STOLEN : que sont devenues FATEM et EMBARKA victimes sahraouies d’un esclavage abject dans les camps de TINDOUF ???..

Posté par ahmedaddoukkali le 9 décembre 2009

je me contenterai pour ce billet de reproduire un article sur le film australien qui a dénoncé l’esclavage abject pratiqué sur nos sahraoui(e)s aux camps d’esclavage de TINDOUF…et comme par hasard, ce genre de documentaire ne suscite comme par hasard,  aucun tollé général, ni prise de position, ni réaction violente ou même tiède de la part de certains objecteurs et « objectrices » de conscience…!!!

comme j’ai toujours dit , écrit et soutenu quand il s’agit de mettre en balance l’algérie et le Maroc,  le « fléau » de cette balance penche fatalement vers l’algérie, et vous en connaissez sans doute les raisons…c’est un véritable fléau d’injustice à l’égard de notre pays…mais il faut avouer aussi, que de notre côté, nous n’allons jamais jusqu’au bout de notre but et de nos efforts…et cette frilosité, nos adversaires, nos ennemis et même nos amis la sentent bien…et comme l’on dit « ma 7akka jildaka i-lla dafrok …

filmimage.jpg

 
——————————————————————————————————————————–
Fatem et Embarka sont devenues des symboles de la lutte contre l’esclavage dans les camps de Tindouf…

Par Abderrazak Tribek Sidney – Fatem et Embarka, deux femmes sahraouies sont devenues des symboles de la lutte contre l’esclavage et le trafic des êtres humains dans les camps de Tindouf , après que leur cas ait été révélé dans le documentaire australien (Stolen), présenté, en première, la semaine dernière au festival de cinéma de Sidney.

Ce film a fait l’objet d’une campagne insidieuse de la part des séparatistes du Polisario qui ont usé de tous les moyens pour empêcher sa projection, ce qui a amené les producteurs du documentaire à travailler dans la confidentialité pour en parachever le montage de peur que les bandes ne leur soient volées.

Le documentaire (Stolen), réalisé par l’Australo-bolivienne, Violeta Ayala et l’Australien Dan Fallshaw, relate, en 75 minutes, une histoire sisyphienne de l’asservissement dans les camps de Tindouf.

C’est l’histoire de Fatem Salam, qui a retrouvé sa mère après trente années de séparation, les deux femmes ayant été vendues par les trafiquants d’êtres humains qui dirigent les camps de Tindouf.

Dans ce documentaire, Embarka raconte son histoire avec son maître qui la traite comme une esclave et avec lequel elle a eu plusieurs enfants, soulignant que sa fille a été également réduite à l’esclavage par la fille de ce dernier.

Le documentaire apporte également des témoignages poignants, dont celui d’une femme qui a présenté devant les caméras le certificat de son affranchissement.

« Si tu parles d’esclavage, ils te jettent en prison, ou tu disparais tout simplement », a affirmé cette femme.

Aucun film du festival de cinéma de Sidney, qui s’est achevé le 14 juin courant n’a soulevé un débat aussi vif, que celui dont « Stolen » a fait l’objet.

Les séparatistes ont mené une vaste campagne et mobilisé des fonds importants, non seulement pour empêcher la projection du documentaire, mais pour l’enterrer purement et simplement.

Après l’échec de toutes leurs tentatives pour que ce film ne voie pas le jour, les séparatistes s’activent actuellement pour empêcher sa projection au festival de cinéma de Melbourne (24 juillet-9 août), après que la direction de ce festival ait fait part de son intention de le programmer au cours de cette édition, dans une date qui sera fixée après l’établissement de la liste définitive, le 10 juillet prochain.

+Vaines tentatives d’enterrer le documentaire+

Les sbires du Polisario ont essayé, tout d’abord d’empêcher que le documentaire s’achève, usant de tous les stratagèmes pour dénaturer son contenu et faire en sorte que les images choquantes qu’il comporte ne parviennent pas au public.

Dans une folle offensive, ils ont rameuté ainsi des journalistes étrangers acquis à leur thèse et les ont soudoyés afin qu’ils leur confectionnent des reportages à leur mesure, où les victimes filmées dans «Stolen» se dédisent et se désavouent en prétendant avoir touché de l’argent des réalisateurs pour assurer des rôles.

Mais toutes ces tentatives ont été vouées à l’échec face à la réalité de la pratique de l’esclavage dans les camps de Tindouf. Plusieurs voix se sont élevées, dénonçant cette réalité, en particulier dans les médias australiens.

Ainsi Romana Cacchioli, de l’Organisation de lutte contre l’esclavage a affirmé que toutes les scènes du documentaire sont véridiques, confiant au journal « Brisbane Times » que l’existence de cas similaires est attestée par les médias espagnols.

Au soir du 11 juin, jour de la projection, pour la première fois du documentaire, les séparatistes ont tenté vainement de faire d’une manifestation de cinéma un événement politique. Ils ont ainsi fait venir Fatem des camps de Tindouf, au cinéma du boulevard June George à Sidney. Profitant de la présence de centaines de journalistes, de cinéastes et d’hommes politiques, ils l’ont présentée devant tout ce parterre pour dire d’une voix apeurée et terrorisée  » je suis l’héroïne du documentaire. Je n’ai fait qu’interpréter le rôle ».

Fatem, dont les propos étaient traduits par Kamal Fadel, qui n’est autre que le représentant du Polisario à Sidney, a déclaré également aux journalistes : « Comment pourrais-je être esclave, alors que je suis maintenant en Australie en compagnie de mon époux. Les réalisateurs du documentaire se sont moqués de nous et dénaturé les vérités et la réalité dans les camps ».

« Nous les avons accueillis parmi nous. Ils ont partagé nos repas et m’ont fait miroiter, comme à des dizaines de personnes qu’ils ont filmées beaucoup de choses, nous ont donné de l’argent, mais menti sur notre vie. Ils ont prétendu qu’ils veulent réaliser un documentaire sur la réunification des familles sahraouies, mais en fin de compte, ils sont partis sans dire au revoir ».

Ayala a déploré lors d’une conférence de presse la terreur vécue par Fatem aux mains de ses tortionnaires qui l’ont emmené en Australie la forçant à camper un rôle dans cette misérable pièce de théâtre.

« J’ai parlé au téléphone avec sa mère et son frère qui m’ont dit qu’elle a été forcée de quitter les camps. Nous ne voulions pas qu’elle quitte ses enfants et quand nous lui parlions, nous n’entendions que les échos de la peur et de la terreur. Elle a extrêmement peur et ne peut pas s’exprimer », a dit Ayala.

Les responsables du festival et plusieurs cinéastes australiens ont soutenu la projection de ce documentaire, en déplorant les vaines tentatives de sa politisation. Le directeur exécutif du festival du cinéma de Sydney, Mark Sarfaty, a affirmé que « le choix de projeter ce film est approprié. Ce n’est pas notre rôle d’agir comme législateur ou censeur ».

« Le choix des films est basé sur la qualité, la demande du public et une réelle volonté de présenter des histoires et des expériences inédites « , a affirmé, pour sa part, Claire Stewart, la directrice du festival.

Pour les deux réalisateurs, la projection de ce film au festival de Sydney constitue  » une petite victoire » eu égard à la campagne de propagande et de mensonges menée par des parties hostiles à cette projection et soutenant le Polisario et d’autres parties qui disposent de moyens que les réalisateurs, mus par le seul souci de transmettre la vérité en toute sincérité, ne possèdent pas.

Violetta a critiqué certains organes de presse qui, sans voir le film, ont demandé qu’il ne soit pas projeté et a fait savoir que les responsables du festival ont été avertis que le Polisario va « s’approprier le film et détourner la cause principale, qui raconte la misère des camps, l’esclavagisme et l’asservissement afin d’en faire une question politique « .

« Nous avons mené un travail documentaire de recherche. Il s’agit d’un documentaire réaliste et non pas du fruit de l’imagination. Il décrit des problèmes pénibles vécus dans les camps de Tindouf. Si les Nations Unies n’ont pas été capables de résoudre ce conflit vieux de 30 ans, qui sommes-nous pour politiser ce film ? C’est regrettable que le Polisario cherche à détourner les vérités « , s’indigne-t-elle.

Le film a bénéficié d’un financement de près de 251.000 dollars accordé par l’organisme de cinéma  » Screen Australia « .

« Le Polisario a su mobiliser ses partisans ici, mais leur cause est perdue », note Tom Zubrycki, le producteur du film qui a une longue expérience dans la production des documentaires, se demandant: « comment peut-on nier les réalités décrites dans ce film ? »

+ La naissance de l’idée du film+

Née en Bolivie, Violetta, qui s’est installée en Australie en 2003, indique que l’idée de réaliser ce film lui est venue après avoir rencontré une Sahraouie alors qu’elle était avec Dan en Mauritanie en tournage. Cette femme l’a approchée et a commencé à lui parler de la question du Sahara et du drame des personnes séquestrées. La vie de cette femme séparée de sa mère séquestrée dans les camps de Tindouf l’a profondément émue.

