le minaret est tombé…

Posté par ahmedaddoukkali le 2 décembre 2016

le minaret est tombé, pendez le Délégué…

la référence à cet adage marocain bien connu, a été souvent entendue à propos de l’affaire d’Al Hoceima…

et si le Délégué ne vous suffit point, pendez par la même occasion, tous les autres membres de la Commission chargée du constat ou de la confirmation des infractions affectant la qualité et les conditions dans lesquelles, la marchandise incriminée a été acquise, à savoir, dans le cas de l’affaire d’Al Hoceima, du poisson espadon transporté dans une estafette dépourvue de toute précaution de protection sanitaire…

rappelons que ladite commission est composée, outre le Délégué, le Chef service du contrôle, le Chef du service sanitaire, et un représentant de l’Autorité locale…

et c’est ainsi que tous ces cadres se trouvent  du jour au lendemain , jetés en prison, pour des raisons, ou plutôt une raison, que si les enquêteurs, étaient un tant soit peu proches du domaine et au fait des arcanes du secteur, ils auraient su et compris que la Commission n’a fait que suivre la plus banale des procédures pratiquées et adaptées  partout au Maroc à ce genre de situation…

mais que voulez-vous, il fallait désigner une tête de turc, et Mr le Gouverneur d’Al Hoceima, n’a pas hésité à montrer du doigt  le Délégué, ce qui signifie quasiment le jeter en pâture à la vindicte de la foule électrisée, dès les premiers instants où il a eu affaire à une telle foule…

mais même après une telle tentative de mise à l’index du Délégué, et même si elle était sous le coup d’une forte émotion (qui ne le serait, après un tel drame?), la foule n’à pas suivi la logique de Mr le Gouverneur, et savait déjà, qu’il fallait chercher ailleurs les raisons et les causes de cette tragédie…

bien entendu, on ne pourrait pas demander à cette foule d’envisager que le défunt pourrait aussi être victime, en premier lieu de son comportement très agité, lui-même…

en tout état de cause, les membres de la commission et à leur tête, le Délégué, ne sont mêlés, ni de près ne de loin à ce qui lui est arrivé…

et c’est ce qui a été retenu…

alors, on ne sait pas, si le prétexte qu’on a tiré contre eux, tel un lapin sorti d’un chapeau de magicien, est juste destiné à calmer la foule, déjà calme et même assagie, par rapport la conviction de leur innocence, ou bien verser dans le sens de Mr le Gouverneur qui, sans doute, actuellement, est plus éclairé sur le déroulement des événements …

en tout cas, il est temps que les membres de la Commission, Délégué en tête, retournent au bercail, retrouver les leurs et retrouver en même temps leurs amis et leurs amies et collègues , hommes et femmes afin de les remercier de vive voix, pour leur soutien inconditionnel et leur attachement infaillible à faire triompher les causes justes…

et que le coiffeur n’à rien à voir avec le fait que le minaret soit tombé, n’en déplaise à Mr le Gouverneur…

lautiste

Publié dans ASIE, Non classé | Pas de Commentaire »

 

poésie d'utilité publique |
ce que j ai a dire |
Collectif des collèges ambi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ORGANISATION MARIAGE, ...
| informations
| e-r0d | le blog