• Accueil
  • > Archives pour janvier 2017

un père perdu…

Posté par ahmedaddoukkali le 31 janvier 2017

je ne sais plus quoi penser…

je ne sais plus à qui m’adresser…

je ne sais plus où j’en suis…

je ne sais plus qui je suis…

je ne sais pas si je mérite toute cette douleur…

je ne sais pas si je mérite tant de malheur…

on nous a arraché notre fils…

en usant d’artifice…

on accuse notre fils…

pour une raison factice…

on commente avec cruauté…

est-ce tout ce qu’il a mérité…

on spécule sur son sort…

sans craindre d’avoir tort…

la vie pour moi, n’a plus de valeur…

la vie pour lui, n’a plus de chaleur…

la perpétuité, c’est pour les criminels…

pas pour la conscience professionnelle…

déjà, avec ce qu’il a enduré…

cette torture a assez perduré…

je l’imagine devant le Tribunal…

avec un poids monumental…

j’imagine sa souffrance acérée…

j’imagine son coeur ulcéré…

je n’ose l’imaginer condamné…

je ne l’ose l’imaginer laminé…

ya ILAHI que faut-il faire…?

faut-il plier ses affaires…?

ya ILAHI Tu m’as fait don de ce fils…

alors pourquoi tant de supplices…?

ya ILAHI s’il y a encore de l’espoir…

envoie-moi un signe, matin ou soir…

sinon je dormirai d’un long sommeil…

et peu importe si je ne me réveille…

un père perdu

l’invité de lautiste

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

« wellat 7amda »… c’est devenu de très mauvais goût…

Posté par ahmedaddoukkali le 30 janvier 2017

« wellat 7mada »… c’est devenu de très mauvais goût…

c’est une véritable catastrophe et une malédiction caractérisée que cette défaite de l’équipe nationale de foot, devant celle de l’Égypte, ce n’est vraiment pas le moment surtout si l’on se trouve en milieu hostile au pays, à Al Hoceima plus précisément, où des garnements n’ont pas hésité à exploser de joie célébrant cette déroute avec toute sorte de tapages nocturnes…

pour ma part, ça fait déjà très longtemps, que j’ai mis une croix sur l’équipe nationale, au point de ne plus regarder un quelconque match de foot, national ou international…

des milliards qui partent en fumée, milliards qui auraient pu, justement, se transformer en projets plus utiles que ce soit à Al Hoceima ou ailleurs…

mais cela n’excuse aucunement de trahir son pays, et lui marquer tant de haine, en manifestant une telle liesse à l’annonce de sa défaite, et avec une telle indécence…

je ne regardais pas le match, mais malheureusement, un café se trouve tout près de là où je réside, et j’entendais clairement tout ce qui s’y passe, et quand un brouhaha énorme m’est parvenu, j’ai cru naïvement que le Maroc a marqué…

je me rabats sur les réseaux sociaux marocains, et c’est le grand choc…j’ai compris que les bruits que j’entendais, c’était une expression de moquerie à l’égard de l’équipe marocaine…

je ne pus me retenir et je descendis en pyjama, la tête nue, chaussant de simples tongs, et je rejoins le café…

là je trouve ces garnements, chantant et dansant et scandant « vive l’Égypte !!! vive l’Égypte « …alors je ne pus résister et je commençai à leur répliquer « VIVE le MAROC !!! VIVE le MAROC !!!… leurs slogans sont ponctués d’insultes, de bras d’honneur et de gros mots…

ils forment un cercle autour de moi, et crient leurs slogans et je crie le mien…

la rage au ventre, j’étais prêt à toute éventualité…mais de guerre lasse, ils se détournent et continuent leur petit manège devant le café, et à la fin du match, ils se mettent à sillonner les rues et les différentes artères de la ville…

lorsqu’ils se sont dirigés, vers l’avenue Tariq Ibn Ziad, mon coeur s’est presque arrêté, car c’est là où se trouve la prison locale où croupissent nos fils otages…

nos fils, qui à chaque vacarme qui se produit dans la ville, s’angoissent à ne plus respirer, et restent énormément anxieux, jusqu’à ce qu’on les rassure un tant soit peu…

j’espère ardemment que les tribulations des garnements qui manifestent aussi impudiquement leur joie de rancoeur, à l’endroit du pays qui est en principe le leur, ne vont pas retarder la libération de nos fils par crainte de leurs sautes d’humeur d’énergumènes…

si c’est le cas, je demande solennellement à remplacer mon fils en prison, comme garantie, jusqu’à ce que cette maudite affaire s’achève…

il faut signaler, que les meneurs de ces manifestants rancuniers, ont bien préparé leur coup, au cas où notre équipe de foot est battue, et c’est pour cette raison, que dès la fin du match, et à chaque café où passait le match, des groupuscules, se sont immédiatement formés, telles des armées bien entraînées, et ont traversé la ville en long et en large, accompagnés de motos, et de véhicules, klaxonnant et sonnant des trompettes…