Elle a ajouté, lors d’ une conférence de presse tenue en marge du festival, qu’ils ont décidé, après le tournage du film, de se rendre dans les camps de Tindouf pour tourner un documentaire sur les camps et les conditions de vie difficiles des personnes qui y sont séquestrées. Elle ajoute que soutenus et encouragés par les mercenaires du Polisario, « nous sommes allés à Tindouf pour réaliser un film sur les Sahraouis».

« Le Polisario voulait un film de propagande, mais nous avons découvert des réalités différentes de ce à quoi nous nous y attendions. Ces réalités sont devenues le véritable enjeu et le thème principal de notre film. Les pires moments ont été les souffrances que nous avons vécues quand nous avons été détenus. Nous avons été forcés de cacher les enregistrements et chercher une personne capable de les sortir du Sahara », a-t-elle expliqué.

« J’ai encore froid au dos au souvenir de cette période. Nous étions partis pour réaliser un film sur les camps et nous avons découvert que les populations vivaient dans une prison politique « , affirme-t-elle.

Les deux réalisateurs ont même été détenus pendant six jours avant de pouvoir s’enfuir à Paris, avec l’aide de l’ONU et de l’ambassade d’Australie.

A notre retour en Australie, ajoute Violeta, le Polisario a lancé une campagne d’envergure pour inciter les producteurs à empêcher la poursuite du tournage.

« Nous avions peur qu’ils ne volent le film» raconte-t-elle sans cacher sa satisfaction que le cauchemar ait pris fin, tout en promettant d’accorder tout son soutien aux familles séquestrées dans les camps de la honte en territoire algérien.

« Je promets de réserver 10 pc des revenus de ce film et des prix reçus pour créer un fonds spécial pour soutenir la réunification des familles souffrant de discrimination, d’esclavagisme et d’asservissement dans les camps de Tindouf et de mettre en place un réseau pour réhabiliter les familles qui ont été libérées», a-t-elle soutenu.  »

 14935881988182.jpg

la fuite vers la LIBERTÉ vers le ROYAUME du MAROC

mais il n’y a pas que les femmes qui font l’objet de la honte de l’esclavage aux camps de TINDOUF, il y a aussi les hommes:

amistad.jpg

tout cela en plus des sévices devenus « réguliers »et banals que subissent les autres victimes de nos « SAHRAOUIES et SAHARAOUIS aux camps de concentration de TINDOUF…

potindouf.jpg

Publié dans deux poids deux mesures, FEMMES ET PROMOTION POLITIQUE, gouvernement, MAROC FOR EVER, NOTRE SAHARA FOREVER, ONU, PARLEMENT, presse marocaine, TORTURES EN ALGERIE, TOUAREGS, touche pas à Bladi | Pas de Commentaire »

il est grand temps de brûler les FEUX ROUGES…

Posté par ahmedaddoukkali le 6 décembre 2009

marocetoile.gif

— gallek « alli kay yech6a7 may khabbi li7itou… »

si l’on nous force de quelque manière que ce soit à accepter que  » alkhayna dial aminathoum » souille encore une fois notre SAHARA, dans les conditions qu’elle exige, elle et ceux et celles qui la soutiennent, du dehors comme du dedans,  c’est à une MARCHE ROUGE  de la part du PEUPLE MAROCAIN qu’il faut s’attendre pour l’en empêcher…

y-a-t-il encore une femme marocaine jalouse de l’honneur de son pays pour contrer cette emm…??? silence troublant et boule de gomme…y -a-t-il une pilote dans l’avion de la Cause Nationale…??? !!!

quoi ??? !!! toutes nos femmes ont perdu leur langue d’un seul coup, quand on a le plus besoin d’elles ???!!! quoi toutes nos femmes ont perdu toute ferveur et toute fibre patriotique ??? !!! c’est surtout une femme qui connaît les défauts d’une autre…alors pourquoi nos femmes ne se mobilisent-elles pas pour clouer le bec à cette « khanza » et à ses proxénètes ???

leur pays est insulté par cette ingrate qui va jusqu’à le traiter comme quantité négligeable, et un moins que rien ainsi que toute la Nation le Peuple devant caméras étrangères non cachées, et aucune de nos femmes  »ma jatha annefs » aucune de nos femmes n’élève la voix pour laver et sauver notre honneur et faire taire les chorales oisives de toutes les organisations et politiciens et politiciennes étrangères de bas-étages qui osent nous donner des leçons en matière de fierté et d’identité nationales…!!! on a trop pris l’habitude de jouer « sabsabbout » ( saut de moutons) sur le dos de notre pays, parce que nos femmes ne bougent que pour l’enfoncer encore davantage…

devons-nous, nous plier aux quatre volontés de cette dadame pour satisfaire le bon vouloir de toutes ces dadames et de tous ces meuuussieurs au service des pétro-dollars algériens, aux dépens de toute considération de notre existance en tant que NATION, pour les beaux yeux de toutes ces organisations et pour que vivent toutes les autres nations, sur les cendres et le ruines de notre pays, notre NATION…??? 

waaaaaaaaaaaaaaa finekoum ya 3yalatna waaaaaaa fine koum a khwatatna almaghribyate??? !!! awa malkoum n3estou ktar mane kora l9adam fi bladna, malkoum ma temchiw adderbo lhad lemsalg6a chi degga…deggate l7anna fel mehraz, lli ma 3amrha ma tensaha…???!!!

ééééééééhhhh fine houma jeddatna almaghribyat al7a9i9iyat al9o77at, al7orrat, koun ma zal 7ayine koune netfouha, ntif assofa mane alko3lala, wi ghasloha ghsil alfande9…iwa 7rez 3liha zmane ma b9aw la mgharba la maghribiate….iddirha 9allet annefs…

5744703.jpg

ce n’est pas pour rien que notre drapeau comporte une étoile VERTE et un fond ROUGE…

nous avons déjà usé du symbole de la couleur verte pour organiser et réaliser la MARCHE VERTE… pacifiquement…

il est grand temps de faire entrer en action notre FOND ROUGE…et énergiquement… quand l’exige la situation…et la situation actuelle l’exige amplement et avant que ça ne soit trop tard…!!!

déjà, lors de la MARCHE VERTE, de nombreux marcheuses et marcheurs ont vu ROUGE, lorsqu’elles et ils ont appris la présence de soldats algériens sur le sol de notre SAHARA…

et même aujourd’hui aussi bien les anciens marcheurs et marcheuses, que les jeunes marocains et marocaines qui n’ont pas eu la chance de participer à cette marche, rongent leur frein et piaffent d’impatience, n’attendant que le signal pour marcher « ROUGEMENT », sur toutes celles et tous ceux qui tentent de nous arracher nos poumons et nos coeurs qui ne respirent et ne battent que pour la sauvegarde de NOTRE SAHARA…

en tout état de cause, aminathoum ou pas aminathoum, il va falloir un jour ou l’autre marcher « vertement«  ou « rougement« , ou les deux à la fois sur les portions de territoires qu’occupent les polialgériens sur notre SAHARA, tels que TIFARITI, MAHBÈS, BIR LAHLOU, MJIK, véritables « colonies » algériennes, dans le plus vil sens de ce mot…que les mercenaires du polizo, et leurs souteneurs algériens appellent insolemment « territoires libérés »…

en effet il est inconcevable que ces territoires restent sous les mains sales du polizo et de la clique algérienne qui l’orchestre, sans d’ailleurs, nullement s’en cacher ou en faire un mystère, bien au contraire, elle s’en targue , s’en gausse et s’en réclame à cors et à cris sur toute la scène internationale…

il faut bien garder à l’esprit, et toujours , que nous avons toujours clamé sur tous les toits , que nous n’abandonnerons aucun grain de sable de notre SAHARA, ni d’ailleurs aucun autre grain de sable dans les autres parties de notre pays, qui nous revient historiquement et géographiquement…

prenons exemple sur l’Arabie Saoudite, qui, bien que non habituée ni préparée à la guerre, n’a pas hésité une seconde à passer à l’action dès lors qu’elle a senti que le sanctuaire des frontières de son pays a été intentionnellement violé…

