le grand oral…

Posté par ahmedaddoukkali le 9 décembre 2016

aujourd’hui, Vendredi 09 décembre, jour de la grande prière, et la veille de la commémoration du Mawlid annabawi, notre cher otage de la prison, passe son grand oral devant le Juge d’instruction…

ses collègues est amis, l’ont passé, avant lui, les jours précédents…

nos prières l’accompagnent dans cette épreuve involontaire, comme elles ont accompagné ses amis et collègues, devenus autant membres de la famille que lui…

en effet, ils se seraient bien volontiers, passés d’une épreuve, qu’ils auraient souhaitée affronter, libres et dans d’autres circonstances moins contraignantes et plus utiles pour la suite de leur carrière …

mais voilà, comme l’on dit, les vents ne soufflent pas toujours dans la bonne direction, surtout lorsqu’on a choisi un métier en relation avec la mer…

de multiples questions, susceptibles de lui être posées, se bousculent déjà dans nos têtes à nous, que serait-ce donc pour lui…

mais il n’y a qu’une seule et unique Vérité, il n’y en pas trente six, quel que soit le nombre de questions plus ou moins directes, plus ou moins torpillées, qu’on puisse lui poser…

et la Vérité, il la connaît bien…et il la dira…

et la Vérité, ils la connaissent, ceux qui l’interrogent, et ils l’entendront ou plutôt la réentendront, puisque ses collègues et amis l’ont déjà étalée, sans détour et en profonde connaissance de cause…

oui, on a affaire à des gens du métier, formés dans les règles de l’art, coachés dans le cadre d’un perfectionnement continu qui ne relâche jamais, comme tous leurs collègues relevant du Ministère de l’Agriculture et des Pêches Maritimes…

malheureusement, on les a parfaitement formés, dans leurs fonctions et missions, mais on ne les a pas préparés à être jetés en prison,  s’ils appliquent consciencieusement leur devoir…

on les a préparés à veiller sur les richesses halieutiques de leur pays qu’ils aiment tant, mais on ne les a pas préparés à fermer un oeil ou les deux yeux, pour ne pas appliquer ses lois…

ils ont embarqué, dans les plus gros bateaux de pêche étrangers et au risque de leur vie dans un milieu souvent hostile à leur présence, capitaine de bateau, comme équipage les regardant d’un mauvais oeil,, mais ils tenaient  bon et signalait tout excès ou infraction dans la manière de pêcher ou de surexploiter de telles richesses…

et les voilà, maintenant, en train de répondre à un interrogatoire sur un évènement qu’ils n’ont provoqué, ni d’Ève ni d’Adam…

et plus le temps a passé, (malheureusement derrière les barreaux pour nos chers otages), plus les choses sont devenues claires et limpides, même pour le citoyen le plus lambda  qui s’intéresse de près ou de loin à cette affaire…

alors, pour un Juge d’instruction, c’est de l’eau de roche ou du cristal…

prions pour que ce soit le cas et parions qu’il en sera ainsi…

lautiste

Laisser un commentaire

 

poésie d'utilité publique |
ce que j ai a dire |
Collectif des collèges ambi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ORGANISATION MARIAGE, ...
| informations
| e-r0d | le blog