je n’ai pas pu me rendre compte de la réaction de la Police et des Autorités, mais je formule le voeu profond, qu’elles soient aussi prêtes que les meneurs machiavéliques, passés maîtres dans la manipulation des troupes et de la foule, qu’ils n’ont jamais cessé de haranguer, avec un net succès jusqu’à présent, en leur servant les discours qu’elles aiment entendre…surtout pour le 6 février où ils menacent de mener la vie dure au « Makhzen » comme ils ont l’habitude d’appeler l’État, et notamment les Autorités…

encore, une fois, nous refusons que nos fils, continuent à payer le prix très cher dans ce jeu de Tir à la corde, entre l’État et ces meneurs professionnels, ça commence à y faire !!!… »wellat 7mada »…vraiment de très mauvais goût, de la part de ces perturbateurs inconscients…

enfin une remarque qu’on vient de me signaler et qui démontre bien que ce sont des étourdis et des inconscients : la moitié des joueurs de l’équipe nationale est riffaine, à titre d’exemple Lahmadi, Mounir M7amdi, Amrabet Noureddine, Saïdi… va-t-on dire qu’ils sont la cause de la défaite alors qu’ils se sont battus comme de vrais lions ???!!!…
vous me faites bien marrer, pauvres idiots écervelés hhhhh…

l’invité de lautiste 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

« l7abs bsaal »… « الحبس بسال »

Posté par ahmedaddoukkali le 29 janvier 2017

« l7abs bsaal »…
c’est par cette expression bien significative que s’est écrié un ami, à propos de l’emprisonnement abusif de nos fils au pénitencier d’Al Hoceima, détention qui repose sur un papier brouillon sans véritable valeur juridique…

« l7abs bsaal » puisqu’il est devenu très facile de se retrouver en prison pour un oui, ou pour un non…

« l7abs bsaal » puisque les innocents sont jetés en prison et les coupables courent les rues…

« l7abs bsaal » puisque plus de 40% des prisonniers sont en détention préventive, parmi lesquels,  sans doute de nombreux innocents, et ce, malgré l’extrême engorgement des prisons du pays…

« l7abs bsaal » puisqu’on accorde la liberté provisoire aux prévenus avec forte présomption de culpabilité et on la refuse aux prévenus avec forte présomption d’innocence et qui présentent toutes les garanties…

« l7abs bsaal » puisqu’on emprisonne des cadres dans l’exercice de leur fonction dans les règles de l’art, et on laisse en liberté totale, des barons de la contrebande qui pillent les richesses de la Nation et ruinent la réputation du pays…

« l7abs bsaal » puisque des fonctionnaires qui respectent avec fidélité les Institutions du pays, sont éclaboussés dans leur dignité, et les professionnels de la propagande contre ces Institutions, jouissent de toute les considérations dans l’impunité…

« l7abs bsaal » puisqu’on en est arrivé à enfermer des fonctionnaires intègres pour les dégoûter de l’application de la Loi…

« l7abs bsaal » puisque maintenant tous les collègues des otages d’Al Hoceima vivent dans la peur d’appliquer la Loi, au point de tomber malades et dépressifs…

« l7abs bsaal » au point que certains jaloux, rancuniers invétérés, jubilent, festivent et crient de joie, à l’annonce de l’emprisonnement de leurs collègues honnêtes et compétents…

« l7abs bsaal » au point de souhaiter entrer en prison, afin de ne pas se sentir coupable en étant en dehors…

l’invité de lautiste

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

semaine très bien remplie…

Posté par ahmedaddoukkali le 28 janvier 2017

cette semaine a été très bien remplie…

tout de suite après avoir rendu visite à Rachid, à son lieu de détention, nous avons pris immédiatement le chemin de Rabat…

j’avais certaines affaires à régler, la plus importante, étant de rencontrer pour la première fois et directement, notre Avocat de Rabat, Maître Moussaïf Taoufiq BENHAMMOU,

téléphone 06-63-47-65-17

adresse : 281, Avenue Mohamed V , 3ème étage RABAT

cette rencontre, durant laquelle nous avons échangé nos informations et nos impressions, me paraît avoir été très fructueuse…

il m’a expliqué les différents aspects des lois qui entourent ntotre affaire, et moi, de ma part, j’ai essayé, autant que faire se peut, de lui exposer les faits qui ont le plus marqué son déclenchement…

il m’a paru très intéressé par les éléments que je lui ai présentés, éléments que je lui ai transmis par écrit, par la suite…