— il faut bien se convaincre, que rares les pays limitrophes les uns aux autres qui se vouent de l’aménité mutuelle, et l’Algérie encore plus que tout autre envers le Maroc, du moins tant que le régime politico-militaire algérien est en place…

si nous avons piétrement démissionné en matière de sports à cause de l’incompétence de nos dirigeants anciens comme nouveaux, dans ce domaine, faire preuve de faiblesse devant les ennemis de notre INTÉGRITÉ TERRITORIALE, équivaudrait à notre ARRÊT de MORT, et il n’y a rien d’exagéré dans cette assertion…

d’aucuns vous diraient que vous commencez à nous casser la tête et rabattre les oreilles avec votre refrain « d’intégrité territoriale« , et l’on peut en compter malheureusement même parmi les « marocaines » et les « marocains » tant ceux et celles de l’intérieur que de l’extérieur, mais tant que notre pays est en danger d’asphyxie de la part de l’appareil militaire hégémonique algérien, nous ne cesserons de le ressasser et de le répéter, et que ceux et celles à qui ça ne plaise pas, c’est-à-dire, ceux et celles qui ne sont fort que dans le confort, se bouchent les oreilles, ferment les yeux ou s’enferment dans leur coquille, jusqu’à ce qu’on vienne les écraser ne leur laissant même pas le temps de voler ou voguer vers d’autres cieux…et si ce n’est pas eux qui seraient écrasés, parce qu’ils fuiraient vers l’Étranger, ce serait leur famille, à moins qu’ils soient « ma9to3ine manbe chajra »…

— il est temps que le Maroc passe à la vitesse supérieure dans sa confrontation avec le pouvoir algérien et son rejeton bâtard polialgérien, et ne pas se contenter de rendre sporadiquement quelques coups aux estocades répétitives et ininterrompues que lui porte mamagérie…cette mamagérie qui s’est rendue enceinte et a accouché par difficile césarienne d’un dromadaire plus gros que son ventre qu’elle essaie de fourguer aux enchères africaines et internationales aux plus offrants, en espérant en récolter les meilleures dividendes…

dividendes qui ne la contenteraient que si elles sont égales pas moins à une annexion pure et simple sous forme de hold-up, de notre SAHARA, ou créer une entité qui lui est satellite, qui jouerait le même rôle, à savoir étouffer le Maroc par son SUD, quant à l’EST et le NORD , elle s’en chargerait bien à l’aide de son armée surarmée et de ses pétro-dollars surbookés…

comment passer à la vitesse supérieure ???

à mon humble avis de citoyen lambda, tout d’abord faire savoir et re-savoir que nous ne sommes pas les seuls à disposer d’un SAHARA qu’on nous conteste tant , comme si c’était une énormité provoquée à partir du néant, à partir d’une « terra nullus » comme on dit en jargon juridique…

et c’est ce que le pouvoir algérien essaie de faire avaler et ancrer dans les cervelles non avisées ou volontairement abusées des problèmes de la Région et des conflits territoriaux depuis la nuit des temps…

qu’on se pose cette question: est-ce que vraiment , si le Maroc n’avait aucune justification ni légitimité pour récupérer une à une les portions de territoires que les puissances coloniales se sont plues à dépécer, va-t-il prendre le risque de mettre tous ces efforts juridiques, légaux et mobilisateurs, pour quelque chose qui ne lui revient ni d’Ève ni d’Adam ???

le pouvoir algérien a maintes fois affirmé que s’il avait la moindre prétention sur ces territoires , il n’hésiterait pas à engager une guerre pour la réaliser…mais malgré cela, il fait tout par moyens détournés pour entrer en possession de ce qu’il ne lui appartient pas, pour d’une part empêcher toute extention dûment justifiée du Maroc, et d’autre part engager une guerre d’usure contre notre pays par polizo interposé…il gagne ainsi sur tous les plans et cache ses misères de guerre civile dont il n’arrive pas à étendre le feu, en plus celui qui couve dans ses différentes crises sociales difficilement admissibles dans un pays qui regorge de ressources immenses sinon gigantesques en hydrocarbures et autres minéraux hautement énergétiques…

voici d’ailleurs ce que pensent humouristiquement, les algériens eux-mêmes de leur drapeau et ce que leur évoquent ses mutiples couleurs:

 caricature05072008792010829.jpg

— le pouvoir algérien et son puissant appareil de propagande aguerri dans le camp soviétique d’antan, a réussi le tour de force consistant à ne faire utiliser la notion dans le vocabulaire international de « sahraoui » ou « sahraouie », que pour ce qui concerne notre SAHARA, comme si ceux et celles qui habitent le SAHARA ORIENTAL ou CENTRAL qu’il occupe illégitimement aussi bien au détriment du Maroc qu’à celui des TOUAREGS, ne sont pas des « sahraouis » ou des « sahraouies »…comment distinguer un sahraoui d’un autre dans ce cas, aussi bien dans leur tenue traditionnelle, que dans leurs « us et coutumes », et même leur langue…???

quand notre SAHARA s’appelait « Sahara espagnol« ,ce pouvoir cynique à souhait, ne trouvait rien à redire, et flattait les autorités espagnoles pour qu’elles gardent ce « sahara » sous leur joug indéfiniment, ça ne le dérangeait nullement, pourvu que le Maroc en soit exclu…

bien pire, quand il a senti la mort de « Franco » prochaine et sa pleine phase comateuse , il a tout fait pour être sur place avant même le déclenchement de la MARCHE VERTE, et c’est même la présence de sa soldatesque, qui a justifié le recours à cette Grande Marche,  presque une MARCHE de désespoir et où il fallait jouer le tout pour le tout pour reconquérir l’espace et gagner le temps…

rappelons le disours de HASSAN II, lorsqu’il allait donner le départ de la MARCHE VERTE : « si l’on trouve les espagnols on les saluera , et si l’on trouve des intrus, on les chassera… »

par ailleurs, c’est la présence algérienne sur notre SAHARA, qui explique aujourd’hui la création et la formation de ceux et celles qu’on appelle « activistes de l’intérieur »…

nombreux parmi nous de nos jours, qui croient que lesdits « activites » sont un phénomène récent, nés d’aujourd’hui ou d’hier, ce qui n’est nullement vrai, car les algériens et leurs mercenaires polisariens, lorsqu’ils ont été obligés de déguerpir, d’une part, ils ont kidnappé une grande partie de la population de notre SAHARA, pour en faire des « réfugiés » malgré eux et malgré elles, d’autre part ils ont pris bien soin de laisser sur place ceux et celles qui vont se charger de la formation des futurs perturbateurs, en guettant le moindre mécontentement de la population qu’ils n’ont pu emmener avec eux…

même lorsqu’un habitant ou une habitante de notre SAHARA, a maille affaire à partir  avec la Justice pour délits autres que ceux qui ont trait à une quelconque raison politique…tout prisonnier de droit commun de ce genre, est un « pro-polisario » potentiel à enrôler et à formater…à l’exemple de tamekhoum et aminathou et consorts…

pire, même des « marocains du Nord » de notre SAHARA , vous diront quand ils ont des difficultés avec les autorités, sur n’importe quel plan : « ach jabet lina had sa7ra, ghir sda3 ?? » mais heureusement quand on leu explique que cette question qui transcende leurs difficultés passagères, ils ne manquent pas de redescendre sur terre…ceux-là et celles-là sont peut-être excusables, n’ayant qu’une connaissance médiocre du dossier, et c’est la faute de la défaillance de notre gouvernement qui pèche par trop de manque de communication dans ce domaine…

mais le pire du pire, c’est lorsque certains de nos journalistes , pas tous heureusement, et afin de titiller le régime ou le « makhzen » avec lequel ils ont des comptes à régler et qui n’ont rien à voir avec notre SAHARA, vont jusqu’à épouser purement et simplement les thèses algériano-polisariennes et à les défendre avec conviction et persévérance…dans ces cas là , « hom lil kofri bi 9adiyatina alwa6anyia a9rabo mina al2imane biha »…

donc ils sont à mettre dans le même panier que nos ennemis les plus endurcis et les plus hargneux, mais ils sont encore plus destructeurs et plus nuisibles, puisqu’ils vivent dans nos seins avec de noirs desseins…ce sont des mounafi9ines, l’espèce la plus abjecte parmi les ennemis…car eux ou elles , ne peuvent prétendre ne pas connaître notre dossier, et les intentions machiavéliques du pouvoir sinon qu’ils aillent réviser leurs leçons de journalisme patriotiques et engagé concernant « leur pays » , chez les journalistes algériens qui claironnent tous d’un seul clairon, quand il s’agit du Maroc…

