit au téléphone et qu’il entende ce que nous lui disons, dans les conditions de bruits et de bruitage qui se dégagent de l’intérieur de la prison…

en fait, nous faisons juste semblant d’avoir compris ce qu’il nous dit et sans doute, il fait de même…

bref, nous supposons qu’il va bien et qu’il a le moral, mais, bien entendu, pas au point de se plaire à rester en prison, privé de ce que l’être humain a le plus cher dans sa chienne de vie…la Liberté…

bon, après ce coup de fil, il va falloir, se préparer à affronter, le samedi,  c’est-à-dire,  le lendemain, c’est-à-dire aujourd’hui…

je planifie de dormir toute la matinée,  afin de récupérer le déficit de sommeil du reste de semaine…

… ..

trêve de plaisanterie et peine perdue …impossible de fermer l’oeil…j’en suis réduit à faire des cauchemars, même éveillé…

des fois, je le vois qui me parle, et quand j’essaie de lui répondre, il disparaît…

d’autres, je le vois englué dans du poisson écrasé et fétide, alors que j’essaie de l’en débarrasser…

ou encore, je vois un tas d’arêtes de poissons et que des personnes dont je distingue plus ou moins la physionomie, essaient de récupérer pour les jeter…

et ainsi de suite…sans fin…

je me dis, inutile de rester couché, et une idée assez saugrenue, me traverse l’esprit…

la prison se trouve sur l’Avenue Tariq Ibn Zayed…je ne sais s’il aurait été d’accord qu’on utilise son nom et ses exploits pour baptiser une artère où l’on construit une prison, pour y jeter ses comparptriotes fidèles, à leur pays et prêts à défendre son honneur…

heureusement pour lui, ladite prison tournait le dos à l’avenue, c’est-à-dire,  que ses portes sont de l’autre côté, face à un petit espace où se garent des voitures qui, notamment, transportent les prisonniers vers le Tribunal ou chez le Juge d’Instruction…

mon idée était de braver mon angoisse, ma peur et mon appréhension et d’aller m’adosser au mur  dont j’ai parlé plus haut, et d’essayer de communiquer avec notre cher otage par…télépathie …

une folle idée s’il en est…

et le plus fou, c’est que je l’ai fait, et le plus fou encore, c’est que j’ai effectivement appuyé mon dos, à ce fameux mur et le plus encore fou, c’est que j’ai cru effectivement, que je lui parlais…

mais, il fallait, que je me réveille de ma torpeur, il est tout près, et il est impossible de communiquer avec lui, ni directement, ni par téléphone, ni par télépathie…

une prison, c’est une prison, et elle n’est pas destinée ni faite, pour vous donner des idées, elle est faite pour vous couper du monde…point barre…

autre idée farfelue, je m’imaginais utiliser des caméras/scanner qui traversent les murs, pour voir dans quelles conditions, il vit, et où se trouvent les locaux où il gîte en compagnie des autres otages…

peut-être qu’il est en train de faire les « cent pas » obligatoires dans la cour réservée à cet effet, et je me demande combien de cents pas encore, il a encore à parcourir  pour sortir à l’air libre…

question, qui, pour le moment, n’a pas de réponse claire…

après ce hittisme de fou désemparé, retour à la case départ…pour affronter la longue nuit de samedi /dimanche, la journée de déprime du dimanche, puis la nuit du dimanche/lundi espérant le voir dans de bonnes conditions, le lendemain, jour de visite…

hum… »bonnes conditions »…

lautiste

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

le minaret est tombé…

Posté par ahmedaddoukkali le 2 décembre 2016

le minaret est tombé, pendez le Délégué…

la référence à cet adage marocain bien connu, a été souvent entendue à propos de l’affaire d’Al Hoceima…

et si le Délégué ne vous suffit point, pendez par la même occasion, tous les autres membres de la Commission chargée du constat ou de la confirmation des infractions affectant la qualité et les conditions dans lesquelles, la marchandise incriminée a été acquise, à savoir, dans le cas de l’affaire d’Al Hoceima, du poisson espadon transporté dans une estafette dépourvue de toute précaution de protection sanitaire…

rappelons que ladite commission est composée, outre le Délégué, le Chef service du contrôle, le Chef du service sanitaire, et un représentant de l’Autorité locale…

et c’est ainsi que tous ces cadres se trouvent  du jour au lendemain , jetés en prison, pour des raisons, ou plutôt une raison, que si les enquêteurs, étaient un tant soit peu proches du domaine et au fait des arcanes du secteur, ils auraient su et compris que la Commission n’a fait que suivre la plus banale des procédures pratiquées et adaptées  partout au Maroc à ce genre de situation…

mais que voulez-vous, il fallait désigner une tête de turc, et Mr le Gouverneur d’Al Hoceima, n’a pas hésité à montrer du doigt  le Délégué, ce qui signifie quasiment le jeter en pâture à la vindicte de la foule électrisée, dès les premiers instants où il a eu affaire à une telle foule…

mais même après une telle tentative de mise à l’index du Délégué, et même si elle était sous le coup d’une forte émotion (qui ne le serait, après un tel drame?), la foule n’à pas suivi la logique de Mr le Gouverneur, et savait déjà, qu’il fallait chercher ailleurs les raisons et les causes de cette tragédie…

bien entendu, on ne pourrait pas demander à cette foule d’envisager que le défunt pourrait aussi être victime, en premier lieu de son comportement très agité, lui-même…

en tout état de cause, les membres de la commission et à leur tête, le Délégué, ne sont mêlés, ni de près ne de loin à ce qui lui est arrivé…

et c’est ce qui a été retenu…

alors, on ne sait pas, si le prétexte qu’on a tiré contre eux, tel un lapin sorti d’un chapeau de magicien, est juste destiné à calmer la foule, déjà calme et même assagie, par rapport la conviction de leur innocence, ou bien verser dans le sens de Mr le Gouverneur qui, sans doute, actuellement, est plus éclairé sur le déroulement des événements …

en tout cas, il est temps que les membres de la Commission, Délégué en tête, retournent au bercail, retrouver les leurs et retrouver en même temps leurs amis et leurs amies et collègues , hommes et femmes afin de les remercier de vive voix, pour leur soutien inconditionnel et leur attachement infaillible à faire triompher les causes justes…

et que le coiffeur n’à rien à voir avec le fait que le minaret soit tombé, n’en déplaise à Mr le Gouverneur…

lautiste

Publié dans ASIE, Non classé | Pas de Commentaire »

12345...78
 

poésie d'utilité publique |
ce que j ai a dire |
Collectif des collèges ambi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ORGANISATION MARIAGE, ...
| informations
| e-r0d | le blog