il reste néanmoins indispensable de le mettre en contact avec l’un des collègues de Rachid, pour le mettre au courant , documents à l’appui, des différentes législations, réglementations, procédures, qui sont spécifiques au Secteur des Pêches maritimes, afin de bien le familiariser avec ces textes et leur mise en application dans la pratique…

je m’active actuellement pour trouver quelqu’un de volontaire à cet effet, résidant à Rabat de préférence…

de retour à Al Hoceima, le jeudi 26 janvier, j’ai eu la très agréable surprise de rencontrer une délégation syndicale, conduite par le camarade Ssi El YASSIMI et composée des éléments parmi les plus actifs dans la défense de leurs collègues, amis et frères de Mohamed Charaf, Abdelmajid AlHamrouy, et Rachid Regragui…

la surprise a été rendue encore plus agréable, lorsqu’ils m’ont appris qu’ils ont pu voir mon fils et Charaf, après une attente glaciale de plus de deux heures à attendre devant la prison…

très, très bonne initiative que de venir de si loin pour accomplir cette noble mission, car nos prisonniers, en avaient vraiment grand besoin pour leur remonter le moral…

et leurs amis ont très bien réussi un tel objectif, ce qui nous été confirmé par Rachid, lors de son dernier contact téléphonique, du Vendredi…

tant que les ami(e)s du travail et du Syndicat effectuent de telles démarches au prix de tant de sacrifices, on ne peut qu’être optimiste pour la suite des évènements et la délivrance finale tant espérée…

qu’ils et qu’elles en soient encore fois, remercié(e)s…notre reconnaissance pour leurs faits et gestes ne souffrent d’aucune limite, ni dans le temps ni dans l’espace…

mais la lutte continue, car il s’agit de ne jamais, au grand jamais de baisser la garde, et croire que la partie est gagnée d’avance, ce serait une grande illusion et une faute très grave à ne pas commettre une deuxième fois…la Justice est tel un bulldozer qui risque de vous écraser à tout moment sans vous prêter la moindre attention, ni vous accorder la moindre pitié…

la partie devient vraiment très serrée, tel un jeu d’échecs, c’est à qui avance ses meilleurs pions et ses meilleurs arguments, surtout les documents déterminants des différents témoignages concernant la procédure suivie à travers toutes les délégations des Pêches maritimes et qu’on n’a pas encore présentés à la défense…

mais j’ai bon espoir que tous ces éléments seront réunis et mis à la disposition de nos Avocats dès le début de la semaine prochaine…

c’est la très bonne nouvelle que j’ai hâte d’annoncer à mon fils et à ses camarades co-détenus…

et qu’ALLAH vienne en aide à tous ceux et toutes celles qui ne ménagent aucun effort pour sortir leurs camarades abusivement emprisonnés, la tête haute de ce mauvais pas…amiiine…

le père de Rachid

lautiste

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

nous avons été bien naïfs…

Posté par ahmedaddoukkali le 27 janvier 2017

nous avons été vraiment bien naïfs d’avoir cru un seul instant que le calvaire qui écrase nos otages qui croupissent dans la prison d’Al Hoceima, allait s’arrêter au niveau de Monsieur le Juge d’instruction…

nous n’avons pas compris, dès le départ, qu’il serait difficile à Monsieur le Juge d’instruction de remplir pleinement sa mission, dans une affaire aussi délicate…

nous, en toute bonne foi, comme tout le monde nous dit que le dossier est vide, nous avons cru naïvement, que Monsieur le Juge d’instruction allait prendre l’initiative de libérer nos chers otages…mais malheureusement tel ne fut pas le cas, pour des raisons que nous ignorons, jusqu’à présent. ..

tous nos Avocats, de leur part, nous disent que le dossier est vide, c’est-à-dire qu’il ne contient aucun élément susceptible de mettre nos otages sur le banc des accusés, mais malheureusement,  voilà nos chers fils renvoyés devant la Chambre criminelle ..comme si c’étaient de vrais  criminels…

et nous nous trouvons devant un dilemme éprouvant, nos Avocats ne peuvent se tromper, alors qu’est-ce qui a motivé Monsieur le Juge d’instruction à renvoyer le dossier concernant nos fils devant la Chambre criminelle…question lancinante qui nous taraude malgré nous…

nous avions vraiment de l’espoir car nous nous sommes dit, Monsieur le Juge d’instruction est d’accord avec nos Avocats, il a tout de suite constaté que le dossier est vide, et qu’il ne va pas tarder à prononcer la non poursuite de nos otages…mais notre espoir s’est brutalement stoppé par cette dernière annonce…

ainsi la boucle est bouclée, nous passons  par le plus petit trou de l’aiguille de la Justice…

mais malgré tout nous maintenons notre espoir, nous ne considérons nullement nos fils comme des criminels, bien au contraire, nous en sommes très fiers, on ne peut plus fiers…

