Ghazza est attaquée et voilà que:

—les analystes analysent,

—les politiciens politisent,

—les chaînes TV se déchaînent,

—les calomnieurs calomnient,

—les dénonceurs dénoncent,

—les condamneurs condamnent,

—les insulteurs insultent,

—les railleurs déraillent,

—les baratineurs baratinent,

—les foules se défoulent,

—les chaussures se déchaussent,

—les slogans fleurissent,

—les voix rugissent,

—les drapeaux se tapissent,

….tout cela ne constitue nullement une surprise, c’est du déjà vu à part peut-être les chaussures…

Pour moi , la surprise, c’est lorsqu’on a pu déclarer que cette attaque est une SURPRISE !!!

Comment peut-on soutenir une telle énormité , alors qu’on est prévenu depuis 1948 !!!

La nouveauté cette fois-ci, c’est qu’on a été prévenu à partir d’une capitale arabe.

Même moi, tout autiste que je suis dans l’art de la guerre ( si, si, la guerre a toujours été un art), lorsqu’on j’ai appris que l’ennemi a ouvert la veille quelques accès pour « alimenter » Ghazza, j’ai compris que c’était une feinte dans l’art de la guerre, pour mieux endormir la vigilance des Ghazzaouis et surtout ceux qui sont chargés de les défendre, et malheureusement cela n’a pas raté…

Cela n’a tellement pas raté que la fine fleur des forces de sécurité est mise hors combat dès la première étincelle des bombardements.

Comment, peut-on imaginer une telle naîveté à se rassembler en masse au même endroit et au même moment ???!!!

La capitale arabe précitée, a bien donc eu raison de se précipter et se délecter avec sadisme en rappelant à l’envi « je vous l’avais bien dit » !!!

Et dans une certaine mesure, elle a malheureusement raison…

il n’est pas dans mon intention de polémiquer sur cette affaire, je suis même pour que l’on ne continue pas à jeter l’anathème sur certains régimes arabes, car à force de les taxer de prendre le parti de l’ennemi, ils vont finir un jour par épouser définitivement ses thèses.

Bien au contraire, il faut passer l’éponge sur toutes les susceptibilités et les réglements de compte afin de réunir toutes les chances de sortir de l’impasse.

Toutefois , je rappelerais à cette capitale arabe qui se targue à foison d’avoir avisé, qu’un certain Nasser, en 1967, malgré le fait qu’il ait été prévenu de la réaction de l’ennemi à son blocus du Golfe d’Akaba, a été bougrement surpris, tellement surpris que son armée a laissé traîner de honteux « vestiges » qui jonchent encore de nos jours, le long du territoire de Sinaï.

Et ce n’est pas un hassanine haykel avec ses explications baveuses, sur « aljazeera », qui va pouvoir justifier l’injustifiable malgré ses trémoussements séniles et ses torsures méningiques.

Pour revenir à la surprise, je conseillerais à nos frères et soeurs chargées d’une quelconque responsabilité à Ghazza, qu’il n’est pas honteux de se cacher lorsque les circonstances l’exigent.

il ne s’agit pas de jouer au « martyrisme », juste pour être martyr, d’autant plus que se cacher est souvent faire preuve de courage.

Il n’y a pas lieu de confondre bravoure et courage.

Tous les grands de ce monde, s’entourent du maximum de sécurité, afin de ne pas décapiter leur pays dès les premiers instants d’un conflit et même en tant de paix.

Certains mêmes ont appris à esquiver les chaussures qui , pourtant ne constituent pas un grand danger physique !!!

pour en revenir à notre surprise, personnellement, je serais très agréablement surpris , le jour où nous ne serons plus surpris…amine…

lautiste

Laisser un commentaire

 

poésie d'utilité publique |
ce que j ai a dire |
Collectif des collèges ambi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ORGANISATION MARIAGE, ...
| informations
| e-r0d | le blog