— par ailleurs de même que le pouvoir algérien n’a pas oublié la guerre des sables, bien qu’il en ait été le provocateur, et comme a dit un intellectuel algérien , rien qu’hier sur la chaîne satellitaire Med1 sat, que Ben Bella avait surtout le souci en provoquant cette guerre de détourner l’attention du Peuple Algérien par son biais ,

de même qu’il n’a pas oublié l’encerclement et la cuisante défaite de son armée à Mahbès sur notre SAHARA, lorsqu’elle tentait de battre en retraite en emmenant des otages, et l’on sait pourquoi l’armée marocaine a fini par desserrer son étau sous la pression de nombreux pays amis…

sa haine à l’égard du Maroc n’a fait ainsi que redoubler et prendre encore plus d’ampleur , et il espère toujours avoir sa revanche et il s’arme et arme son rejeton à tours de bras…même l’emprisonnement de soldats marocains par le soi disant « polisario » ( sigle qui sonne faux), prisonniers qui ont été soumis aux plus atroces tortures, n’est pas arrivé à assouvir sa soif de vengeance…

tout autre prétexte n’est que de la poudre aux yeux et le sort tamekhoum et aminathoum et consorts , est le moindre des soucis algériens, c’est comme une cerise, une fois la chair dégustée, il en jettera le noyau avec le plus grand des dédains…le pouvoir algérien n’a jamais eu le tact de s’embarrasser de quoi que ce soit, quand il s’agit de ses intérêts ou de nuire aux intérêts marocains…

—un autre axe qu’il est temps pour le Maroc de prendre en compte, à savoir rendre au régime algérien la monnaie de sa pièce et du tac au tac:

ils hébergent les ennemis du Maroc, il est tout à fait de notre droit d’héberger les siens, surtout ceux et celles qui ne cessent de réclamer au moins leur autonomie, à savoir les TOUAREGS et les KABYLES…

les TOUAREGS , nous en avons toute une population, et un de leurs dirigeants est venu chez nous pour solliciter notre concours, mais il a été froidement dédaigné et oublié…

les KABYLES, ils ne demandent que ça…certains avanceraientt l’argument qu’on risque une contagion pour le RIF, argument léger et qui ne tient nullement la route, puisque d’une part les Kabyles ne demandent que l’autonomie, d’autre part que le Maroc a anticipé toute réclamation de ce genre et se trouve fin prêt pour une dynamique de Régionalisation poussée dans toutes les limites du possible, même sous un aspect fédératif…situation dont le régime algérien est bien loin, …alors raison de plus de se dire qu’avons-nous à craindre, puisque cette régionalisation accentuerait l’accès à plus de démocratie tant décentralisatrice que « déconcentratrice »…???

— en conclusion, il est temps après avoir usé et abusé du feu vert, tout en s’arrêtant à chaque feu rouge, de savoir comment brûler FEU ROUGE après FEU ROUGE…

12678370feurougejpg.jpg

lautiste

Publié dans gouvernement, KABYLES, MAGHREB, MAROC FOR EVER, NOTRE SAHARA FOREVER, ONU, presse marocaine, TOUAREGS, touche pas à Bladi | 10 Commentaires »

l’eau, le savon, le vaccin et la tombe…

Posté par ahmedaddoukkali le 4 décembre 2009

un de mes amis ne cesse de se plaindre ces derniers jours du fait que sa facture d’eau devienne de plus en plus « lourde » (t9ila, comme il dit)…

je lui conseille de vérifier s’il y a une fuite (d’eau, bien sûr) quelque part dans les tuyaux de son appartement  ou des changements dans les habitudes ou quelque chose de ce genre…

mais quand il me dit que sa facture en savon aussi bien liquide que solide, de même mouchoirs en papiers destinés à se moucher en permanence est montée en flèche…je m’écrie « EURÉKA » j’ai compris !!!

il me demande qu’est-ce que c’est que cet  » heurrbika »??? !!! je lui réponds : « t’occupe pas, ce n’est qu’un virus que nos chercheurs marocains ne parviennent pas encore à  trouver »…

j’enchaîne en lui demandant s’il est bien « travaillé » par la campagne tous azimuts que notre ministère de la santé mène pour que toutes les citoyennes et tous les citoyens marocains soient un peu plus propres, en se lavant à chaque instant…, au savon et même à l’eau de javel s’il le faut…

« bien sûr, je précise, il ne s’agit là que de la propreté des corps, quant à celle des consciences, c’est une autre affaire et aucune eau ou savon ne peuvent les laver… »

il me dit  » je ne comprends pas trop ce que tu veux dire par ta dernière remarque, mais « la tsawel, rah la7ma9 dkhal 3andi lddar » !!!…tout le monde se lave à tout de bout champ : on touche n’importe quelle poignée de porte , n’importe quel objet…on se lave à grande eau et à grand renfort de  savon…on fait de même si l’on salue quelqu’un ou « quelqu’une » même de loin…on se lave à grande eau et à grand renfort de savon, si l’on se mouche, si l’on se gratte la tête, si l’on se frotte n’importe quelle partie du corps, en insistant sur certaines parties plus que d’autres…on n’embrasse plus personne et personne ne nous embrasse plus, et si par malheur quelqu’un nous embrasse, c’est la grande douche illoco et en urgence, avec tous les ingrédients qui vont avec…nous y avons même ajouté certains produits aseptisants au cas où nous aurions des doutes, comme il y a quelques jours où nous avons entendu notre voisin tousser avec une certaine insistance…

seulement il paraît qu’une certaine pénurie de savon commence à se manifester, alors je me suis ravitaillé en des dizaines de kilos de morceaux de savon et autres savons liquides en bouteille de plastique automatique tout format et à usage rapide…bref, mon ami, c’est la débandade chez nous, c’est à qui se lavera le plus…nous avons poussé la précaution jusqu’à laisser le robinet de la douche couler toute la nuit, de cette façon on ne perdra pas le temps à l’ouvrir, en cas de danger ou d’attaque subite des virus des khanazir…heureusement que ça pleut ces temps-ci, comme ça  pas de risque de pénurie d’eau…de plus je me suis doté d’une grande provision de masques médicaux… »

je tente de le rassurer, en lui disant de se laver juste normalement , en plus de ses ablutions pour la prière, mais il me surprend par une question posée à brûle-pourpoint:

- « dis, Ahmed, les virus qu’on lave avec de l’eau et le savon, où est-ce qu’ils vont exactement??? !!! »

alors là, je ne sais plus quoi lui répondre, je suis bien coïncé et bougrement embarrassé,  et après quelques instants de profonde réflexion, je lui réponds sans sourciller:

-  » tu sais, mon ami, comme a dit un grand scientifique des temps modernes : « rien ne se crée, rien ne se perd, ou tout le monde se perd », ou quelque chose de ce genre…c’est ainsi que notre ministère de la « santé » avec sa grande sollicitude, et sa large mansuétude, récupère toute l’eau savonnée qui passe par nos robinets, nos douches et nos toilettes pour en fabriquer des… vaccins…ainsi même les virus ne sont pas perdus pour notre consommation…et une fois que ces virus nous sont inoculés par le biais des vaccins ainsi confectionnés, nous n’aurons même plus à nous laver…ce qui se traduira pour nous par des économies sur l’eau, le savon et autres produits de ce genre, d’où réduction de tes factures d’eau et de savon…même les mouchoirs et les papiers hygiéniques de toutes sortes, nous les jetterons définitivement à la poubelle… »

et mon ami de se fendre en un large sourire, en disant » si c’est comme ça, je dis merci à monsieur le ministre de la santé « ,

je lui rectifie : « non !!! c’est une ministresssssse … »

alors il me dit que ce ministre soit « ministresssse ou boubraïsss en personne, peu importe, l’important pour moi , la réduction de ma facture d’eau, de savon, de médicaments et tout le tutti quanti », puis il se ravise souçonneux à souhait, et me demande encore:

- dois-je quand même me vacciner ainsi que ma famille avec le vaccin ainsi concocté ??? !!!

je lui réponds :  » t’en fais pas, mon ami, avec ce vaccin, tu n’auras plus de soucis à te faire au sujet du réglement d’une quelconque facture, on poussera les petits soins pour toi, jusqu’à te faire tes dernières ablutions…et te mettre gentiment et doucement dans ta dernière demeure…, et c’est alors que d’autres virus entreront en action…donc cher ami mes condoléances anticipées… »

il me regarde les sourcils froncés en accent circonflexe et les cheveux dressés en points d’interrogation et d’exclamation , en poussant juste un petit cri en disant :  » ah bon… wayllliiii… ???!!! »…

arton3835.jpg

lautiste

Publié dans CONDOLEANCES, divagations lautistes, gouvernement, SANTE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

la guerre des ânes et des dos-d’âne…

Posté par ahmedaddoukkali le 29 novembre 2009

vanrompuy.jpg

l’Union Européenne vient de se donner  enfin un président…

en effet le Conseil ( organe des chefs d’État et de gouvernement de l’UE ) a nommé son premier président du Conseil Européen…autrement dit un président « stable », conséquence de l’adoption du Traité de Lisbonne…

il s’agit d’Herman VAN ROMPUY, actuel premier ministre belge, connu pour sa grande discrétion, et par son allergie à avoir affaire à la presse quel que soit son support…autrement dit il aime agir dans l’anonymat, loin de tout tapage médiatique..peut-être , d’ailleurs que c’est justement pour toutes ces raisons qu’il a été « choisi » à ce poste, car ce n’est pas lui qui chercherait à faire de l’ombre à ses pairs, présidents, chanceliers, ou premiers ministres des autres pays de l’Union…