il leur suffit comme épreuves qu’ils ont endurées jusqu’à présent, leur détention depuis presque trois mois, les interrogatoires serrés au niveau de la Police Judiciaire, les interrogatoires serrés au niveau de Monsieur le Procureur du Roi…les interrogatoires serrés au niveau de Monsieur le Juge d’instruction, et maintenant le renvoi vers la chambre criminelle…qu’ALLAH soit avec eux…et avec nous…

maix je me dois de poser cette question qui me brûle de l’intérieur. bi LLAHI, 3alaykoum, ceux et celles qui connaissent bien mon fils, Rachid, pensez-vous vraiment que mon fils est un CRIMINEL ???!!!…

pensez-vous, vraiment que mon fils, Rachid qui ne ferait pas mal à une mouche, est capable de commettre un CRIME ???!!!…

pensez-vous, vraiment que mon fils, Rachid est capable de falsification ou tazouir d’un quelconque document administratif ou autre, avec préméditation ou sans préméditation ???!!!!…

répondez-moi, s’il vous plaît, je suis au bord de la crise de folie, car moi, je connais très bien mon fils, et ce n’est pas ce genre d’éducation qu’il a reçue…

moi fils, CRIMINEL ???!!!…c’est plutôt un CRIME que de le considérer comme tel…

je me dois aussi d’exprimer certaines autres questionnements qui me taraudent. nous voilà donc, devant la Chambre criminelle, alors que d’autres qui insultent le pays et toutes ses Institutions, de la plus haute à la plus basse, qui cherchent à diviser le pays, et le dépecer en tranches, tranche par tranche, sont libres comme l’air, narguant tous les instruments de la Justice, narguant la Police judiciaire, narguant le Ministère public (annyaba l3amma )… narguant toute mesure d’instruction…narguant la Chambre criminelle…bref narguant tout ce qui a trait à la Justice, impunément…

n’est-ce pas eux qui devraient être traduits devant la Chambre criminelle ???…

et c’est à cause de ceux-là, que nos fils sont en prison…et c’est à cause de ceux-là que nos fils sont poussés vers  la chambre criminelle…

comme si ce sont nos fils qui sont des traîtres et des criminels, pour avoir tenté de lutter contre la mafia de la conteebande des ressources halieutiques…pour avoir essayé de sauver la réputation  de leur pays devant les Instances internationales qui n’attendent que le moindre écart pour lui tomber dessus à bras raccourcis…

quant à chez nous, et quelles que soient les conséquences, avec l’épisode de Monsieur du Juge d’instructon, nous restons, malgré tout, confiants en notre Justice, bien qu’avec une certaine appréhension et non avec appréhension certaine, notre Justice n’ayant rien à envier aux meilleures Institutions de Justice, qui se trouvent de par le monde,  …

cette appréhension s’explique surtout par le fait, qu’on nous dit que tant que la rue ne se calme pas, cette affaire ne sera jamais pliée…et ça nous inquiète sérieusement…

et là, une question s’impose, et si la rue est décidée à ne jamais se calmer pour une raison ou pour une autre, nos fils vont-ils continuer à être pris en otages, ou poursuivis pour des faits dont ils ne sont nullement responsables ???!!!.. 

enfin, il reste aussi le grand espoir, dans les grandes qualités de nos Avocats, au soutien sans conditions et indéfectible des collègues de nos fils, collègues qui sont prêts et prêtes, d’aller le plus loin possible pour les défendre, et en leur Département des Pêches maritimes et à ses Hauts responsables qui n’ont cesse de suivre de très près l’évolution de cette triste affaire qui les privent des services de  cadres des plus dévoués à leur travail, , et ce n’est guère étonnant de la part de ces hauts responsables, car nous savons qu’ils souffrent autant que nous souffrons… 

le père de Rachid

 lautiste 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

l’ultime étape…

Posté par ahmedaddoukkali le 25 janvier 2017

 

eh, voilà, ce que nous craignions tous, est arrivé…

nos fils, otages à la prison locale d’Al Hoceima, sont renvoyés, sine die, devant la Cour Pénale…

oui, vous avez bien lu, la COUR PÉNALE…

ne sont-ils pas de dangereux « criminels » qui osent appliquer la Loi ???!!!…

et pourtant, la Police qui a intercepté le véhicule, avec délit de fuite, dit , elle aussi, qu’elle n’a fait qu’appliquer la Loi dans le cadre de ses attributions légales, et Monsieur le Directeur de la Sûreté a même pris la peine de le confirmer par communiqué officiel, avant même que l’affaire ne soit jugée et les responsabilités dûment établies…

et pourtant, aucun policier ayant dressé un PV sur cette affaire, n’a été mis en prison ni renvoyé devant un quelconque tribunal…

