• Accueil
  • > Archives pour septembre 2013

j’ai rien contre Mr Anouzla, mais je ne suis pas d’accord avec « l’anouzlasisme »…

Posté par ahmedaddoukkali le 25 septembre 2013

 

faudrait-il considérer l’arrestation de Mr Ali Anouzla comme un événement ?

je ne sais…

mais sur les réseaux sociaux toutes catégories confondues, ça l’est …

il n’y a qu’à s’y rendre pour constater que les « freeAnouzla » fusent de toutes parts et de partout…

un véritable « INZAL » virtuel en attendant qu’il se transforme en réel dans la rue, du moins les pro-Anouzla l’espèrent ardemment…

on incite même ses adeptes et défenseurs, à adopter un écran noir sur leur PP, je me demande pourquoi, il n’est pas encore mort j’espère…

et puis, « le noir », n’est-ce pas raciste sur les bords ?!…

en outre, la prison n’est-elle pas faite pour les véritables hommes comme on dit ?, d’autant qu’elle ne fait plus beaucoup peur autant de ce qu’on appelle le « Makhzen », et que lui, Anouzla s’y attendait, sans doute, et connaissait les risques qu’il encourait à cause de ses articles trop enflammés, trop enflammant, trop incendiaires, trop directs  en attaques , comme en flèches ambiguës et vénéneuses…

je dirais même, qu’à chercher sciemment la prison de par sa propre volonté, il ne s’y emploierait pas autrement…

en effet, un journaliste est comme un acteur, sans flashs et sans projecteurs braqués sur lui, c’est là où il se croirait mort tant réellement que virtuellement…

donc , il n’y a pas à dire ni à redire, Mr Anouzla est soutenu et même très bien soutenu tous azimuts, sur les différents réseaux sociaux et les réseaux asociaux, réels ou virtuels, à tel point, que toute voix discordante, pourrait être criblée de désapprobations pour l’assourdir, la faire taire, sinon tenter de la museler et la noyer, on la la soumet à des tirs groupés, des tirs croisés, un véritable lynchage, lui déniant le droit que, justement, on réclame pour Mr Anouzla…

mais il paraît que pour pouvoir jouir de ce droit sur les réseaux sociaux/asociaux, il faut être le vertueux Mr Anouzla, ou le renard, Mr Aboubakr Jamaï , ou l’enragé Ahmed Benchemsi, ou le phosphateux Larbi Hilali, le déphasé lemrabet, ou un des ténors de la twittoma ou du facebook ou d’un des blogs qui cassent tout le temps la graine sur le dos du Maroc, et ce , outre, ceux et celles qui écrivent sur le papyrus autrement dit ceux et celles qui écrivent sur le support papier …

personnellement, je ne veux pas dire par là qu’ils n’ont pas le droit de soutenir leur confrère ou leur camarade ou leur compère, bien au contraire, mais je suis dans l’obligation de constater, que c’est fait souvent, plus par subjectivité que par objectivité, et plus par affinité anti-Makhzen, et c’est là une mode bien chérie par la majorité des réseaux sociaux/asociaux, que par analyse de tous les tenants et les aboutissants…

je ne connais pas Mr Anouzla sur le plan personnel, et je ne peux le juger sur ce plan, mais je le connais quelque peu à travers ses articles, et je ne peux absolument pas cautionner la façon dont il s’attaque à ses « sujets », même au cas où je pourrais être d’accord avec lui, sur certains aspects de ses critiques de la situation qui prévaut au Maroc…

il veut aller trop vite, il va trop vite…

il emprunte, si j’ose dire, aveuglément la mauvaise voie tracée par Benchemsi, Jamaï, Lemrabet et consorts…

il va trop vite, ils vont trop vite, à un rythme endiablé…trop vite pour mon lambaïsme …trop peu pour quelqu’un qui pense que « belmhel kay tkel boudenjal » , « c’est avec délicatesse que l’aubergine se laisse manger »…

et si l’on considère que c’est trop  vite pour moi , que penser du citoyen lambda qui n’a même pas accès à l’internet …

je suis sûr que Mr Anouzla, n’est même pas assez connu au niveau du commun du mortel des marocains, en tout cas moins qu’un Nini qui, pourtant, a dû purger sa peine et contraint de réduire ses orientations …

et pourtant, j’étais assez enclin à être d’accord, avec la plupart de ses analyses et de ses positions, mais je pense, que son erreur, c’est d’essayer de jouer sur plusieurs cordes, sur plusieurs tableaux à la fin, il s’est fait écarteler …

et là je pense, que Mr Anouzla tentait de jouer le même jeu, mais sur un plan encore plus dangereux, ce qui fait qu’il n’est pas aussi indépendant qu’on le prétend…

et à ce propos, il est à rappeler que, juste avant son arrestation, il débarquait d’un mystérieux voyage dont même ses fans ne connaissent rien …

bien sûr, c’est trop facile de rattacher une telle arrestation à ses articles des plus virulents à l’égard de la monarchie, en évoquant ses articles acerbes sur l’absence du Roi, l’affaire du pédophile Daniel et autres…

