• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 12 octobre 2013

politique sans saveur et démocratie sans valeur… سياسة باسلة وديمقراطية حامضة

Posté par ahmedaddoukkali le 12 octobre 2013

je préviens…
je vais divaguer à plein tube pour ne pas dire déféq… à plein régime…
je lancerais mes sentiments en vrac et je jetterais mes pensées comme, on jetterait du papier hygiénique après usage, d’une roulotte mal attelée ou d’un wagon mal arrimé, en pleine course..
ce nouveau gouvernement a fini par emporter le peu d’espoir que j’avais encore dans la politique dans notre pays, et ce jeu pervers qu’on nous joue au nom d’une démocratie mal fagotée déjà depuis ses origines…
oui, la politique bsalett o fatet lebsala lhih…
oui la démocratie 7madett o fatett le7mada lhih…
on tourne en rond, tel un chien qui cherche à se mordre la queue…
le chien , c’est le citoyen lambda, tel que moi-même, ce n’est pas les « politiciens » devenus ministres, ceux-là, ils arrivent toujours à se sucrer la queue…
en effet, on avait déjà eu toutes les peines du monde à nous débarrasser du gouvernement Abbas Alfassi…
on y est arrivé, enfin avec le ouf de soulagement d’un constipé, du moins apparemment, après des élections plus ou moins tronquées, et plus ou moins truquées…
on était prêt à tout avaler, pourvu que l’image de la nonchalance de l’ancien 1er ministre disparaisse de l’écran…
on arrive à un gouvernement, dont le moins qu’on puisse dire est des plus composites…
ça démarre lourdement, ça jacasse, ça nous tracasse, ça chuchote, ça se chouchoute, et ça débouche, pour ne pas dire ça des bouches, sur un gouvernement mal séduit, au nombre de ministres dépassant de trop loin le nombre promis de réduit…
autre grosse anomalie, la majorité des chefs de partis soi disant de la majorité, y figurent en masse et en force…
déjà, à ce niveau là, ça n’augurait rien de bon…
comment voulez-vous qu’un chef de gouvernement,chef de parti jugé intrus et novice à la gouvernance, va-t-il donner des ordres, à d’autres chefs de parti, qui s’estiment au moins ses égaux, sinon supérieurs par leurs expériences dans la mauvaise gestion des affaires du pays pour ne pas dire plus ?…
contre mauvaise fortune, on essaie d’y aller de bon cœur…
on se met au travail, on annonce de grands chamboulements dans certains secteurs, tels que les transports, et carrières de sables, fonctionnaires fantômes et tout le tralala..
nous, on applaudit, on se dit impossible que ça s’arréte lâ…
et justement ça s’est arrêté là…
et c’est le moment que choisit le parti de l’Istiqlal, de se choisir un nouveau chef, un chef qui se voit mal hors du gouvernement, peut-être, même pour stopper toute velléité de toucher certains secteurs, bien qu’il joue sur la fibre de la populace sur d’autres secteurs tout aussi sensibles mais bien plus propices au populisme..
non content, de stopper toute tentative de mettre à nu, tous les privilèges accordés plus ou moins indûment, il passe à la vitesse supérieure, et fait démissionner « ses » ministres…
et c’est le blocage complet, sans souci de ses répercussions néfastes sur le pays…
un blocage qui dure plus de cinq mois…
on attendait un coup d’éclat, à défaut de coup d’État, ou un coup de gueule du chef du gouvernement, quitte à aller à des élections anticipées…RIEN…
il n’en fut rien, bien au contraire, pendant plus cinq mois, on a eu droit à des tractations de bas de gammes faisant fi de toute éthique politique, si tant il y a de l’éthique dans la politique…
et nous voilà face à un gouvernement, sorti du chapeau d’une lapinière, plus abâtardi que le premier…
c’est la course au poste de ministre à tout prix, à vil prix…
les algériens, paraît-il, nous jalousent sur le nombre de hauts diplômés qui composent ce nouveau gouvernement, sortis des grandes écoles pour s’échouer sur un poste politique…de ministre ou plutôt de sinistre…
pauvre de nous, personnellement, je n’en tire aucune fierté…
voilà des diplômés bassement attirés par la politique, quitte, à en être souillés…
quant aux femmes ministres, c’est juste, pour le décor, et pour le caquettement, et non par nécessité…
ce gouvernement mosaïque ne se prête même pas l’analyse des analystes ou analyseurs, comment voulez-vous, que moi, citoyen plus que lambda, vais pondre une analyse même par intuition ou instinct…
bref, je n’attends rien de bon de’ ce gouvernement sorti au forceps à parir d’urnes « ménauposées »…
un gouvernement de vieux rajeunis avachis et de jeunes vieillis récupérés…
un gouvernement juste pour dire qu’il y a un gouvernement…
un gouvernement, où régneront en maîtres les faux-fuyants et l’hypocrisie…
un gouvernement dont la majorité des membres se tireront dans les pattes, à la première occasion opportune ou inopportune, obsédés par les élections de tout genre..
un gouvernement, que le chef de l’Istiqlal a amené à se former , mais où tout le monde a perdu sa crédibilité, y compris lui-même…
mais, c’est vrai, chez nous, en politique lbasla et démocratie l7amda, qui,donc, prête attention à la crédibilité devenue elle-même non crédible…
lautiste

Publié dans facebook youtube, Non classé | Pas de Commentaire »

 

poésie d'utilité publique |
ce que j ai a dire |
Collectif des collèges ambi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ORGANISATION MARIAGE, ...
| informations
| e-r0d | le blog