à ce propos, d’après ce qu’on sait, le chauffeur qui a commis le délit de fuite, n’a pas non plus, été incarcéré ou inquiété, bien plus, il a exigé la restitution de son véhicule qu’on avait placé ostensiblement devant la Délégation, en même temps que le camion à ordures qui a été empêché par le défunt et ses copains d’exécuter normalement l’opération de destruction…pourquoi cette mise en scène bien douteuse…il faudra le demander aux metteurs en scène qui ont recouru à ce subterfuge, contre la Délégation et contre le Départements des Pêches maritimes…

nous ne demandons pas que des policiers soient jetés en prison, puisqu’effectivement, ils ont appliqué la Loi, en constatant des infractions manifestes, mais nous aurions souhaité que le Délégué et ses collègues soient traités sur le même pied d’égalité avec eux…

qu’on ne nous dise pas, que le Délégué et ses collègues ont été jetés en prison, à cause du fameux « pv » manuscrit et incomplet, car là aussi, la Police est concernée, puisqu’elle n’a pas empêché le défunt et ses copains de monter sur la benne du camion, dans un état hystérique…

voilà donc, le Délégué et ses collègues, démunis de toute défense administrative qui se trouvent, jetés devant le Tribunal qui jugent les crimes, après avoir été jetés en prison, pendant trois mois, dans la période d’instruction…

ce qui veut dire, tout simplement, que leur calvaire va se prolonger, au moins jusqu’à la première audience, devant le Tribunal, sinon plus longtemps, si l’on refuse comme d’habitude toute mise en liberté provisoire, comme s’ils allaient fuir aux Bahamas…tout ce qu’ils peuvent faire, c’est peut-être fuir vers jazirat wa9 wa9…

en fait, cette affaire, est une affaire des « premières » comme un mauvais film d’horreur…

c’est la première fois qu’on arrête des fonctionnaires responsables, juste parce qu’ils ont appliqué la Loi…

c’est la première fois, qu’un Délégué des Pêches maritimes, est mis en prison, et affronte un destin incertain…

et sans doute, c’est la première fois, qu’un docteur, chef de service aux pêches maritimes subit le même sort…

et sans doute, c’est la première fois, qu’un chef de service vétérinaire, est confronté à une triste destinée…

messieurs, les délégués des pêches maritimes, tous et toutes…

messieurs les chefs de service des pêches maritimes, tous et toutes…

messieurs, les chefs de services vétérinaires de l’agriculture, tous et toutes…

sachez qu’un jour ou l’autre, vous pouvez être exposés aux mêmes risques,

imaginez-vous, dès maintenant debout devant un tribunal, comme des criminels pour avoir osé appliquer la Loi…

et si vous n’appliquez pas la Loi, peut-être, vous en renchapperez…

à moins d’une intervention de l’Union européenne, qui demandera à ce que vous soyez mis en prison pour avoir transgressé la Loi…

bref, préparez-vous à être jetés en prison, en toutes circonstances, parce que vous n’êtes pas la Police qui sait comment protéger ses agents, surtout ceux qui, parmi vous, appliquent la Loi…

imaginez dans quel état d’esprit, se trouvent vos collègues, en prison, ce soir, après avoir appris, ces mauvaises nouvelles, malgré toutes les promesses faussement rassurantes qu’on leur a fait miroiter depuis le début de cette épreuve…

sans doute, ils sont en train de verser de chaudes larmes, et regretter qu’un jour, ils aient rêvé de faire carrière aux pêches maritimes ou pêches amères-trimes

le père de Rachid

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

nous sommes tous en liberté dérisoire…

Posté par ahmedaddoukkali le 24 janvier 2017

nous sommes tous, en liberté dérisoire…

j’ai l’intention d’écrire l’histoire entière, concernant la mésaventure de nos chers otages détenus, jusqu’à nos jours, à la prison locale d’Al Hoceima…

je l’intitulerais « nous sommes tous en liberté dérisoire »…

j’entamerais ce projet, une fois terminée, cette poursuite judiciaire rocambolesque, aux contours mal définis, et j’espère qu’une telle poursuite se termine pour bientôt, car comme on l’a déjà dit et répété maintes fois, elle n’a que trop durer, pour des raisons devenues de plus en plus mal digérables et mal digérées, aux allures de couleuvres à faire avaler…

j’essaierai, de retracer le cheminement de cette affaire, avant et après son avènement…

je soulèverais, son aspect plus politique que juridique ou technique…

j’évoquerais le rôle de tous ceux et celles qui ont été, en permanence aux côtés de nos otages, durant toute la durée de cette rude épreuve…

bref, j’essaierais de tout dire mais je ne vais pas tout dévoiler, ici, dès maintenant surtout que mes idées peuvent évoluer…

par ailleurs, nous avons, sa mère et moi, rendu visite, hier, lundi, à notre fils Rachid…

tout ce que je peux dire, est qu’il est devenu très nerveux…

la plupart du temps que nous avons passé avec lui, il grimaçait de colère contenue…

je ne serais pas étonné qu’on nous aurait transformé, notre Rachid, le trop gentil, comme, on avait coutume de le connaître…

la prison l’aurait-il endurci ? …ce ne serait guère étonnant…

nous avons tenté de le rassurer, par des nouvelles glanées, ici et là, mais il m’arrête, brusquement, et me dit, entre ses dents et en serrant les mâchoires :

