des torchonneries aux cochonneries du pouvoir algérien et de ses suppôts…

Posté par ahmedaddoukkali le 12 juillet 2009

 des torchonneries aux cochonneries du pouvoir algérien et de ses suppôts... dans JUSTICE IMMANENTE boudiaf

Feu BOUDIAF assassiné en transmission directe de la télévision algérienne, mais aucune idée sur l’identité des véritables commanditaires de son assassinat…sauf l’assassin, un obscur militaire qui a été chargé de cette sale besogne, qui a  »été » cueilli aussitôt après son forfait, comme par hasard et dont on ne sait plus rien depuis lors…il doit se la couler douce quelque part, à moins qu’on l’aie éliminé à son tour afin de couper le fil à toute reprise d’enquête qui pourrait déboucher sur la découverte de la VÉRITÉ…

……………………………………………………………………………………………………………..

un petit complément au billet précédent…

hier, c’est-à-dire, le 11 juillet, aljazeera, toujours elle, mais cette fois-ci , elle n’y est pour rien, elle ne fait que son travail, elle invite dans son émission « ma wara-a alkhabar » qu’on pourrait traduire approximativement, par « ce qui est en arrière-plan de l’information »:

—un député français en direct de Paris,

—un ex-diplomate algérien en direct d’une ville de Turquie dont je n’ai pas retenu le nom,

—un ex-quelque chose du parlement algérien, en direct d’Alger, mais par téléphone, je ne sais pourquoi que c’est toujours comme cela quand il s’agit de contacter quelqu’un d’Alger ou de lui soutirer quelques renseignements, car les renseignements, ce sont eux qui ont l’habitude de les soutirer…

==le sujet à débattre était comme l’on pouvait s’y attendre: l’affaire de l’assassinat des sept moines français et ses rebondissements.

Pour résumer les opinions des uns et des autres, on pourrait le faire ainsi que suit:

= le député français soutient que c’est une affaire aux mains de la Justice, sur la base de la plainte déposée par les familles des victimes, et il n’en a pas démordu, malgré le fait que la présentatrice d’aljazeera lui a signalé que le Président français lui-même, a pris position dans cette affaire, en déclarant que la recherche de la vérité doit être poussée jusqu’au bout;

= l’ex-diplomate algérien, qui doit sans doute avoir un  statut d’exilé politique en Turquie a tiré sur tout ce qui bouge: le pouvoir algérien avec ses deux composantes militaire et civile, la classe politique algérienne et même sur la France.

mais l’on doit dire qu’il a fait preuve d’un grand courage politique, puisqu’il n’a cessé de souligner que c’est flagrant et de notoriété publique que l’armée algérienne est impliquée jusqu’au cou, soit directement , soit par « gia » préfabriqués interposés, dans des milliers d’assassinats surtout des algériens et dont personne ne soucie, et l’affaire des sept moines n’a éclaté que parce qu’ils sont ressortissants d’une grande puissance, et notamment si c’est la France, ancienne puissance d’occupation  de l’Algérie.

= et j’en viens au fumeux ex-quelque du parlement algérien, un suppôt borné et inconditionnel du pouvoir algérien et dont j’ai déjà signalé les élucubrations dans mon billet du 31 décembre 2008 sous le titre de  » le réflexe de Pavlov »;

en effet il s’agit du même « bouguettaya » mal antenné, qui , à chaque fois qu’on lui parle d’une affaire , aussi éloignée soit-elle, se contorsionne et se pressure tel un constipé, ce qu’il a de cervelle amollie, pour digresser afin de ramener les choses vers le conflit autour de notre SAHARA.