toutefois , mon objet ici, n’est pas de rentrer dans les méandres de la politique communautaire de l’Europe, ni dans les subtilités ou soubassements qui guident les choix des personnalités destinées à diriger ses différentes instances…

mon objectif pour ce billet, est beaucoup plus simple et beaucoup plus modeste…et beaucoup terre à terre , si j’ose dire…

en effet à sa sortie des locaux où s’est tenue la session qui a procédé à sa nomination, il a confirmé et son penchant pour la discrétion et sa phobie pour la publicité…à peine un regard jeté furtivement aux différents médias qui le guettaient avec impatience, à la porte de ces mêmes locaux…

mais tout cela  ne l’a pas empêché, de veiller à emprunter le passage réservé aux piétons pour rejoindre l’autre bord de l’avenue…

lhistoirevertrougel1175x130.jpg

et c’est surtout cet acte qui a attiré le plus mon attention et m’a laissé bien rêveur…sa nomination au sommet de ce grand ensemble de vingt-sept États européens et qui constitue la deuxième puissance mondiale sur le plan économique et même politique, ne lui a aucunement tourné la tête, au point de lui faire oublier le respect des règles minimales de circulation , même en tant que piéton…et il l’a fait, non qu’il s’appliquait laborieusement à le faire…il l’a fait tout naturellement…tout simplement…

je me suis dit alors, plein d’amertume et de jalousie, quel est le jour où , nous aussi, nous nous comporterions aussi civiquement, gouvernants et gouvernés, administrants et administrés, dirigeants et dirigés…???!!!

pour nous , le plus grand plaisir et le plus grand adjuvant pour « affirmer » notre personnalité, c’est malheureusement, enfreindre, non seulement le code de la route, mais même le plus banal du code civique…

c’est pour cette raison, qu’on assiste dans nos cités, au lamentable spectacle de nos villes et nos villages qui se livrent une véritable bataille, une véritable guerre dans la « confection » des passages de piétons ( ex-passages cloutés), de ralentisseurs ( dos-d’âne) et de trottoirs…même pas encore débarrassés des ânes, nous voilà avec sur le dos , des dos-d’âne…

il m’arrive souvent de rendre visite à des parents à Rabat…à chaque fois , je la trouve criblée, un peu plus  de dos-d’âne, plus ou moins hauts et plus ou moins larges et plus ou moins pointus, esthétiques ou carrément horribles…ils annulent et remplacent inexorablement tous les anciens passages de piétons…

allez par exemple voir du côté de la gare ferroviaire d’Agdal: un véritable parcours du combattant pour les automobilistes…aucune pitié pour les armotisseurs, ni d’ailleurs pour la boîte à vitesse…un authentique calvaire…on a presque rassemblé exprès sur ce chemin , toutes sortes de dos-d’âne, de différentes tailles et de différentes pointures…disons que certains sont si pointus que vous avez l’impression qu’ils vous traversent le coeur…et certains si hauts que vous avez l’impression d’être sens dessus-dessous, et le plus exaspérant est qu’ils sont tous peints en noir: un véritable guet-apens, un véritable traquenard,  surtout le soir ou la nuit…

toutefois, ils sont la plupart de temps coloriés en rouge avec des bordures blanches, mais il y en de couleur noire, ou rouge-argile…mais la couleur ne tarde pas à se dégrader et à partir complètement…un autre genre de guet-apens…

mais un jour, que je circulais en voiture avec quelqu’un de la famille, entre Hay Riad et Témara, il s’est amusé à me signaler tous les dos-d’âne qu’on a mis sur place, un jour et qu’on a enlevés le lendemain, pour les remettre quelques jours après…encore plus moches et plus rugueux…on entend les pneus crier au secours…mais la roue de secours est déjà usée…

pire, on gratte la peinture de certains de ces dos-d’âne, pour ne laisser que le noir, puis plusieurs jours après, on leur recolle de la peinture plus ou moins floue…et ainsi de suite, de même qu’on en déplace certains sans aucune raison apparente…

quant à Témara, non seulement on s’amuse à enlever à mettre et à remettre les dos-d’âne, plusieurs fois durant le mandat des élus anciens ou nouveaux, mais en prime, l’on s’attaque même aux trottoirs qu’on rase et qu’on éradique systématiquement, pour ne penser à les remplacer qu’aux calendes grecques et défiant toute logique…

et ce n’est pas la peine de vous signaler qu’il y a bien anguille sous roche dans ces mouvements de dos-d’âne…

et le plus drôle, est qu’aussi bien ces dos-d’âne éparpillés ici et là que les « radars » plantés ici et là ne sont pas prévus par la loi, ni la réglmentation, ni précédés de panneau de signalisation…mais comme l’on sait, nous, on aime tout ce qui est décor et zoua9, « ya lmezzawe9 mane barra , ach khbarek mane ldakhel…

ajoutez à cela , comme me le fait remarquer mon parent, les fossés et les sillons profonds qui strient si profondément la ville, et destinés soi disant aux travaux de canalisations ou de réseaux de télécommunications ou autres, un véritable champ de bataille à l’abandon…de véritables barrages ou de barrières non surveillées…

je retourne prestement à mon village où je suis accoutumé à une autre sorte de dos-d’âne: les nids de poule, qui sont plutôt des repaires de lion ou des mares aux canards…mais à force de m’y confronter chaque jour, je me suis habitué à m’y faufiler pour les éviter même en pleine nuit…

s320x240.jpg

il n’y a que les charretiers et les ânes qui paraissent ne leur prêter aucune attention…

enfin je reviens à Mr Herman Van Rompuy et l’attention qu’il apporte au respect des règles de la circulation routière, et je me rappelle une photo que j’ai vue dans le bureau de quelqu’un qui s’occupait de la prévention des accidents de la route: sur cette photo, on voit feu Hassan II qui se dirige vers les locaux du Parlement, habillé en terbouch rouge et djellaba blanche, et qui traverse à pieds l’Avenue Mohamed V, en respectant le passage des piétons, marqué de bandes blanches et noires…dommage que je n’ai pas pu retrouver cette photo et dommage qu’on ne s’en inspire pas…tout en insistant sur le fait que je ne cite cette photo, que pour le symbole routier qu’elle représente…sans plus…

abbeyroad316.jpg

—————————————————————————-

lautiste

 

Publié dans DIVERS, gouvernement, PARLEMENT, TRANSPORTS | 1 Commentaire »

quand la kako-cratie devient de la caca-cratie…

Posté par ahmedaddoukkali le 27 novembre 2009

sans20titre1.jpg

——————————————————-

kako-cratie = être dirigé par des nuls,

caca-cratie= être dirigé par du …

————————————————-

décidement notre foot déja malfoutu est dorénavant plus que FOUTU…complètement « mfouti »…

voilà que le « raja » ou plutôt « rouijlat » vient de se faire donner honteusement et piteusement une raclée par le sétif fictif d’algérie…et nous donne par là, le meilleur cadeau d’Al-AÏD LEKBIR, 3id du sacrifice par excellence…mais malheureusement , ni nos joueurs ni nos dirigeants n’ont encore, si jamais ils l’aient eu un jour, le sens du sacrifice…

comment voulez-vous  passer une bonne fête, ni faire part de ses meilleurs voeux dans ces conditions là, d’autant plus que le mot « raja » signifie  espoir en arabe…plus aucun espoir pour notre foutu foot…qu’on s’oriente donc vers le baby-foot, peut-être, aurions-nous encore quelque chance et encore…même le foot au féminin on lui a coupé l’herbe sous les pieds ( c’est le cas de le dire) …gallek al9adam addahabi…a sirou awa baraka ma dda7kou 3la 3ibaad ALLAH…

le raja est une équipe casablancaise…il fut un temps, et plus précisément du temps du protectorat où CASABLANCA représentait le fer de lance de la Résistance Marocaine, à tel point que Ben Arafa a recommandé aux français de lui accorder l’indépendance à elle seule dans l’espoir que les choses se calment…c’est dire son extrême importance et son rôle central pour le Maroc…Casablanca domptée, nous n’avons plus rien à escompter…

comment voulez-vous avoir « lgana » de déguster la viande du mouton ou d’une quelconque malheureuse bête, alors que vous avez surtout envie de dévorer toute crue celle de ces pantins de joueurs, et de dirigeants ou entraineurs qui nous entraînent plutôt vers l’enfer wa ila l7adid..???!!!