« écoute, père, j’en ai assez des fausses nouvelles et des rumeurs galvaudées et préfabriquées, vraiment j’en ai ma claque, je suis là, depuis presque trois mois, dans ce bagne, et rien de sérieux ne se concrétise…par la Volonté d’ALLAH, je suis là, et par Sa Volonté j’en sortirais, quand IL l’aura décidé…dorénavant je ne crois plus qu’ à la lecture du Coran… »

je ne trouve plus rien à lui répondre…un moment de silence, et on nous signifie la fin de la visite…

comment voulez-vous, rester serein, quand vous êtes soumis à la volonté des autres et à leur bon vouloir, tel un mouton qu’on traîne vers l’abattoir…

lautiste

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

« ça y est, nous allons rester jetés dans ce trou »…

Posté par ahmedaddoukkali le 22 janvier 2017

« Safé ,  b9ina marmyine fhad  l7ofra »… »ça y est nous allons rester jetés dans ce trou »..

comment vous allez vous sentir, quand votre fils vous dit ça, du fond du trou où on l’a jeté où on les a jetés?!…

oui, jetés, comme des ordures au fond d’une poubelle…

oui, jetés, comme des malpropres du haut d’une citadelle…

oui, marmyine comme s’ils étaient des mcharmline s’attaquant aux passants…

oui, marmyine, comme s’ils étaient des traîtres ou des chiens menaçants…

oui, marmyine, comme s’ils constituent des dangers publics sans vergogne…

oui, marmyine, comme s’ils étaient des maudits devant une foule qui halète et qui grogne…

oui, marmyine, tels de vieux habits trop usés qu’on déchire et qu’on jette…

oui, marmyine, telles de vieilles rengaines, qu’on marmonne et qu’on rejette…

oui, marmyine,   telles de vieilles chaussettes  abandonnées à l’entrée des égouts…

oui, marmyine, telles des poissons  nauséabonds,  qu’on foule avec dégoût…

oui, marmyine, telle de la viande avariée,  de mauvaise émanation et puanteur…

oui, marmyine, tels des oeufs pourris, qui dégagent de loin la pire des odeurs…

oui, certainement marmyine, mais pas pour leurs parents, pas pour leurs proches…

oui, certainement, marmyine, mais pas pour leurs ami(e)s, fidèles et sans reproches …

oui, certainement, marmyine, mais pas pour leurs collègues, ni leur Admistration…

oui, certainement, marmyine, mais pas pour les gens de bonne foi, leur prêtant attention…

lautiste

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

l’ombre de l’épouvantail du Vendredi…

Posté par ahmedaddoukkali le 21 janvier 2017

décidément, le Vendredi est devenu pour nous, un véritable épouvantail…

plus il se rapproche, plus il nous fait peur…

et ce Vendredi 20 janvier, n’a pas dérogé à la règle…

non seulement, parce qu’il annonce les prémisses du week-end, durant lequel, nous n’aurons plus aucun contact avec notre fils Rachid, de quelque nature que ce soit, mais il nous a apporté des nouvelles qui nous troublent et nous perturbent, plus qu’elles nous tranquillisent ou rassurent…

plus nous faisons des recoupements des informations qui nous parviennent à gauche et à droite, plus nous avons de l’angoisse…et plus nous paniquons…

et le malheur, comme c’est Vendredi, au seuil du week-end, c’est quasiment impossible d’en vérifier, la véracité, étant donné, que la plupart des personnes à contacter, profitent de ces deux jours de repos, pour voyager…

ce qui nous met sur des charbons ardents tout le week-end, attendant le début de semaine dans l’anxiété et l’ennui…

pourvu que les vacances scolaires n’y interfèrent pas, et ne prolongent pas le vide du week-end…croisons les doigts et prions…

durant ce week-end, donc, de belles insomnies et des nuits blanches en perspective, à se creuser la cervelle afin d’interpréter telle ou telle information et de se torturer les méninges, pour lui trouver un sens logique…

la dernière nouvelle qui nous est  parvenue, est que l’étape de l’Instruction est close…

