• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 23 décembre 2016

l’espadon en prison…

Posté par ahmedaddoukkali le 23 décembre 2016

heureusement, que notre cher otage, peut nous téléphoner en cours de semaine, car une visite, une seule fois pour toute la semaine, n’est vraiment pas suffisante…

souvent, on n’oublie quelque chose qu’on devait lui apporter, et il faudra attendre la prochaine visite pour rattraper l’oubli…

toutefois, c’est toujours ça, comme l’on dit chez  nous, « allohomma la3mech wella le3ma »…

et le téléphone est une ni3ma  (un bienfait) dans ces circonstances de séparation, dures à supporter…

hier, il m’a téléphoné, vers 15h30, et naturellement, nous entendons sa voix, toujours avec un égal plaisir, qui ne disparaît, que lorsque  nous descendons brutalement sur terre, au moment où nous sommes obligés de raccrocher, lui, parce les gardiens sonnent la fin de la communication, nous, parce ce que nous devons nous plier à la même injonction…

bref, il m’appelle, et après les salamalecs d’usage, du hors-usage et usagers, il me surprend brusquement, en me disant à brûle-pourpoint :

« tu n’as rien trouvé de mieux que de m’apporter un roman qui parle d’espadon !!! …

j’ai un moment d’hésitation, me creusant, la mémoire pour me rappeler de quoi il s’agit, et puis « fiat lux », lumière éclatante, j’ai comme un éclair qui me traverse la cervelle et j’éclate de rire…

 » ah oui, c’est le roman d’Ernest Hemingway « le vieil homme et la Mer »…tu sais, je me rappelle même pas de l’histoire, et à ce moment là, je ne savais même pas ce que c’est un espadon hhhh…

mais j’entends les gardiens et leurs injonctions de mettre un terme à la communication…

il faut se rendre à l’évidence, il n’appelle pas de son bureau à la Délégation ou de sa voiture ou d’un quelconque lieu de liberté et de libération…

les minutes sont comptées, et l’on peut presque entendre les pas de notre cher otage qui retourne la tête basse vers sa cellule…

larmes chaudes et inutiles…

pour rester sous le charme de sa voix, à défaut de voir son visage toujours avenant, je fais appel à mes souvenirs, quand nous étions avec lui, alors qu’il était délégué à Jebha…

un ami à moi, nous a rejoints, et amené avec lui une canne à pêche…

et quelle a été notre surprise, lorsque notre délégué  me dit à l’oreille, le plus sérieusement du monde, « tu sais… pour pêcher à la ligne, il faudra une autorisation »…

étonnement de ma part, et je lui dis qui doit nous la délivrer, il répond la délégation, mais vaut mieux pas on va dire que je vous ai pistonnés…!!!…

je lui dis, fâché « a sidi bna9ess ga3″…

heureusement que j’ai réussi, à convaincre mon ami qu’il vaut mieux nous occuper à autre chose, car je n’ai pas la patience de pêcher…

dur de comprendre certaine lois ou certaines réglementations…

je suis bien placé pour le savoir…

j’étais dans une Administration qui est noyée dans certaines lois ou réglementations qui frisent le ridicule…

comme celle qui spécifie au millimètre près la longueur des chiffres que doit comporter une plaque d’immatriculation !!!…

avez-vous jamais vu ou seulement aperçu, un agent verbalisateur,  en train de vérifier la dimension de ces chiffres ???!!! …

non ?…bien sûr que non…eh bien il devrait le faire, d’après la réglementation …

j’ai toujours milité pour qu’on ne ponde des lois ou des règlementations que celles susceptibles d’être comprises et appliquées …

mais allez le dire à qui de droit …il va croire que vous voulez le réduire au chômage…

lautiste

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

poésie d'utilité publique |
ce que j ai a dire |
Collectif des collèges ambi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ORGANISATION MARIAGE, ...
| informations
| e-r0d | le blog