la meilleure des lectures (épilogue)…

Posté par ahmedaddoukkali le 29 août 2010

avant d’entamer l’épilogue de mes précédents billets, je voudrais vous faire part d’une information , toujours en rapport avec notre mois sacré de RAMADAN, et qui m’a laissé bien méditatif…

en fait, j’avoue que je ne peux même pas prendre position vis-à-vis de ce qu’elle colporte…

la voici résumée sans plus tarder:

un entraîneur français d’une équipe tunisienne de foot, a décidé de ne faire jouer que les joueurs qui « ne respectent pas le jeûne » et il ajoute en substance qu’ils n’ont qu’à attendre la fin du mois de RAMADAN pour le faire comme l’ISLAM les y autorise…

une véritable « fawta »…et pourquoi pas, puisque nos « ulémas » de tout bord, laisse le champ libre à d’autres même non musulmans pour se prononcer sur de tels cas…

trois joueurs seulement dont un sénégalais ont préféré jêuner plutôt que de jouer, les autres, paraît-il, sont soumis à des entraînements bloqués, c’est-à-dire surveillés et en internat ou plutôt en quasi casernement ou internement…

mais il faut dire que depuis « bourguiba », une grande partie des tunisiens ont des relations plutôt floues ou même carrément anti, avec l’ISLAM…donc lechantre peut y « chantrer » comme il veut…

que penser ??? !!!, je ne sais…comme l’on dit « la nature a horreur du vide »…mais ce que l’on appelle la nature n’a rien à y voir…le vide , il est en nous…même en cette période de grandes canicules, nos ulémas auraiet dû nous guider pour ce qui concerne certains cas…mais un silence assourdissant et plus terrifiants que ces canicules règne parmi nos ulémas bien frileux quand il s’agit des situations embarrassantes…

voici le lien pour celles et ceux qui souhaitent en savoir plus…l’article est intitulé: « Ramadan : la méthode de Lechantre », on aurait pu l’intituler : « Ramadan : la fatwa de Lechantre » :

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20100827102427/zambie-ramadan-football-islamramadan-la-methode-lechantre.html

mais revenons à notre épilogue…

nous avons donc pris congé de notre ami et de sa famille pour prendre le chemin du retour, chez nous…

comme l’appel de salat al3asr, a retenti, alors que nous étions sur la route, nous bifurquons vers une petite mosquée pour l’accomplir… elle était pleine à craquer, ce qui nous a obligés à prier dehors…

et puis nous reprenons la route encore fois, mais après parcouru quelques kilomètres, et alors que nous étions en pleine discussion, je vois quelqu’un qui traverse la route et me fait signe de me ranger sur les bas-côtés de la route…c’était un… gendarme…!!!

je m’arrête in-extremis, à son niveau et lui dis :

— je ne croyais pas que vous étiez un gendarme !!!

— et alors, me réplique-t-il, je suis peut-être un fantôme ???!!!

comme il était de blanc vêtu, du moins sa jacquette, j’étais prêt à le croire, mais je ne le lui dis pas, car en ces jours-ci, RAMADN ou pas RAMADAN? il n’est pas très indiqué et même fortement contre-indiqué de provoquer la policiers ou les gendarmes, un membre de ma famille qui s’y est frotté justement sur la route, l’a compris pour ses frais, bien qu’il soit un ancien de la police…il est renté dns un engrenage dont il n’est pas encore sorti jusqu’à ce jour…

je décide de faire profil bas et lui demande ce que j’ai commis comme infraction…

il me dit : « les papiers d’abord », et c’est alors que je m’aperçois qu’il porte une caméra…

après vérification des papiers par un de ses collègues assis sur une moto de gendarme, il me dit en mettant devant les yeux la caméra: « excès de vitesse, 88 km au lieu de 80 km, 400 dh d’amende… »

je lui dis: « ALLAH, ya chchef, mine ghadi njib lik 400 dh ??? »

il me répond: « c’est ça ou je vous retire le permis pour une durée de 72 heures, le temps que vous vous procuriez les 400 dh… »

je n’ai pas voulu lui signaler qu’il s’agit d’une « amende transactionnelle » et qu’en principe, s’il y a contestation, il doit transmettre le cas au tribunal pour juger, sans retrait de permis…et comme je ne suis pas sûr de mes connaissances non actualisée sur le sujets, j’ai préféré me taire…

mes deux amis, voyant que je tarde, descendent de la voiture et viennent nous rejoindre…

je savais que notre ami Abd-ASSAMAD, bien que pince-sans-rire, est parfois trop nerveux, alors je lui fais signe de ne pas

trop chauffer l’atmosphère…

après quelques tentatives pour amadouer les deux gendarmes, ce qui n’a fait que les exciter davantage, nous nous mîmes a fouiller nos poches, pour savoir si nous pourrions réunir ensemble une telle somme…

moi, je trouve 150 dh, Abd-ASSAMAD, 130 dh,  et Lefqih 120 dh en petite monnaie, ce qui nous a poussé à lui demander comment il a réuni une telle somme…

il nous dit « setrou ma ster ALLAH, c’était juste une « zerda » chez quelqu’un il y a quelques jours…et il ajoute, en regardant de biais les gendarmes… »vous savez, il y a des métiers qui se ressemblent… »

nous renonçons à comprendre ce qu’il voulait dire…

nous donnons la somme réunie aux gendarmes qui nous retournent les papiers et nous délivrent un reçu d’amende transactionnelle sur lequel, je n’ai pas accepté de signer…

mais le plus étonnant, c’est lorsque je vois que le gendarme se dérider et me dire:

« tu sais khouya, je n ‘y peux rien, j’ai un quota à atteindre… »

— je lui réponds : cela ne fit rien, et qu’il n’a fait finalement que on travail en plein soleil… »

mais ça m’a laissé songeur sur ce qu’il a dit…

nous reprenons la route en un silence assez pesant jusqu’à ce que notre Lefqih dise:

— vous savez mes amis, notre bonne action à l’égard de notre Abd-LLAH, a été bien agréée par ALLAH, c’est toujours comme cela, ALLAH teste tout le temps lmouminine et il se mit à psalmaudier sourate « arra7mane » jusqu’à ce que nous arrivions chez nous, plus satisfaits que jamais…

ps: excuses pour les fautes d’orthographe et autres, j’essaierai de corriger, après lef6or incha2a LLAH…

lautiste

Laisser un commentaire

 

poésie d'utilité publique |
ce que j ai a dire |
Collectif des collèges ambi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ORGANISATION MARIAGE, ...
| informations
| e-r0d | le blog