ça, on s’y attendait, mais la question éprouvante, reste relative à la décision que va prendre le Juge d’Instruction, au terme de ses propres et multiples investigations …

très grande et très délicate question, sur laquelle repose le sort de notre fils et ses collègues …

j’avoue, que j’ai cherché sur google, pour me renseigner sur les différentes prérogatives d’un Juge d’Instruction…

elles sont très vastes, et englobent un très large éventail d’actions…

je ne vais pas les exposer ici, mais je retiens surtout, que le Juge d’Instruction, doit être absolument neutre, veillant à la fois, et à égale distance, au respect droits du prévenu et à ceux de la Société, contrairement au rôle du Procureur qui tend plutôt à enfoncer la partie adverse, bien que dans notre cas, l’un des Procureurs soit directement concerné, puisque, c’est suite à ses ordres que les événements se sont succédés, étant donné que c’est la Police Judiciaire qui avait constaté les infractions, correspondance communiquée au Délégué séance tenante, à l’appui …

mais le hic, dans cette affaire, c’est que l’aspect politique l’emporte sur l’aspect juridique, ou technique, et l’aspect politique avait un besoin urgent de boucs émissaires…

et de ce fait, on nage au sens propre et figuré du terme, car black-out total, sur la ou les décisions que va prendre le Juge d’instruction, nous sommes entre espoir et inquiétude…entre optimisme et pessimisme…

et ça discute ferme entre nous, ainsi qu’avec nos ami(e)s, à ce sujet…

en tout cas, tous nos Avocats nous rassurent même au niveau du Juge d’instruction, car nous disent-ils, le dossier est quasiment vide…espérons que ceux qui décident en soient convaincus, eux aussi…

d’ailleurs, mon fils et ses collègues, n’ont été interrogés, en tout et pour tout, que deux fois, une fois dans le cadre des premières investigations, et une autre fois, longtemps après, ce qui prouve que le dossier est effectivement vide…

en outre, je suis intimement convaincu, que déjà au niveau de la Police judiciaire, on est bien conscient, que mon fils et ses collègues, sont blancs comme neige de toute suspicion, et il est pratiquement aberrant que le grand mot   »falsification » ait été utilisé dans leur cas…ça devient quasiment un gros mot…

et c’est déjà trop, sinon abusif, qu’on les ait jetés en prison, tout ce temps-là…

je me demande comment pourrait dormir, la conscience tranquille, quelqu’un qui jette en prison des fonctionnaires innocents qui n’ont fait que leur devoir, au vu et au su, de la Police et du Procureur du Roi…

ALLAH, Seul, peut demander des comptes, un jour ou l’autre, à ceux qui les ont humiliés, traînés leur réputation dans la boue, et en ont fait des boucs émissaires, et des boucliers humains, alors qu’il fallait chercher les responsabilités, ailleurs…

par exemple,  les raisons qui ont fait que la Commission ait été empêchée de remplir sa mission dans les meilleures conditions, alors qu’il a été  demandé aux Autorités concernées de protéger ses membres complètement abandonnés à leur destin et à la vindicte de certains énergumènes, parmi la foule …

même les parents de feu Mohsine Fikri, se pose cette question lancinante et cruciale, pour eux, et pour nous, à savoir pourquoi leur fils n’a pas été immobilisé, et menotté pour être hors d’état de nuire et de se nuire…

le père du défunt, n’avait-t-il pas clairement déclaré qu’il aurait préféré que son fils fût arrêté, avant de sauter dans la benne, plutôt que de décéder de façon aussi dramatique…

en fait, vu sous cet angle, et sous tous les angles, mon fils et ses collègues, sont aussi victimes de cette tragédie, victimes qui souffrent en silence, jusqu’à nos jours…

s’ils sont arrivés, à se dégager de la place, par leurs propres moyens, devant une foule où le faux se mêle au vrai, aveuglée par la haine, et sujette à tous les excès par manque de discernement, voilà qu’ils sont jetés en prison, alors qu’ils ont donné toutes les explcitations nécessaires, et objectives  aux questions que leur posaient les enquêteurs à toutes les étapes,  subissant ainsi,   quatre-vingt deux jours, les pires affres de l’angoisse…et ça continue…

comme quoi, comme dit l’adage, ils sont tombés de Charybdes en Scylla…

mais nous ne nous laisserons pas faire, nous n’abandonnerons pas, nos fils  il n’y a pas « siba » felblad, et il y a le Chef d’État, qui veille à éviter tout débordement ou injustice à l’égard de ses sujets, notamment ceux qui remplissent avec abnégation leur mission…

nous les défendrons becs et ongles, par tous les moyens adéquats à notre disposition, et à tous les niveaux de l’Autorité…

toutefois, ce que je crains le plus, c’est qu’il puisse arriver un malheur impromptu, en cours de route, à commencer par moi-même …ou quelqu’un d’autre tout aussi affecté que moi…

