• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 20 avril 2016

« apparition »…

Posté par ahmedaddoukkali le 20 avril 2016

 

je ne sais pas comment j’ai été projeté dans cette vaste salle à la dimension de presque une halle…

dans cette halle, il y avait différents et très nombreux groupes de personnes formant plusieurs cercles et discutant avec animation sans hausser le ton outre mesure…

et tout au fond j’aperçois le dernier groupes formant aussi un cercle, et formé par des jeunes, filles et garçons, en pleine discussion…

mais ce qui dénote de ce groupe, c’est le fait qu’alors que les autres filles et garçons étaient normalement habillés, il y avait une jeune fille, allongée sur le côté, toute nue, appuyée sur sa main et son bras gauches, à la façon d’un modèle qui pose pour un peintre…

les autres ne lui accordaient presqu’aucune attention, d’autant, qu’elle ne participait à la discussion et semblait plongée dans une profonde réflexion…

porté par une curiosité irrésistible, je traversais tous les cercles qui me séparaient de son groupe…

quand j’y parviens assez difficilement, je l’avoue, je m’assois parmi les membres de ce groupe, regardant avec insistance, la jeune fille…

alors, l’un des jeunes gens, se tourne vers moi, et m’apostrophe en disant : « alors, le voyeur, tu n’as pas pu t’empêcher de venir zieuter notre camarade… »

je lui réponds :  » c’est pas ça, wellah, je pense que cette jeune fille est très déçue, elle croyait défier tout le monde et se défier elle-même, en se mettant nue devant tant de personnes, mais comme justement personne ne lui prête attention, elle se mortifie en ruminant silencieusement sa déception, presque son courroux »…

elle me gratifie d’un long et triste regard de ses grands yeux noirs, semblant reconnaître effectivement sa profonde déception…

je me lève, alors, et me dirige lentement vers la sortie…

et quelle a été ma surprise, de la retrouver près de la porte…habillée d’un tricot de couleur orange, d’une jupe longue, de couleur blanche, avec une ceinture et des sandales, couleur marron…

elle me gratifie d’un large sourire qui lui fait plisser les yeux avec charme…je lui rends le même charmant sourire , du moins autant que je peux…

et puis elle disparaît…

oui, ma charmante apparition a disparu…

et je me réveille…

oui, ce n’était qu’un rêve…un rêve authentique, wellah…

un rêve dont je cherche encore une quelconque interprétation…

lautiste

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

poésie d'utilité publique |
ce que j ai a dire |
Collectif des collèges ambi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ORGANISATION MARIAGE, ...
| informations
| e-r0d | le blog