je ne le pense nullement, et c’est pour cette raison, que j’attends de connaître les vrais griefs qu’on lui reproche et sur quelles bases …

d’éminents avocats se sont mis à sa disposition pour le défendre, et là , l’on peut dire qu’il a beaucoup de chance, et je ne pense pas que le Parquet va présenter des preuves fallacieuses pour se ridiculiser tant sur le plan national qu’international…

alors attendons…

bien entendu, je compatis avec sa famille et particulièrement avec sa mère, peut-être qu’elle était préparée à une telle situation, mais allez préparer le cœur d’une mère à ce genre de situation, même si son fils veillait à la préparer lui-même…

dans ce cas, l’on pourrait penser que si lui, il pourrait assumer ses écrits et ses actes, mais l’on pourrait se demander s’il a pris en compte leurs répercussions sur sa famille et sa mère…

et si toute la famille est d’accord avec lui, alors toute la famille devrait assumer, soutenue en cela de toute l’armada des avocats, des ONG, des twitteurs et twitteuses, des facebookeurs et facebookeuses, des blogueurs et blogueuses et scribouillards et scribouilleuses …

heureux et même très heureux qui, comme lui, bénéficie de tant de présences à ses côtés, l’on pourrait même penser qu’il le souhaitait pour tester ses ami(e)s, à tel point que l’un de ses confrères et soutiens, nous apprend que même en prison Mr Anouzla « pète la forme », pourvu qu’il ne fasse péter le Maroc en entier …

on pourrait toutefois imaginer que de telles présences bougent sous l’instigation de  motivations multiples et d’intentions colorées dont on pourrait deviner facilement les contours…

on reparlera de ces motivations et de ces intentions, le moment venu, notamment lors du procès…

procès dont je souhaite le déroulement dans la sérénité, autrement, comme chacun sait ce qu’on appelle le Makhzen, plus on tente de le redresser, plus il se recroqueville, et plus on le presse, plus il devient sec…

alors avis aux amateurs, bien qu’on pourrait penser que le Makhzen n’a affaire en principe, qu’à des professionnels en propagande, en publicité et en l’art de la victimisation…

citoyennes et citoyens, lambda, prenez vos places…sur les strapontins, sinon carrément à même le sol, en attendant que le spectacle commence avec tous les risques de hooliganisme journalistique, et que les hooligans nihilistes fervents défenseurs de la pressetitution, entrent en action…
pour l’instant, ils et elles s’échauffent en adoptant la couleur noire, comme le chee, comme l’AWI…

lautiste

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

ma difficile rentrée blogaire…

Posté par ahmedaddoukkali le 13 septembre 2013

véritable calvaire pour entamer ma rentrée blogaire…
depuis la fin du mois de RAMADAN, je subis la plus obsédante des procrastinations …
toujours repousser à demain, ce que j’aurais pu pondre aujourd’hui…
et le plus frustrant c’est que depuis lors, j’ai écrit tant et tant et tant de billets mais…en imagination…dans ma pauvre tête au bord d’éclater…
je me dis, ce sera pour demain un lendemain blogaire qui tarde à se dessiner ou même à s’esquisser, non pas parce que je ne suis pas convaincu de ce que j’allais écrire, mais c’est surtout par une paresse presque maladive qui tient à tout prix à m’éloigner du clavier pour un nombre de caractères successifs supérieur à 140 …
je me disais « bon » , ce serait après le jeûne des six jours de Choual, et pour moi. ça s’est terminé justement presqu’à la fin de ce mois, encore par procrastination …
oui, six jours de jeûne accomplis dans la plus parfaite des discrétions, car j’étais écartelé entre plusieurs tendances : ne pas déranger ceux qui ne jeûnaient pas déjà le mois de Ramadan, ne pas gêner ceux qui ne jeûnent pas les six jours de Chaoual et ne pas provoquer la désapprobation de ceux qui ont entamé le jeûne de ces six jours dès le lendemain de l’Aïd…
puis, je me dis, « bon » , la rentrée blogaire coïnciderait avec la rentrée scolaire…
oui, mais laquelle des rentrées scolaires…
le temps a passé, et les souvenirs de mes billets supposés archivés dans ma tête, se sont estompés graduellement, maintenant que je me décidé à me mettre devant un clavier, même celui d’une tablette, clavier dont je suis assez allergique…mon ordi habituel était hors d’usage actuellement…
je me rappelle un peu, que c’était au sujet des événements qui se sont produits tant durant le mois de Ramadan, et ils étaient déjà nombreux et retentissants, que durant la période qui a suivi jusqu’à maintenant , avec tout autant d’événements nombreux et retentissants…
eh bien je vais essayer tout de me rappeler des billets évoquant ceux de Ramadan…si j’en le courage…je garantis rien…procrastination oblige…
lautiste

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

poésie d'utilité publique |
ce que j ai a dire |
Collectif des collèges ambi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ORGANISATION MARIAGE, ...
| informations
| e-r0d | le blog