lautiste

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

il pleut sur Al Hoceima…

Posté par ahmedaddoukkali le 20 janvier 2017

cela fait presque deux jours qu’il pleut sur la cité d’Al Hoceima, quasiment sans interruption…

avant que cette pluie bienfaitrice ne tombe, cela faisait plusieurs jours que je formulais des prières insistantes pour qu’ALLAH arrose cette terre d’Al Hoceima, et la ressuscite, malgré le fait qu’elle retient notre fils, en prison…

en effet, de longs jours auparavant, dans le ciel d’Al Hoceima, un soleil d’Août, anormalement chaud, est devenu trop persistant et trop inquiétant…

dans ce cas-là, on craint, non seulement pour l’Agriculture, mais aussi et surtout, même pour la pénurie de l’eau que nous buvons, …

personnellement, la sécheresse est ce que je crains le plus, sur cette terre…

quand elle sévit, mon angoisse atteint le seuil de l’insupportable…

ALLAH n’a pas vainement dit dans le Saint Coran « Nous avons fait de l’Eau, SOURCE  de toute vie…

signe que nous vérifions à chaque instant de notre courte existence…

j’ai envie de rêver, qu’ALLAH a exaucé mes prières par cette pluie, mais certains vont penser que je crois au père noël…

eh, bien soit, je cours le risque, un beau risque vraiment, puisque en tout état de cause j’y gagne…nous y gagnons tous et toutes, en fait…

avant qu’il ne pleuve, ça faisait deux jours, que je n’ai pas mis le nez dehors…méditation et envie de me cloîtrer, obligent. ..

maintenant que ça pleut, je sors, sans prendre ni voiture, ni taxi…

je sors, la tête à découvert, pour ne pas dire la tête nue, puisqu’elle est bien chauve, avec une calvitie bien implantée…

et je marche, sans destinations définies, les gouttes de pluie rebondissant  sur ma tête, et coulant sur mon visage, comparables aux gouttes qui rebondissent sur la chaussée et coulent tels de véritables ruisseaux, nettoyant tout sur leur passage…

je marche et je prie, sans relâche, ne prêtant aucune attention à mes habits qui se mouillent,  ni à mes chaussures qui se noient…

on dit que les jours de pluie, constituent un moment idéal pour former des voeux…

et c’est ce que je fais, tout en marchant, priant ALLAH de nous rendre notre fils…

priant ALLAH de le faire sortir indemne de ce mauvais pas…

priant ALLAH de nous réveiller de ce cauchemar qui n’a que trop duré…

et sans m’en rendre compte, je me trouve passer devant le mur de la prison en mettant encore plus de ferveur dans mes prières…

et sans m’en rendre compte, je me trouve passer devant le Tribunal avec les mêmes prières et la même ferveur…

et sans m’en rendre compte, je me trouve à l’endroit maudit, où le drame est arrivé, et je prie et je prie…et je prie…et je prie………

et sans m’en rendre compte, je me trouve devant le Commissariat où l’on a procédé à l’arrestation de notre fils…et là je m’arrête net de prier…et j’éclate en sanglots…

après avoir vidé tout mon soûl de larmes, je me dirige alors, vers la place Mohamed VI, qui est tout à côté…

ĺà je m’assieds sur un banc autant mouillé que moi, et je prie et je pleure… et je prie et je pleure…n’ayant aucune honte qu’on me traite de faible ou de poule mouillée…

pourquoi avoir honte ??? !!!…

n’est-il pas mon fils ?…

n’est-il pas notre fils ?…

n’est-il pas un grand commis de l’État et  fonctionnaire fidèle à son Administration-mère ?…

n’est-il pas votre collègue ?…

n’est-il pas votre frère ? …

n’est-il pas privé injustement de sa liberté, dans une prison, se trouvant dans une ville loin des bases de toute sa famille et de ses proches, dont la plus grande majorité d’entre eux et d’entre elles, n’ont pas pu venir lui rendre visite, soit à cause des longues distances, soit parqu’on ne leur permettra pas de le voir directement  ???…

n’est-il pas, la victime d’une situation que personne de ses amis ou de ceux qui le défendent, ne comprend plus ?…

une situation de ni chaud ni froid, susceptible de donner le vertige, et propice à chasser toute pluie qui pourrait donner vie à Al Hoceima, en la damnant pour tant d’injustice commise sur son espace, à 1′encontre de notre fils, Rachid, et à l’encontre de ses collègues co-détenus, auxquels, j’adresse les mêmes prières…

en fait, ce n’est pas de honte que je rougis, mais de rage que je rugis…

lautiste

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

123
 

poésie d'utilité publique |
ce que j ai a dire |
Collectif des collèges ambi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ORGANISATION MARIAGE, ...
| informations
| e-r0d | le blog