Jugez vous-mêmes:

quand la présentatrice lui pose la question et lui demande son avis sur le silence de son pouvoir politico-militaire concernant l’affaire des sept moines,, il se lance dans une tirade interminable hargneuse, et dans le feu de ses délires, il déclare au sujet du général Buchwalter, qu’il résidait à … »Smara , en sahara occidental occupé »…!!!! et conclut tout naturellement que c’est par conséquent un personnage douteux…

et le plus drôle encore, c’est que sur un certain site « bakchich », un commentateur, après avoir « exprimé » un avis fantaisite sur la même affaire soumise aux débats sur ce site, ne trouve rien de mieux à écrire que « libérez le sahara occidental » , et re-serine la même rengaine quelques commentaires plus loin, avec l’air de faire de l’esprit: « alors, quand est vous nous libérez le sahara »…

« ach jab ke33ou lbou33ou, ya andal »…

décidément notre SAHARA les prend aux tripes, et constitue une véritable obsession pour ces énergumènes et de leurs semblables déconnectés des affaires de leur « propre » pays, au sujet duquel il devient de plus en plus difficile de parler de propreté à force d’assassinats en série commis lâchement et impunément par le pouvoir algérien et ceux qui le soutiennent malhonnêtement.

= par ailleurs, j’ai beau cherché de bonne foi, sur google et ailleurs la biographie du général François Buchwalter (curieux nom « français » !!! ), mais je n’ai rien trouvé de tel, c’es-à-dire ses relations avec notre SAHARA…si quelqu’un peut apporter quelque lumière à ce propos, ce sera le bienvenu, je suis prédisposé à le croire sur références attestant cette allégation, bien que l’on soit sûr , que pour ce qui concerne les affaires algériennes, on est toujours aux antipodes de la lumière, et que l’on ne peut baigner que dans l’opacité la plus totale…

voilà, avis aux amateurs…

ps: ci-desssous un extrait d’une interview du général en question et dans lequel, il signale qu’il a travaillé pour le compte de l’ONU dans notre SAHARA, c’est sans doute ces faits qui rendent ce général suspect aux yeux de bouguettaya qui occulte que le même général a été en fonction pendant plus de trois ans à Alger de 1995 à 1998, ce qui en fait un témoin exceptionnel et crédible sur l’assassinat des sept moines commis en 1996;

par ailleurs, si travailler pour le compte de l’ONU, est louche , alors pourquoi le pouvoir algérien tient-il tant à faire organiser une référendum sous l’égide de cette organisation dans notre SAHARA…???!!!!de toutes façons il dira si le résultat est défavorable à ses thèses que ce référendum est louche, alors autant régler nos affaires nous-mêmes…

extrait de l’interview accordé à Jeune Afrique:

« …REPONSE : Je suis entré à Saint-Cyr en 1965 et j’ai fait une dizaine d’années dans les armes. Puis, pendant sept ans, de 1976 à 1983, j’ai travaillé au SDECE puis à la DGSE. J’ai ensuite rejoint l’état-major des armées avant de prendre un poste d’attaché de défense en Turquie de 1988 à 1991. J’ai ensuite été affecté au Sahara Occidental pour le compte de l’ONU. J’ai ensuite été nommé à Alger à l’été 1995 et jusqu’en septembre 1998 en qualité d’attaché de défense. En septembre 1998, je me suis retrouvé au cabinet du ministre de l’Outre-Mer. J’étais le chef de cabinet militaire de Jean-Jacques QUEYRANNE jusqu’en octobre 2000. Comme je suis à la 2ème Section, je fais encore des conférences et j’ai également été nommé en 2001 en qualité de juge assesseur à la CNDA qui est une cour administrative d’appel spécialisée dans les demandes d’asile… »

———————————–

lautiste

Une Réponse à “des torchonneries aux cochonneries du pouvoir algérien et de ses suppôts…”

  1. 7oussa de khikhkhan, alias chachakhraouini
    ila wselti lwednek 3adha,
    autrement dit tu peux crever charogne pleine de m…

Laisser un commentaire

 

poésie d'utilité publique |
ce que j ai a dire |
Collectif des collèges ambi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ORGANISATION MARIAGE, ...
| informations
| e-r0d | le blog