mais leur viande n’est pas propre à la consommation, puisqu’elle pourrait contaminer et rabaisser la flamme de notre âme…

y a-t-il encore une quelconque lueur d’espoir, ou même un petit trait de lumière aussi mince que possible…

pfffffffffffffffffffft 3la arraja o 3la l’équipe nationale o 3la koll mane kane sbab fi had lmahzala…ALLAH yen3alha 7ala…

on n’en a pas encore fini , loin de là , avec l’OGRE Tunisien que s’ajoute l’ÉPOUVANTAIL ALGÉRIEN…

bientôt ce sera le tour du MONSTRE LIBYEN…quant au SPECTRE ÉGYPTIEN, ce n’est même pas la peine d’en parler, c’est une autre paire de manches et de 7rira moudammassa…

et cela , juste pour ce qui concerne les équipes arabes ou supposées comme telles…

 inutile de parler des autres équipes africaines…GABON…TOGO…CAMEROUN…en ne parlant que de celles qui viennent juste de nous remettre à notre vraie place, à savoir le NÉANT…

un ami auquel je disais que nous sommes bien désorientés ces jours-ci , surtout en matière de « foot », me répond abruptement et avec justesse :

« et depuis quand Ahmed, avons-nous été bien orientés, ou même passablement orientés ??? !!! »

certains vous disent , ce n’est que du sport, et que le foot est devenu « une drogue« …peut-être bien …eh bennn,  si c’est vraiment une drogue je veux bien y goûter un peu et m’extasier aux enivrantes effluves de la victoire…

18qpt99c.jpg

——————————————————–

c’est comme le renard de la fable de Jean de La Fontaine, qui n’ayant pu atteindre les raisins trop hautes sur leur vigne pour sa petite taille, se console en se  disant  »dédaigneusement qu’ils trop « verts »…

0311.jpg

—————————————————

or, de nos jours, nos jeunes se perdent dans les drogues les plus vraies et les plus dures, afin d’oublier ou tenter d’oublier leurs conditions de vaincus éternels et de victimes expiatoires de la politique « nhizamia » et « je-m’en-foutiste «  de nos dirigeants toutes tendances confondues…

on a l’impression que ces dirigeants n’ont plus aucune âme, aucune réaction, aucun mouvement de révolte…c’est la nonchalance la plus énervante, l’atrophie la plus paralysante et l’amorphisme le plus handicapant…c’est simple nos dirgeants donnent l’air de regarder ailleurs…ils ne sont pas avec nous, sauf pour sauter sur nos ossements…

on ne peut même plus dire qu’ils ne sont pas à la hauteur, puisqu’ils n’ont aucune hauteur, aucune vision, aucune perspective aucune prospective…bref ils nous plongent dans un tunnel et nous scrutent par les trous…

voilà encore une « fête » au goût amer, voilà un Aïd Al-Adha, où l’on a presque honte de sacrifier un mouton qui n’a en fait commis aucun crimeil n’est ni joueur, ni entraîneur, ni dirigeant…

lautiste

Publié dans gouvernement, MAROC FOR EVER, NOTRE SAHARA FOREVER, PARLEMENT, sports | 1 Commentaire »

remerciements de « lautiste » à Réda CHRAÏBI…

Posté par ahmedaddoukkali le 25 novembre 2009

tout d’abord permets-moi de te remercier pour avoir été le premier et d’ailleurs le seul à avoir réagi à mon cri de détresse…

j’ai préféré te faire part de mes remerciements, non pas dans le cadre de l’espace réservé aux commentaires, mais plutôt dans celui destiné aux billets et aux articles, car tes nobles sentiments et tes sincères encouragements à mon égard, méritent beaucoup mieux qu’une simple réponse à un simple commentaire…

oui, cher ami, de nos jours, pour un marocain, défendre à la fois la Cause Palestinienne et la Cause de notre Intégrité Territoriale devient une véritable gageure…elles deviennent pour lui presque deux causes quasiment antinomiques… c’est comme courir deux lièvres à la fois…bref cela prend réellement de plus en plus l’aspect d’un exercice des plus périlleux…

alors comment peut-on donc réussir ce grand écart sans risque d’être écartelé, d’autant plus que le pouvoir algérien veille et travaille à ce que ce grand écart soit poussé jusqu’à son extrême, c’est-à-dire jusqu’à la rupture de la chair, des muscles et des os…

en effet, ce pouvoir a réussi la prouesse de faire un subtil amalgame entre la Cause Palestinienne et  »sa  cause sahraouie », et ce, pour faire profiter « sa cause » du capital sympathie dont jouit la Cause Palestinienne à travers le monde …et de ce fait plusieurs pays , plusieurs personnalités, plusieurs personnes, sont tombés dans son piège de bonne ou de mauvaise foi, peu importe pour la junte algérienne…

le reste des sympathies, il l’obtient en recourant à ses lobbies et à ses pétrodollars…c’est ainsi que ce pouvoir politico-militaire chasse allègrement même sur les terrains supposés pencher naturellement du côté marocain…un véritable encerclement…

mais mon  drame , à moi, culmine et se transforme en un véritable drame cornélien et même shakespearien, lorsque je constate que des marocains et des marocaines, sur plusieurs supports de médias , de blogs , de twitters et de facebook ou autres, tombent consciemment ou inconsciemment dans les filets tendus par la presse et les hommes politiques chargés de la propagande algérienne anti-marocaine tous azimuts…

pire !!! la propagande algérienne et polisarienne se contente la plupart du temps juste de reprendre les critiques acerbes qui revêtent  souvent l’aspect d’insultes que certains marocains lancent joyeusement à l’égard de leur propre pays…

je viens d’ailleurs de lire sur le twitter de l’un des titulaires de blogs marocains les plus connus sur la place, « Larbi« , pour ne pas le nommer qu’il a été victime de la reprise par la « presse » polisarienne du contenu de ses billets les plus virulents envers le Maroc, pour en faire ses meilleurs éléments et ingrédients de propagande à tel point que cela a obligé ce grand blogueur marocain à « jurer » que telle n’était pas son intention, et qu’il ne veut pas être pris pour un traître à la Cause Nationale…

en fait, même moi, je pourrais être victime de ce genre de détournement maléfique et scélérat des intentions, puisque moi aussi , il m’arrive de critiquer ce qui se passe dans notre pays, mais je tiens toujours à mettre les pendules à l’heure, en consacrant régulièrement des billets à cette Cause dont dépend la survie de notre pays…et en mettant à nu les agissements véritablement malsains et autrement néfastes et funestes du pouvoir algérien même à l’endroit du Peuple Algérien et notamment celui de l’Algérie profonde et de tous les Peuples de notre Région…

par ailleurs , l’argument massue dont les marocaines et les marocains eux-mêmes usent et abusent à l’encontre de leur pays, c’est de mêler et mélanger le mot « makhzen », telle une idéologie,  à toutes les sauces, et bien entendu le régime algérien et la presse algérienne ne se privent pas d’utiliser le même argument pour essayer de nous amoindrir, nous dévaloriser et nous distiller un sentiment chronique, presque clinique d’infériorité…

pour ne rien te cacher, cher ami, pour moi, le terme « makhzen » est tombé en désuétude depuis bien longtemps…bien plus, je ne me suis jamais senti gouverné par un quelconque « makhzen »…

mes parents ont lutté pour le retour d’exil de Mohammed V, et donc pour l’indépendance, sans rien demander en retour…depuis lors, je considère que nous sommes en régime monarchique et que les marocaines et les marocains luttent de nos jours pour que cette monarchie soit la plus démocratique possible et dans le sens le plus noble et le plus efficace possible et sans singer à tous prix, en tout et en toutes circonstances les pays développés dits démocratiques…

n’est-ce pas que si l’on croit même les sondages qui ont été interdits, la plus grande majorité des Marocaines et des Marocains se sont prononcés pour la Monarchie…???!!!

bien plus, même Nadia Yacine, fervente « républicaine » telle une Jeanne d’Arc pour la royauté,  a été obligée de faire la même constatation…mais au moins Jeanne d’Arc c’est contre les Anglais qu’elle dirigeait sa lutte, et non pas contre son propre pays …en effet, jamais on a entendu Nadia Yacine critiquer le pouvoir algérien pour ses tentatives d’amputer le Maroc de son Sahara…c’est tout juste, si elle ne le conforte pas dans ses manigances, car pour ce pouvoir machiavélique, tout est bon à pendre du moment que cela sert ses desseins abjects…

un autre argument corollaire du mot « makhzen » et de la monarchie, c’est de nous rappeler tout le temps que nous sommes de simples « sujets »…

tout d’abord, le mot « sujets » est une mauvaise traduction du mot arabe « arra3ia », qui revêt un sens beaucoup plus noble et beaucoup plus large et beaucoup plus libre…kollokoum raa3ine wa kollo raa3ine mas2ouloune 3ane ra3iatih…

de plus ne dit-on pas en Grande Bretagne les « sujets » de sa majesté en parlant des britanniques et de leur reine..

mais même là, et pour ce qui me concerne, je ne me sens que comme un CITOYEN, (MOUWA6INE )point barre, et personne jusqu’à présent ne m’a contesté cette qualité…même question « baise-mains », ça ne me concerne pas, du moment que je ne tiens pas à remplir une fonction qui m’obligerait à le faire…les autres c’est leur choix…bien que personnellement je ne suis pas pour…

et puis, il vaut mieux être « sujet » dans une monarchie que comme simple « complément d’objet direct » sous un régime tel que celui en place en Algérie…en effet le « sujet » dans une phrase et dans une analyse grammaticales commande aussi bien le verbe, le complément d’objet direct ou indirect que l’adverbe…

bref sentons-nous intrinséquement MAROCAINS sans complexes ni concessions, la suite viendra bien un jour, et quand nous sommes amenés à critiquer notre pays , ce qui est somme toute tout à fait légitime, assurons-nous au moins que nos critiques ne vont pas servir d’aliments et d’alimentation pour les gorges chaudes et la dérision de la part des ennemis du Maroc , et particulièrement du pouvoir algérien et son appendice polisarien ou polialgérien…

encore une fois Grand Merci , Cher Ami, pour m’avoir redonné l’opportunité et le courage de reprendre la plume ou du moins le clavier…

lautiste

Publié dans blogs marocains et tweets, gouvernement, MAGHREB, MAROC FOR EVER, NOTRE SAHARA FOREVER, PALESTINE, presse marocaine, touche pas à Bladi | 1 Commentaire »

NOOON !!! cette victoire n’est pas la mienne…NOON !!! cette joie n’est pas la mienne…!!!

Posté par ahmedaddoukkali le 19 novembre 2009

arton1437177fa14.jpg

on a voulu me forcer pour que je soutienne l’équipe nationale algérienne…

j’ai répondu que je ne pourrais pas…que je ne peux pas…que je ne veux pas…!!!

mais on me réplique qu’à cela ne tienne…

alors on m’a traité de tous les noms…mais j’ai continué à dire NON ! je ne veux pas !!!

après la victoire de l’équipe nationale algérienne, on a voulu que j’éclate de joie…

j’ai répondu que je pourrais pas…que je ne peux pas…que je ne veux pas…MOI !!!

alors on m’a bassement insulté et en plus des noms, on m’a même trouvé un surnom…

« Addoukhani »… »Addoukani », Addoukhani Addoukhani est ce surnom..

et pourtant j’ai maintes fois répété que du match Algérie-Égypte, je m’en fous du résultat…

non , ils ne veulent rien savoir, ils ne veulent rien admettre, ils s’en foutent de mon état…

comment pourrais-je soutenir l’équipe algérienne, le coeur lourd de la débâcle marocaine fatidique…?

comment soutenir une équipe dont le pays vis-à-vis du Maroc est atteint d’une HAINE chronique…?

après sa victoire, après sa gloire, ils reprennent de plus belle, et crient pas de quartiers…

ou tu cries victoire et tu participes à la gloire, sinon on te bouffe quartier par quartier…

je persiste et signe, je dis que moi, je suis digne, et je n’ai pas le coeur à exprimer ce genre de joie…

un autre me traite de fou, un autre  de « mkhardel », de « mjartal » de « majnoune » et de rabat-joie…

l’un d’eux se dit « rifi », et insiste , mais ce n’est qu’un algérien…

il est donc loin de notre RIF, il est donc loin de nos RIFAINS…

il se trahit quand il écrit « 1-2-3 vive le Rif, 1-2-3 vive l’Algérie »…

si au moins il écrivait 1-2-3 vive le RIF, 1-2-3 vive la KABYLIE…

et le malheur, est que ces amballés pour cette équipe,  foncièrement marocains ils se disent…

et vont même plus loin et comme genre de bonnes excuses, « nous sommes amazigh » ils précisent…

la preuve que la propagande algérienne est dangereuse, pernicieuse et efficace,

 ils y ont cru hier et aujourd’hui, ils y croiront demain , au doute il n’y a pas de place

mais ce n’est guère étonnant, le Maroc a toujours été trahi d’abord par les siens…

responsables, journalistes, blogueurs, intellectuels, politiciens ou simples citoyens…

mais voici mon EUPHORIE et ma JOIE, bien à moi…

came.jpg

mais  voici ma FIERTÉ et ma DIGNITÉ bien à moi…

came.jpg

mais voici ma VICTOIRE et mon TRIOMPHE bien à moi…

came.jpg

mais voici ma GLOIRE et mon PRESTIGE bien à moi…

came.jpg

mais , voici mon ESPÉRANCE et mon ESPOIR bien à moi…

came.jpg

ce garçon mérite la plus précieuse MÉDAILLE d’HONNEUR…

came.jpg

cet adolescent mérite toute la Considération et TOUS LES HONNEURS…

came.jpg

pour ce garçon qui a fait pleurer toutes les mères marocaines, je suis prêt à cotiser …

 came.jpg

afin de panser et de calmer un tant soit peu ses larmes et ses blessures embrasées qui

sont aussi les miennes et bien à moi…

came.jpg

HAAAAKKKA DIRO LIHA YA AHLA FASS !!!

Gooooooooooooooooooool….

—————————————————————

lautiste

Publié dans gouvernement, ligue arabe, MAGHREB, MAROC FOR EVER, NOTRE SAHARA FOREVER, PARLEMENT, sports, touche pas à Bladi | 3 Commentaires »

la débâcle est d’abord fassie…

Posté par ahmedaddoukkali le 15 novembre 2009

le premier ministre est fassi…

le ministre des sports est fassi…

le président du foot est fassi…

le terrain de foot est fassi…

le public du match est fassi…

le ballon de foot est fassi…

donc logiquement cette débâcle est en priorité fassie…

je n’ai rien contre les fassis, mais là , ils doivent prendre leur responsabilité, car si l’équipe de foot marocaine avait gagné, la victoire serait tout d’abord et logiquement fassie…

nous aurons même tous crié et sur tous les toits bravo les fassis !!!

et le premier ministre serait élevé au rang de super-premier-ministre marocain-fassi…

et le president du foot serait catapulté super-président de foot marocain-fassi…

et le terrain de foot de la ville de Fès serait classé super-terrain de foot marocain-fassi…

et le public du match serait catalogué super-public marocain-fassi…

et le ballon du match serait encore délicieusement arrondi comme marocain-fassi…

mais malheureusement les affaires du foot et ses combines ne sont pas les affaires tout court et leurs combines et où excellent les fassis…

seul point positif dans tout cela, c’est la douleur de ce jeune garçon qui s’est précipité de désespoir sur le terrain, ballon au bras pour exorciser un mal et une malédiction que je n’oserais pas qualifier de…fassie…

après avoir shooté le ballon d’une manière à faire fendre le coeur de tout marocain et de tout fassi…

il s’effondre sur le gazon et se tord de douleur et peut-être qu’il se disait « yaa laytani ma kounti fassi…!!! »

mais je ne sais même si ce jeune garçon est simplement marocain ou qu’il est en plus fassi…

mais quelles que soient ses origines , je comprends sa douleur et ses « jnouns » sur un terrain fassi…

déjà l’équipe des »FAR » s’est fait avoir par une équipe tunisienne et a goûté à la déroute sur le même terrain fassi…

il reste donc à tout ce joli monde responsable de nos malheurs d’avoir le sursaut des anciens FASSIS…

en présentant en bloc, tout un chacun, et avec courage, sa démission, pour retrouver la fierté fassie…

ce serait tout à l’honneur de Abbass Al-Fassi, Ali Al-Fassi et toute la haute communauté fassie…

qu’ils laissent un peu nos noirs, nos 3roubis, nos amazighs, nos sahraouis…tenter leur chance pour faire enfin un peu moins fassi…

lautiste

Publié dans afrique, CONDOLEANCES, DEMOCRATIE: jouons le jeu, gouvernement, JUSTICE IMMANENTE, les NOIRS MAROCAINS, SOCIETE, sports | Pas de Commentaire »

j’ai mal…très mal…atrocement mal…

Posté par ahmedaddoukkali le 15 novembre 2009

carterouge.jpg

091012feature3photo.jpg

————————————————————–

oui , j’ai mal…profondément mal…très mal…

atrocement mal…

et comme j’ai très mal,  je déteste tous ceux qui m’ont fait mal…très mal…

atrocement mal…

je déteste et j’abhorrrrrrrre tous ceux qui se sont plu à me faire mal..très mal…

 atrocement mal…

je haïs ces irresponsables qui m’ont faire boire le calice jusqu’à la lie pour me faire mal…très mal…

atrocement mal…

je haïs tous nos dirigeants sportifs, tous nos joueurs, tous nos athlètes pour m’avoir fait mal …très mal…

atrocement mal…

fderatp20090624.jpg

benslimane.jpg

fihrifrmf.jpg

je haïs nos politicos, nos parlos, nos partis, tous insensibles à mon mal et qui m’ont fait mal…très mal…

atrocement mal…

je haïs tous nos médias stériles, parasites, incompétents, budgétivores qui me font mal…très mal…

atrocement mal…

je déteste les sponsors, je déteste les mentors, je déteste les entraîneurs, qui me font mal…très mal…

atrocement mal…

maroctelecom.jpg

je déteste ce laxisme, ce je m’en-foutisme, ce misérabilisme, ce sans-gêne qui me font mal…très mal…

atrocement mal…

je suis en pleine déprime et ses synonymes : foutu, abaissé, accablé, affaissé…j’ai mal…très mal…

atrocement mal…

je suis assommé, brisé, cafardé, cafardeux, découragé, démoralisé, dépressif, enfoncé…j’ai mal…très mal…

atrocement mal…

je suis abattu, mélancolique, sombre, triste, taciturne, ombrageux, nerveux, honteux…j’ai mal…très mal…

atrocement mal…

je suis révolté, choqué, dégoûté, écoeuré, indigné, outré, scandalisé…j’ai mal…très mal…

atrocement mal…atrocement mal…atrocement mal…atrocement mal…atrocement mal…

atrocement mal…atrocement mal…atrocement…m…aaa…l….atr..oceee…ment …maaaaaaaaaaaaaal…………………………

photozakibadou.jpg

Le véritable HOMME de la situation…

un seul être vous manque et tout est dépleuplé…

———————————————————————-

deprime.jpg

lautiste

 

Publié dans afrique, CONDOLEANCES, FEMMES ET PROMOTION POLITIQUE, gouvernement, JUSTICE IMMANENTE, les NOIRS MAROCAINS, presse marocaine, sports | 1 Commentaire »

Ssi Abderrahmane ELYOUSFI victime du M.ROUGE…

Posté par ahmedaddoukkali le 7 novembre 2009

youssfi.gifM.ROUGE

 d’aucuns disent et même soutiennent que l’une des raisons principales qui ont fait précipiter le départ de Monsieur EL YOUSFI de la primature, c’est la VOITURE de SERVICE M Rouge… »kharjet 3lih » « kima kay goulou »…

autrement dit on s’est employé à le faire partir et à le dégoûter de sa fonction, car il a commencé à bousculer certaines mauvaises habitudes dans l’Administration et remettre en cause les avantages dont certains plus ou moins hauts fonctionnaires bénéficiaient indûment, et l’on pourrait dire insolemment…

 moi, pour ma part,j’appréciais, j’apprécie et ai toujours beaucoup d’estime, de considération et de respect à l’égard de ce grand MONSIEUR…

voilà un homme pour lequel on devrait institué un Prix spécial Maroc pour son intégrité, sa probité et son honnêteté et son sens de l’éthique ainsi que pour son caractère digne…

est-ce une suggestion  farfelue ou cocasse ? est-ce trop pour cet homme qui a quitté le pouvoir sur la pointe des pieds, mais la tête haute et l’allure digne ???

et parmi les privilèges qui étaient et qui sont redevenus les plus saillants, c’est l’octroi de la voiture M.Rouge à tort et à travers, alors que le Maroc, avec l’augmention du prix de toutes les matières, n’était plus dans sa période faste, et ne l’est d’ailleurs toujours pas…

en fait bien avant l’avènement du gouvernement de Ssi EL YOUSFI, on préparait des textes plus ou moins flous ou plus ou moins timorés pour contrecarrer l’usage et les achats abusifs des voitures de service individuelles, surtout que le prix des hydrocarcures prenaient des envols de plus en plus incontrôlables…

mais c’est avec Mr EL YOUSFI, que les choses ont pris un tournant décisif avec la mise en application d’une réglementation qui devait en principe mettre un terme à de tels abus manifestes et criards à la face de tout le Peuple Marocain…

c’est ainsi que chefs de service, chefs de division, directeurs ne devaient plus bénéficier de ce genre de voiture, mais à la place on a intégré dans leurs salaires des indemnités conséquentes qui devaient en principe les dissuader de demander plus ou de chercher à retarder la promulgation de la réglementation susmentionnée…

bien plus , on leur a vendu les voitures dont ils disposaient, et dont certaines étaient presque neuves à des prix défiant toute concurrence..et inutile d’évoquer les magouilles qui ont entouré ce genre d’opération occulte…

quant aux secrétaires et les inspecteurs généraux des ministères, ils ne pouvaient plus disposer en principe que d’une seule voiture dite de fonction…

parallèlement, on a laissé certaines de ces voitures individuelles en circulation de service pour les besoins de missions en principe dûment justifiées à travers le Maroc…

à part ces exceptions, on ne permettait plus toujours en principe, que l’achat des véhicules utilitaires…

après une période assez longue de tergiversations, d’atermoiements, de tas d’embûches, et surtout d’allèchements surenchériques pour les concernés,  on a fini par faire promulguer la fameuse réglementation avec une mise en pratique graduelle…

les voitures ont été vendues « ba6a6a br6al », les indemnités empochées…et ceux que le spectacle et le foisonnement des voitures de service individuelles et le gaspillage démesuré qu’elles génèrent pour un pays comme le Maroc, irritaient et même révoltaient, ont poussé un « ouf » de soulagement…en se disant, enfin on est sur la bonne voie…

mais c’était sans compter avec les esprits retors et cupides des mauvais comportements, car sitôt sortie à la lumière du jour, on s’activait déjà, d’abord à la contourner puis carrément à la détourner et à la vider du meilleur de sa substance…

—d’une part, on s’est rabattu sur l’achat des voitures ou véhicules utilitaires de toutes sortes pour en faire un usage à titre individuel et personnel…parmi les véhicules de ce genre les plus en vue et les plus usités, figurent ceux du genre (c 15 et similaires)…

untitled.bmp

c’est ainsi qu’on a pu voir au volant de ces véhicules, des directeurs et des responsables locaux de tous les ministères et départements confondus, pour usages personnels et individuels et aux dépens des missions les plus vitales, auxquelles , ce genre de véhicules étaient destinés…pire que cela, ces responsables ont sauté sur leurs subalternes dotés de véhicules de missions, pour leur retirer ces véhicules à ces agents spécialisés que ce soit sur le plus plan contrôle administratif ou technique à travers les pays, afin non seulement de les utiliser eux-mêmes avec leurs familles, mais aussi pour profiter des vignettes de carburant qui vont avec…

« wala ra9if wala 7assib »

gwjqqcawwd8hfcaix2dk0ca2fyeckcajtq1pncah7feyoca9fbmhwca7sq5qjcak9y0wscaxxd8tzcamjvkshcadm379jca4p4ddrca3nnba1ca89gq8zca4csmnncarb5wc8caectvyocay1vpbs.jpg

———————————————————-

— d’autre part, aujourd’hui hay hay hay 7ira wach mane 7rira aucune comparaison ni commune mesure avec la situation antérieure à la réglementation dont on a parlé plus haut…il y en a qui regrettent la situation antérieure et disent koune ghir b9at daro lo9mani 3ala 7aliha »…

+ les directeurs ont repris encore plus du poil d la bête, et ont  non seulement gardé leur « c15″ et leur « congo », mais ils ont reçu en prime des grosses cylindrées qui feraient rougir et rugir de jalousie les plus grands ministres des pays dévéloppés:

ach man kat katkatate hadou, wach man peugeouwate hadou, wach man mercedessate hadou toutes luxueuses et luxurieuses o zid o zid et avec de grosses lettres M ROUGE, bla 7achma bla 7ia, ou encore sous une immatriculation normale camouflage de « faux civils » pour ceux qui gardent un tant soit peu de gêne de profiter de la situation, alors que la mendicité gangrène dans le plus profond de notre société « o la nahi wala mountahi »…

x6480121.jpg

destination M.ROUGE…

—————————————————-

j’ai pu voir moi-même de visu des adolescents, filles et garçons qu’on ne peut confondre avec des fonctionnaires adultes, responsables ou pas, au volant de voitures de service M Rouge, toutes neuves, grosses et petites cylindrées…

si l’adage dit : « mina almahdi ila la7di », chez nous on devrait dire : « mina almahdi li almas2ouliati wa ssayarati fi l2idarati… »

allahomma anna hada mounkar

wa FINEK yaaa Ssi EL YOUSFI ??? waaaaaa YOUSFIATAH !!!!

lautiste

Publié dans CULTURE, Economie, gouvernement, JUSTICE IMMANENTE, PARLEMENT | 3 Commentaires »

1...89101112
 

poésie d'utilité publique |
ce que j ai a dire |
Collectif des collèges ambi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ORGANISATION MARIAGE, ...
| informations
| e-r0d | le blog